Skip to content

Affaire christian labouysse

Affaire christian labouysse; Coupable Pour être plus précis, Claude Clément est un écrivain français. L’assassinat de Christian Labouysse avait été planifié d’avance. Reconnu coupable et condamné à 16 ans de prison pour les charges retenues contre lui. La cour d’appel de Toulouse a rendu une décision peu après 18 heures locales aujourd’hui. Coupable Claude Clément est un auteur et poète français. La préméditation du crime par Christian Labouysse le rend coupable du crime. Coupable et condamné à 16 ans de prison pour crime avec sursis. La décision du tribunal des assistants a été rendue à Toulouse ce matin peu après 18 heures. Après une longue et inévitablement difficile journée, cette décision a laissé les victimes sans voix, avec des surprises, et sans doute découragées…

Affaire christian labouysse
Affaire christian labouysse

Claude Clément, 60 ans, a été reconnu coupable des charges retenues contre lui. Un Varois armé, obsédé par la valeur monétaire de Patricia, la première victime, est arrivé à Toulouse à la veille de Noël 2004 pour “finir son travail”. C’était une phrase terrible prononcée par le procureur général, qui, dans son réquisitoire, avait marqué la culpabilité de l’accusé. Un homme qui était venu “discuter et causer” avait été abattu huit fois, six fois avec un fusil et deux fois avec un pistolet automatique. “Sur un homme solitaire qui s’apprête à se déchaîner.” Il n’y avait pas pensé et il ne pensait qu’à lui. Il fallait achever les travaux… », explique le magistrat, pour qui préméditation et guet-apens avaient été obtenus dans l’affaire.

Claude Clément reste toujours dans sa cage

Toujours vêtu de son costume sombre d’excellente qualité. Après un dernier rappel des faits, les dépositions de trois amis de Christian Labouysse ont donné le coup d’envoi des débats de la matinée. Cela a été dit et redit par ces hommes, qui étaient les compagnons d’études, de travail et d’amitié de l’ancien soldat lors de son voyage sans aide à travers le pays. “C’était un chevalier”, ont-ils dit. “Ce n’était pas juste pour lui de mourir comme ça, et il ne le méritait pas”, ont-ils également déclaré. Une invitation aux plaidoiries des parties civiles est lancée.

Cinquante-cinq avocats, cinq tonalités différentes, beaucoup de douleur, et beaucoup d’aigreur dans les yeux « Il a assassiné le père. Comment puis-je faire une demande d’argent? Il y a un coût à la vie. Adeline, la deuxième fille de la victime, reçoit la visite de Me Le Bonjour, qui l’informe que “la personne qu’il a fixée est indécente”. Au nom de Patricia, Mes Lescouret et De Caunes parlaient d’une douleur “compliquée” et d’un état “difficile à vivre” pour une femme qui souhaitait plaire à son père le plus possible.

Me Didier se décrit comme “l’homme sans ombre, l’ami, le père, le mari”. Me Catala, en revanche, se libère enfin : « L’ami, moi le guard in mon cur, mais you… » C’est un besoin incontournable. « Vous essayez de démanteler la famille. Vous avez éliminé la personne qui, à votre connaissance, serait assise entre Patricia et vous. Vous l’avez éliminé sans égard pour la dignité humaine, d’une manière d’une brutalité impardonnable. “Sans avoir rien compris.”

Je me rapproche de l’affaire, Mesdames. Monier et Darribère ont voulu humaniser Clément et s’éloigner de l’image du tueur de sang-froid pour mieux le défendre. « Vous ne pourrez pas dissimuler longtemps la chronologie. Il a tout essayé pour récupérer son argent. Il avait obtenu un grand succès, mais il s’était complètement égaré. Sa relation avec sa femme, sa relation avec son frère… n’excusez-moi, mais cela m’aide à comprendre ». Le message a été répété de nombreuses fois et a finalement été compris par le jury.

