Skip to content

Affaire jacques heusèle

Affaire jacques heusèle; La cour d’appel de Douai pourrait fermer ses portes mercredi à la suite d’une ordonnance datant de près d’une décennie (Nord). Une cérémonie de guérison ordonnée par le tribunal entre la famille Heusèle et un collège de magistrats est une avancée majeure dans la détermination de la vérité d’une affaire qui a gardé tout son mystère.

Affaire jacques heusèle
Affaire jacques heusèle

Jacques Heusèle est décédé le 17 novembre 2008 dans un accident d’avion. Devant l’immeuble est assis un agent d’assurance prospère, bien connu dans sa ville natale d’Arras (Pas-de-Calais), marié et père de deux enfants. Sa voiture est découverte en Belgique deux jours après son départ.

Son corps sera découvert flottant dans la Sambre, près de Charleroi, le 25 janvier de l’année suivante. Une série de brèves observations mène au suicide. Selon la cour de justice, cette thèse ne fait l’objet d’aucune sorte de rétractation.

Le scénario serait simple : Jacques Heusèle a amassé une grosse somme d’argent. Un audit de sa société, Aviva, devait avoir lieu le lendemain de sa mort. Sur le point d’être découvert, le courtisan l’aurait dit quitte pour la journée. Une simple enquête pour abus de confiance est en cours.

Une vie vécue dans le secret et l’isolement

Aux yeux de ses amis et de sa famille, cependant, il ne fait aucun doute que Jacques Heusèle a été assassiné. Notamment, sa mort a révélé une vie secrète et fermée qui était auparavant passée inaperçue. Au cours de nombreuses années, l’homme a détourné un minimum de 500 000 euros en se faisant passer pour la signature de sa femme. De quel genre de dépenses parlez-vous? La requête n’a pas encore reçu de réponse.

Ses horaires font référence à la présence de séances sexuelles qui se sont déroulées sur une période de plusieurs années. Accompagnés de propos à connotation sadomasochiste, une flopée de prénoms masculins et féminins, dont beaucoup de mineurs, ont émergé.

Affaire jacques heusèle
Affaire jacques heusèle

En 2010, la famille obtient enfin gain de cause en obtenant une enquête pour « meurtre et assassinat ». Ses demandes d’actes, en revanche, sont presque toujours rejetées par les tribunaux. Les magistrats de Douai débattront mercredi après-midi d’une requête énigmatique. L’ultime espoir était que l’enquête primaire soit prolongée, mais le parquet, en mars 2016, a demandé que le non-lieu soit accordé. Nicole Heusèle, la veuve de l’assureur, décrit une audience dans laquelle la famille sera traitée “comme si elle était à l’abattoir”.


« Nous avons l’impression que rien n’a été fait dans cette affaire, supplie Me Anne-Claire Le Jeune, avocate représentant la famille Heusèle. Le rejet systématique des demandes est incompréhensible.» • « Pourquoi Jacques Heusèle aurait-il parcouru une si longue distance depuis son domicile pour se suicider ? » sa famille et ses amis se demandent à haute voix. De plus, son corps semblait être en bon état après avoir passé plus d’un mois immergé dans l’eau et traversé huit grottes. Selon Nicole Heusèle, “tous les bateliers estiment que ce n’est pas envisageable”.

Une affaire dramatique aux allures de polar. On a découvert en janvier 2009 que le corps de Jacques Heusèle, un agent d’assurance d’Arras, dans le Pas-de-Calais, avait été découvert dans la Sambre, près de Charleroi, en Belgique. Depuis sa mort il y a trois ans, sa famille cherche les circonstances précises de sa mort, car plusieurs zones d’obscurité ont été projetées sur les lieux de sa mort. Et le système judiciaire ne semble pas pressé d’aller de l’avant.

Il y a plusieurs sentiers qui ne sont pas balisés.

« C’est une véritable procédure gymkhana pour aller au fond des choses, raconte Me Maxime Moulin, avocat de la famille Heusèle. Ainsi, deux enquêtes sont en cours : l’une à Béthune, qui se penche sur l’affaire en cause, et une autre à Lille, qui se penche sur le dossier depuis plus de cinq ans et enquête sur les “fausses écritures publiques”. « Trois témoins entendus dans le cadre de l’enquête ont rejeté leurs allégations et ne reconnaissent pas la signature du défunt », explique Arnaud Heusèle, le fils du défunt.

