Skip to content

Affaire jamel leulmi

Affaire jamel leulmi; Jamel Leulmi, qui a été reconnu coupable du meurtre de sa femme et de tentative d’assassinat d’une autre société afin de voler des millions d’euros d’assurance-vie, a été condamné vendredi à trente ans de prison en cour d’appel de Paris. Son pourvoi a été rejeté mercredi par la chambre criminelle de la Cour de cassation, selon des documents judiciaires. Jamel Leulmi a été reconnu coupable de l’assassinat de sa femme, Kathlyn Vasseur, en janvier 2007, et d’avoir tenté d’assassiner Julie Derouette à Marrakech, au Maroc, en décembre 2009. Il a été condamné à la prison en février 2016, après la conclusion de ses appels. tribunal de première instance.

Affaire jamel leulmi
Affaire jamel leulmi

Il avait été condamné à 30 ans de prison pour ces actes motivés par la notion de garanties de mort, qui ont été commis en son nom et souscrits par ces femmes. Une peine que le tribunal avait infligée avec une période de 18 ans de liberté surveillée. Suite au décès de Kathlyn Vasseur en 2007, Jamel Leulmi a amassé une fortune de 1,2 million d’euros. Julie Derouette était assurée pour une somme allant de 5 à 7 millions d’euros, selon elle.

Affaire jamel leulmi

Bien-être émotionnel des victimes. La cour d’appel a confirmé la peine prononcée lors du premier procès de Leulmi, qui a clamé son innocence tout au long du processus, et l’a condamné à 18 ans de prison. Au moment de l’annonce du verdict, trois femmes ont été retrouvées mortes en soutien-gorge, l’une sur l’autre, criant et gémissant :

Kathlyn Vasseur, la mère de la première victime, Julie Derouette, et Karine T., une femme qui avait été une conquête du playboy de ce sectateur. Ces trois femmes sont toutes d’accord pour avoir, après de longs mois de liaison passionnée avec un ex-collègue de lycée professionnel, souscrit des polices d’assurance-vie en sa faveur pour des sommes exorbitantes.

Affaire jamel leulmi
Affaire jamel leulmi

” Manipulateur et cupide ” est une sorte de prédateur. Le procureur général, qui avait requis la peine de mort pour un “méchant manipulateur et cupide”, avait calculé que si ces trois femmes étaient décédées dans un accident, Jamel Leulmi aurait amassé une fortune en millions d’euros. L’accusé avait en effet amassé un million de dollars après le décès de Kathlyn Vasseur,

décédée en 2007 après deux mois de mariage des suites d’un accident lors d’une balade à vélo, au milieu de circonstances toujours non résolues. Jamel Leulmi, décrit par des professionnels de la psychiatrie comme un prédateur qui considère les femmes comme sa “nourriture”, a été retrouvé dans un fossé au bord de la route, où il dormait tout le temps avec sa compagne.

Affaire jamel leulmi
Affaire jamel leulmi

Selon la défense, il y a eu des enquêtes douteuses. Lorsque Julie Derouette a été tuée après que sa voiture a été percutée par un camion en 2009 au Maroc, elle a été grièvement blessée. L’enquête sur sa mort est toujours en cours et les circonstances de sa mort restent floues. Jamel Leulmi avait eu par la suite une relation amoureuse avec Karine T., une jeune femme rencontrée dans un club échangiste et qualifiée de “presque illettrée”.

Son pourvoi a été rejeté mercredi par la chambre criminelle de la Cour de cassation, selon des documents judiciaires. Jamel Leulmi a été reconnu coupable de l’assassinat de sa femme, Kathlyn Vasseur, en janvier 2007, et d’avoir tenté d’assassiner Julie Derouette à Marrakech, au Maroc, en décembre 2009. Il a été condamné à la prison en février 2016, après la conclusion de ses appels.

Tribunal de première instance.

Il avait été condamné à 30 ans de prison pour ces actes motivés par la notion de garantie de mort, commis en son nom et souscrits par ces femmes. Une peine que le tribunal avait imposée assortie d’une période de 18 ans de liberté surveillée. Suite au décès de Kathlyn Vasseur en 2007, Jamel Leulmi a amassé une fortune de 1,2 million d’euros. Julie Derouette était assurée pour une somme allant de 5 à 7 millions d’euros, selon elle.