Affaire christian labouysse
Affaire christian labouysse

Après une longue et traumatisante journée, cette décision a laissé les victimes meurtries, effrayées et peut-être déçues…

Claude Clément, 60 ans, a été reconnu coupable d’un crime qu’il n’a pas commis et condamné à une peine de prison. A la veille de Noël 2004, un Varois, amoureux de Patricia, la fille aînée de la victime, entreprend un voyage à Toulouse pour « en finir avec le boulot ». En utilisant cette phrase, le procureur général a souligné la culpabilité des témoins, soulignant le fait qu’ils étaient coupables.

Afin de “découvrir”, il a apporté un fusil et une arme automatique, qui ont tous deux réussi à se faire huit coups. Un homme solitaire monte sur la rampe. Il ne pensait à rien ; il était juste préoccupé par ses propres pensées. “Il fallait achever les travaux…”, explique le magistrat, accusé de préméditation et d’embarras.

Claude Clément, qui était vêtu d’un costume sombre au col bien coupé, n’a pas réagi. Après s’être une nouvelle fois rappelé les événements, trois des associés de Christian Labouysse l’ont approché ce matin et lui ont parlé. “C’était un chevalier, c’était un seigneur”, ces messieurs, amis, confrères et élèves de l’ex-soldat au mili distingué l’histoire a dit de lui.

Ils ont également déclaré qu'”il n’était pas nécessaire”

Qu’ils meurent de cette manière. Une volonté d’écouter les arguments des parties qui comparaissent devant le tribunal. L’air est rempli de rires et de larmes alors que cinq avocats différents prennent la parole. C’est ce qui est arrivé au père. Comment puis-je faire une demande d’argent? Le prix de sa vie.

Adeline, la deuxième fille de la victime, est informée par Me Le Bonjour que la femme qui a été rafistolée est en danger. Ils décrivent l’agonie de Patricia comme “compliquée” et comme une condition “difficile à vivre” de la part de la jeune femme qui voulait plaire à son père de toutes les manières possibles.

“L’homme sans ombre, l’ami, le père, l’époux”, c’est ainsi que Me Didier décrit le personnage. À la fin, Catala sort de la bouche avec un cri de “L’ami que je garde dans mon cur, mais toi…” C’est un acte incessant de calomnie et de diffamation. Il était clair que vous tentiez d’extorquer de l’argent à vos proches. Vous avez éliminé celui qui vous empêchait de rencontrer Patricia.

Vous l’avez exécuté de manière impitoyable et calculée. Si vous ne comprenez pas ce que dit Patricia, elle en profitera pour vous séparer de Patricia. Vous vous êtes embarrassé devant lui d’une manière insensible et impitoyable, au mépris total de ses sentiments.

Si vous ne comprenez pas ce que dit Patricia, elle en profitera pour vous séparer de Patricia. Vous l’avez exécuté de manière impitoyable et calculée. Il est sans aucun doute vrai que je n’ai aucune connaissance de ce que vous dites.”

Mes Monier et Darribère, plus proches de l’action, ont travaillé d’arrache-pied pour humaniser Clément et dissiper le stéréotype du tueur sanguinaire afin de mieux le défendre. “Il est difficile de déformer la chronologie dans ce cas.” Pour récupérer ses pertes, il a fait tout ce qui lui passait par la tête.

Affaire christian labouysse
Affaire christian labouysse

Il n’a même pas tenté de faire une brèche, à plus forte raison une faillite. Sa famille, en particulier sa relation avec sa belle-sœur, est une étude de cas intéressante en soi. Enfin, les jurés ont pu comprendre le message.

La décision de la cour d’appel s’écarte beaucoup trop des exigences du procureur général, ce qui entraîne un manque de confort pour les victimes du crime.

Me Le Bonjour, quant à lui, a été surpris par la décision. Catala et moi sommes du même avis. Dans ce cas, seul le parquet est compétent pour statuer sur la question. Selon Me Catala, la famille Labouysse « souhaite » que cela se concrétise.