Jacques Heusèle est décédé le 17 novembre 2008, et depuis lors, une série d’événements bizarres se sont déroulés en sa mémoire. Dans ses journaux intimes, l’homme, qui avait 59 ans au moment de sa mort, décrit en détail une vie interlope où il assiste à des réunions politiques mais fréquente aussi des adolescentes dans des lieux insolites. « Vous avez tous les ingrédients d’un tableau de Claude Chabrol, agrémenté d’un acteur connu qui mène une vie parallèle où se mêlent politique et affaires de cœur », résume Me Maxime Moulin.

Outre le surcroît, un certain nombre d’autres facteurs contribuent à la confusion. La montre de la victime, qui n’a pas été falsifiée, affiche la date du 21 novembre, ce qui correspond à quatre jours après sa disparition le 17 novembre, selon le rapport de police. La page de ce jour particulier a déjà été retirée de son agenda. Il y a la vitre de sa voiture, qui avait été abandonnée sous un pont près de la rivière, avait été brisée, la laissant croire qu’un automobiliste de passage était intervenu. De plus, Jacques Heusèle a été appréhendé avec un sac à dos qui comportait le mot « haltère », qui était associé aux noms de jeunes filles et qu’il utilisait comme code dans ses plans.

Nicole Heusèle attend le retour de son mari pour le dîner du 17 novembre 2008, à 19h30. Alban et Arnaud, les deux fils du couple, ont également hâte de se mettre à table. Jacques Heusèle, un gars méticuleux et maniaque au point d’être parfois inflexible, n’est pas de ceux qui ont l’habitude d’être en retard. C’est une absence difficile à comprendre.

Après une nuit dans le noir, la famille se rend au commissariat d’Arras pour porter plainte pour “disparition inquiétante”. Les policiers ne semblent pas pressés. Nicole Heusèle se rend également au bureau des assurances de son mari, avenue Jeanne d’Arc, situé dans la même rue. Elle avait été empêchée de retourner sur les lieux pendant plusieurs années.

Des centaines de milliers de dollars ont disparu

La secrétaire d’Heusèle explique que son client a quitté le bureau à 14h30 la veille en précisant qu’il avait un rendez-vous à Valenciennes et en demandant que son ordinateur ne soit pas éteint par la secrétaire. Vers la fin de la journée, il consulta sa messagerie et éteignit son téléphone portable.

Finalement, son corps a été découvert à une distance de 30 kilomètres du véhicule, après avoir traversé pas moins de huit enclaves. Alternativement, aucun de ces indicateurs n’a jamais poussé les enquêteurs à détourner leur attention de la possibilité d’un suicide ou d’un accident. « Il a fallu deux ans de batailles judiciaires avec la justice avant que le corps puisse être autopsié, raconte Arnaud Heusèle, laissé de côté par cette bataille judiciaire.

Malgré une décision de non suite et deux ordonnances de non-lieu dans cette affaire, l’assistance de la famille Heusèle s’achève par le remboursement. Une nouvelle enquête a été ordonnée par la chambre d’instruction de Douai, qui contrôle le travail des magistrats. Cependant, aucune enquête complémentaire n’a été ordonnée concernant le volet financier de l’affaire, qui semble être le nœud du complot.

A titre d’exemple, la première enquête, menée au lendemain du décès de Jacques Heusèle, portait sur un « abus de confiance aggravé » dans l’organisation. « C’était une émission de centaines de milliers d’euros qui avait disparu et qui aurait pu être détournée, raconte Arnaud Heusèle, l’enquêteur. Chaque semaine, mon père subissait des retraits d’espèces sur le compte d’une SCI [société civile immobilière]. Qui est-ce, exactement ? Mystère. Cependant, la justice a rapidement refusé d’enquêter sur le compte au motif qu’il n’était pas favorable à la diffusion de la vérité. »

En conséquence, les enquêtes ont atteint le point de non-retour. « On nous dit que la plainte contre les policiers pour séquestration n’ira pas puisque l’enquête n’est pas terminée », déplore Maxime Moulin. Et il y a une impasse dans l’enquête sur le volet financier, qui nous semble être un enjeu crucial. C’est comme essayer de monter une pelote pleine de petits morceaux et échouer lamentablement.