Skip to content

Affaire caroline marcel

Affaire caroline marcel; Marchant le long des rives de la Loire à Olivet, en France, le lundi 23 juin 2008, un enseignant à la retraite réfléchit sur sa vie. Il remarque un cadavre flottant dans l’océan. La police et les pompiers arrivent sur les lieux et récupèrent le cadavre d’une dame brune aux yeux marrons qui mesurait environ 1m65 depuis la mer. Un tee-shirt blanc, un short noir, des chaussettes blanches et des chaussures grises sont tout ce que la victime porte.

Affaire caroline marcel
Affaire caroline marcel

Ils n’ont pas non plus de téléphone portable ou d’autre type d’identification qui permettrait de les retrouver. Cependant, les autorités pensent qu’une dame de 45 ans de la ville décédée la veille alors qu’elle fuyait vers 20h30 est liée à cette enquête. Caroline Marcel est la candidate la plus qualifiée. L’enquête sur l’accident est rapidement repoussée. L’autopsie révélera qu’elle a été frappée à la tête avec un tee-shirt, qu’elle a ensuite tordu avant d’être jetée dans la rivière.

Personne ne pourra le voir puisqu’il sera caché.

Au petit matin du 23 juin 2008, vers 10h50, un enseignant retraité d’Olivet, commune du sud d’Orléans, a commencé à dégager une route à travers les forêts de Saint-Avit, qui longe le Loiret. Suite à sa promenade, il remarque une forme étrange qui semble flotter entre deux étendues d’eau. Dès qu’il a terminé son périple, il s’arrête. En fait, c’est une figure humaine, en l’occurrence un corps de femme, qui est montrée. La police locale et les pompiers sont à l’affût de toute activité suspecte.

Elle semblait avoir été là pendant une longue période de temps. Sa peau est foncée et ses yeux sont injectés de sang. Il ne faisait aucun doute qu’elle faisait du jogging lorsqu’elle est décédée, comme le montre sa mort. Il n’a pas été en mesure de transformer la pièce d’identité en photographie. La dame n’a pas de papiers d’identité avec elle, ni de téléphone portable. Suite aux investigations, il est possible que Caroline Marcel, 45 ans, qui n’a pas été vue depuis longtemps par sa famille, soit la personne en cause.

Affaire caroline marcel
Affaire caroline marcel

L’idée que le jogger soit décédé des suites d’un accident est rapidement écartée par les enquêteurs. Certaines d’entre elles portent des traces visibles de coups, comme des marques à l’arrière de la tête et sur leur niqab, tandis que d’autres n’en ont pas. Le soutien-gorge qu’elle portait a été retiré et son tee-shirt a été tiré jusqu’à son épi et utilisé comme écharpe pendant toute la durée de la rencontre.

Cela fait presque 14 ans qu’il est décédé. Et les enquêteurs de l’OCRVP (Office central pour la répression des violences aux personnes) ainsi que la police d’Orléans sont toujours à la recherche de l’individu qui a commis ce crime. Elle n’a pas rencontré la bonne personne pour ses fins. Est-il possible que le décès ait été prémédité ? Lundi 31 janvier, M6 consacrera une tranche de son émission Appel à témoins, présentée par Julien Courbet et Nathalie Renoux, à cette affaire, qui sera diffusée en direct sur la chaîne.

Certains problèmes s’aggravent à cause des divertissements télévisés.

Un aspect difficile de l’enquête est que la scène du crime ne comprend pas beaucoup d’éléments fascinants ou tangibles. Difficile d’identifier le téléphone portable, selon Philippe Guichard, commissaire divisionnaire auprès du sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée et ancien parrain de l’OCRVP, tant les parcours sont multiples.


Caroline Marcel est une mère divorcée d’un fils de 11 ans. Elle a deux autres enfants. Cette fois, elle a décidé de garer sa Clio noire sur le parking d’une maison de retraite. Il n’y a pas beaucoup de personnes dans le quartier qui seraient intéressées à se promener dans le quartier ce soir. L’horloge a sonné douze heures et l’Espagne affrontera l’Italie dans le quatrième quart de la finale de l’Euro 2008 mercredi. Personne ne s’est manifesté pour dire avoir été témoin du crime jusqu’à présent.