Après quatre semaines de délibéré, l’accusé, qui avait plus tôt dans la journée déclaré son innocence pour la dernière fois, a été condamné à trente ans d’emprisonnement, la même peine qu’en première instance, mais cette fois avec une peine de sûreté supplémentaire de 18 ans. .

Après l’annonce de la décision, trois femmes se jettent dans les bras l’une de l’autre en pleurant et en riant : Kathlyn Vasseur, la mère de la première victime, Julie Derouette, la seconde victime, et Karine T., ultime conquête de ce playboy gonflé qui avait été une conquête finale de la première victime.

Plusieurs autres, dont Kathlyn Vasseur, Julie Derouette et Karine T., avaient souscrit des polices d’assurance-vie pour l’ancien professeur de lycée professionnel pour des sommes exorbitantes.

La mère de Kathlyn, les deux jeunes femmes et leurs partisans ont ensuite exprimé leur enthousiasme dans les couloirs du Palais de Justice de Paris, prenant plusieurs photos et s’exclamant : “Hop hip hourra !”

L’avocat général, qui avait requis la peine de mort pour une “créature manipulatrice et égoïste”, avait estimé que si ces trois dames avaient péri dans un accident, Jamel Leulmi aurait perçu plus de dix millions d’euros auprès de la compagnie d’assurances.

L’accusé a gagné un million de dollars après le décès de Kathlyn Vasseur en 2007, survenu dans des circonstances mystérieuses : un accident de vélo sur une route secondaire la nuit.

Des témoins ont rapporté avoir vu Jamel Leulmi allongé tout habillé sur sa femme dans un fossé au bord de la route, les jambes croisées.

Julie Derouette a échappé à un accident de la circulation et à une attaque au Maroc en 2009, qui ont eu des conséquences majeures pour elle. De même, il n’y a pas eu de témoins et aucune lumière n’a été faite sur les événements là-bas, comme ce fut le cas à l’autre endroit ainsi qu’au premier.

Lorsque Jamel Leulmi rencontre Karine T. dans un club échangiste, il entame une liaison avec elle, malgré le fait qu’elle soit qualifiée de “presque analphabète”.

L’utilisation des femmes comme “nourriture” –

C’est l’histoire de trois dames emportées dans une histoire d’amour dévorante avec Jamel Leulmi, un “éblouissant”, selon les mots de Me Caty Richard, l’avocate représentant Julie Derouette, qui les a poussées à faire des investissements sans lien. à leurs revenus très rapidement.

Selon l’étude d’une expertise psychiatrique, le « séducteur en série » considérait les femmes comme des ressources « alimentaires », « charnelles », et « pécuniaires ».

Me Jean Boudot, l’un des avocats des parties civiles, avait auparavant dit de cet accusé, resté stoïque jusqu’au prononcé de sa peine, qu’il lui inspirait « une sensation d’horreur ».

Cependant, ni les enquêtes relativement insuffisantes ni les deux procès n’ont apporté de preuve concluante de culpabilité, selon sa défense, qui a plaidé l’acquittement et étudie un pourvoi en cassation de la condamnation.

Affaire jamel leulmi

“Il y a encore un sentiment d’étrangeté et d’incompréhension, qu’on a tenté d’atténuer en s’attaquant à une théorie criminelle”, a déploré Me Christian Saint-Palais.

“Vous pourriez mettre vos mains sur vos hanches et dire qu’il est coupable”, avait interrogé Me David-Olivier Kaminski, l’un des jurés.

Du fait de l’impossibilité d’identifier positivement Jamel Leulmi, le procès se serait centré majoritairement sur les femmes impliquées dans l’affaire : les victimes, bien sûr, mais aussi sa compagne Céline David, qui a été son soutien constant pendant des années.

L’avocat général, au grand dam de la défense, avait appelé les jurés à s’interroger sur le rôle de cette jeune femme aux très longs cheveux bruns, avec qui Jamel Leulmi a eu un enfant pendant sa détention.

Selon lui, Céline David, qui a été entendue par les enquêteurs et déclarée non coupable, apparaît “dans le fond” de tout l’incident, soit en récupérant l’accusé après son veuvage, soit en lui donnant des alibis, entre autres. Me Françoise Cotta, représentant la défense, était furieuse et a exigé qu’elle soit emprisonnée.