Affaire caroline marcel
Affaire caroline marcel

La pluie a emporté tous les signes que le meurtrier aurait pu laisser plus tard dans la soirée. Après avoir appris la nouvelle de son ex-femme, Patrice, il est incapable de dissimuler sa « stupéfaction », comme il l’a déclaré la semaine dernière à l’émission de télévision RTL l’Heure du crime. Il affirme que son ex-petite amie n’était “pas une personne effrayante”. Nous étions intéressés à faire sa connaissance pour diverses raisons.

Les politiciens ont pris note du fait que son cadavre a été découvert près d’un centre de réinsertion, qui aide les anciens condamnés à retrouver leur indépendance. Trente pour cent d’entre eux ont été reconnus coupables d’infractions sexuelles. Cependant, en raison des inspections qui ont été effectuées, les détectives ont été désorientés et se sont égarés. De plus, ils chercheront des liens avec d’autres entreprises de jogging dans d’autres régions de France, mais jusqu’à présent, ils n’ont rien trouvé. Ils s’immergeront ensuite dans la vie d’une personne qui travaille pour le Crédit agricole d’Olivet. Pendant qu’elle était mourante, il s’est occupé de leur fille tout au long du week-end. Elle était toujours en bons termes avec lui, malgré leurs différences. Il ne fait aucun doute qu’elle a été mêlée à un conflit avec ses supérieurs

. Elle envisage même de contacter le Conseil Prudhomme pour se faire démissionner. Bien qu’elle ait été décrite comme étant un peu “directive”, elle a eu des interactions avec certains clients parfois litigieuses.

Caroline Marcel est soit une prédatrice sexuelle, soit une copine qui aime le sexe, selon à qui vous demandez.
Le cadavre de Caroline Marcel a été découvert le 23 juin 2008, près de la ville d’Olivet, en France. Il a été découvert sur les bords du Loiret, dans le même département que le site précédent. Apparemment, cette dame de 45 ans, qui était mère de famille récemment divorcée, avait prévu d’aller faire un jogging le lendemain, vers 20 heures.

Mystère du meurtre de la joggeuse d’Olivet 

Si l’autopsie avait pu déterminer la cause de sa mort, elle aurait été projetée par-derrière, avec l’aide de son propre tee-shirt. Tout ce qui pouvait se trouver sur son corps avait été emporté par l’eau de la rivière, y compris tous les éléments numériques. L’agresseur de Caroline Marcel est resté non identifié après 14 ans de recherche. Il y a deux approches possibles à prendre dans cette situation.

Celui d’un agresseur sexuel apparaît d’un coup. Il existe un centre pour anciens détenus souhaitant se réinsérer dans la société qui se situe à proximité du lieu de l’incident, à moins de cent mètres. Certains d’entre eux avaient déjà été condamnés pour des délits sexuels. De plus, quelqu’un a été porté à l’attention du public parce qu’il était soupçonné d’avoir commis des crimes contre le violon dans la ville d’Olivet, en Italie. Pourtant, comme nous l’ont rappelé nos confrères de la République du Centre, même si ses recherches en ligne ont été assez poussées, rien n’aurait pu conduire à son interrogatoire ou à son arrestation.

Affaire caroline marcel
Affaire caroline marcel

De plus, il existe une théorie selon laquelle la personne décédée a été assassinée par son petit ami. Caroline Marcel a commencé une relation avec son nouveau manager en 2006, après avoir divorcé de son mari et emménagé avec sa fille. Les nombreux récits à son sujet révèlent qu’il était un homme solitaire. D’autres membres de sa famille, dont son ex-femme, seront présents, ainsi que la procureure de la République d’Orléans (Emmanuelle Bochenek). Il sera rejoint par d’autres personnes proches de lui lors du rassemblement.


Cependant, il n’y a aucun moyen de déterminer si son décès était lié à son emploi. Il est prévu que les détectives passent du temps à enquêter sur l’une de ses anciennes connaissances, qui a parfois des antécédents d’agressivité. Caroline Marcel était tellement désespérée de s’éloigner de lui qu’elle a trouvé cette route beaucoup plus intrigante que d’habitude. Elle a acheté un sac à main quelques jours plus tôt avec l’intention de le rendre fou. Un bijou qui n’a jamais été découvert auparavant, ni dans la rivière, ni chez la famille. Il a été placé sous garde, mais il est autorisé à partir sans qu’aucune accusation ne soit portée contre lui. Après avoir vérifié son téléphone, la police est arrivée à la conclusion qu’il ne se trouvait pas à proximité du lieu du crime la nuit des meurtres.