Skip to content

Agression controleur tam montpellier

Agression controleur tam montpellier; Vers trois heures du mercredi 8 juin, un usager a poignardé avec un couteau un contrôleur de bus du réseau Tam à la gare des Bouisses. L’incident a eu lieu. Le criminel a réussi à échapper à la capture et à s’en aller. Le contrôleur a été envoyé à l’hôpital de Saint-Roch, où ils l’ont opéré en urgence. Les flottes de bus et de trams du réseau regagnent un à un le dépôt. Vers trois heures du mercredi 8 juin, un usager a poignardé à la cuisse un contrôleur d’autobus du réseau Tam alors que celui-ci effectuait un contrôle à l’arrêt Les Bouisses dans le quartier La Martelle.

Agression controleur tam montpellier
Agression controleur tam montpellier

“Une blessure qui fait 10 centimètres”

L’agresseur a pris la fuite. En fin d’après-midi, la police municipale l’a interpellé après avoir reçu un mandat d’arrêt immédiat contre lui. “Après le dépôt de la plainte, il devra rendre compte devant le tribunal. Je tiens à offrir mes encouragements et mon soutien à l’ensemble du personnel”, a immédiatement réagi Michel Delafosse, Maire de la Commune de Delafosse. L’agent a été amené à la clinique Saint-Roch par leurs collègues qui ont assuré le transport. “Il vient d’entrer dans le bloc opératoire”, indiquait, moins d’une heure après l’agression, Laurent Murcia, secrétaire du syndicat du personnel FO à Tam. “Il a une blessure à la cuisse de 10 centimètres”, a-t-il déclaré. L’âge de la victime est d’environ 45 ans. Lui et l’autre contrôleur qui l’accompagnait sont choqués.

Informations complémentaires : Suite à une agression contre un agent, le service a été suspendu pour le reste de la journée, et les trains et bus sont retournés au dépôt.

Après une agression menée par un agent TAM sur la ligne 15 à l’arrêt Bouisses à Montpellier mercredi après-midi, la plupart des bus et tramways circulent actuellement à l’arrêt (quartier La Martelle). Un usager à qui le contrôleur venait de demander sa contravention a poignardé le contrôleur à la jambe, causant des blessures importantes au contrôleur.

Une attaque totalement inutile qui a suscité des sentiments importants chez tous les agents de la TAM, qui ont presque immédiatement choisi d’exercer leur droit de démissionner de la mission. “Nous nous sentons mal pour les gens, mais nous ne pouvons pas ignorer ce problème car tout le monde est tellement interloqué. Les contrôleurs sont des fonctionnaires qui méritent notre respect pour le travail qu’ils font. Ce n’est plus concevable car le nombre d’agressions est monte et les chauffeurs ne peuvent plus le supporter. Il est temps d’arrêter” explique Laurent Murcia, délégué Force Ouvrière.

A la clinique de Saint Roch, l’agent blessé, âgé d’environ 45 ans, est opéré.

Jeudi matin, tout devrait rentrer dans l’ordre avec le trafic. Les représentants du personnel de TAM seront reçus par la direction ce jeudi matin à 8 heures.

L’auteur de l’incident a pu s’enfuir, mais la police locale a pu le retrouver et le placer en garde à vue plus tard dans la journée.

Tous les bus et trams de Montpellier sont à l’arrêt suite à l’attaque poignardée d’un contrôleur. La victime, un homme de 43 ans, effectuait un contrôle de routine sur un autre individu aux abords de l’arrêt des Bouisses dans le quartier La Martelle lorsque l’autre individu l’a poignardé à la jambe avant de s’enfuir. Il fait l’objet de recherches intensives et les détectives examinent les bandes de vidéosurveillance installées sur l’ensemble du réseau de transport.

Agression controleur tam montpellier
Agression controleur tam montpellier

La victime a été conduite dans la voiture de fonction aux urgences de la clinique Saint-Roch, où les médecins ont qualifié son état de critique. Ses collègues étaient responsables de son transport là-bas. Il a une blessure d’environ 10 cm. Au cours de ce processus, chaque agent de TaM a exercé son droit de retrait du processus. Les syndicats ont exprimé leur désapprobation face à la détérioration des conditions de travail dans le secteur.

Le deuxième assaut en autant de jours

Après l’agression d’un chauffeur travaillant à l’Observatoire ces derniers jours, c’est le deuxième incident du genre à se produire dans la préfecture de l’Hérault.

En évoquant la desserte des transports montpelliérains, on ne peut que dire : “Nous ne pouvons que déplorer cet acte d’agression et de soutien au personnel de l’entreprise qui travaille quotidiennement sur le réseau.” La haute direction de TaM a adressé une directive à tous les chauffeurs actuellement en service aujourd’hui après-midi leur ordonnant d’arrêter temporairement leur activité et de retourner dans les dépôts auxquels ils sont affectés.

— tamvoyages (@TaMVoyages) 8 juin 2022

Les lignes de bus 15 et 11, toutes deux desservant Les Bouisses, ont vu leur circulation interrompue à la suite de l’attentat. La ligne de bus 15 est celle dans laquelle le contrôleur agressé est intervenu. Le droit de retrait s’est alors exercé, peu avant 16 heures, à l’égard de tous les bus et tramways qui étaient dirigés vers le dépôt. Sur le réseau, le trafic s’arrête progressivement.

“L’impolitesse des passagers use les chauffeurs”

Laurent Murcia lance une mise en garde contre l’aggravation des violences et des incivilités dont ont été victimes les agents travaillant sur le réseau montpelliérain. Le 20 avril, un passager a donné un coup de poing au chauffeur du bus alors qu’ils étaient arrêtés à l’Observatoire. “Les chauffeurs sont épuisés au point qu’ils n’en peuvent tout simplement plus. Ils sont épuisés en raison de la montée des incivilités. D’après mes souvenirs, c’est la toute première fois qu’un contrôleur est poignardé.” En référence au secteur des Bouisses, lieu de l’agression qui a eu lieu le mercredi 8 juin, un dirigeant syndical a mentionné des dégâts de pierre comme quelque chose qui s’était déjà produit à cet endroit.

Tam déclare qu’il y a eu une “violente attaque au couteau contre l’un des agents d’assistance, de contrôle et de sécurité (AACS)” dans un communiqué qu’elle a publié. L’entreprise poursuit en précisant que “lorsqu’une équipe de l’AACS se trouvait en situation de contrôle à bord d’un bus dans la région des Bouisses en pleine journée, un voyageur a brandi un couteau et poignardé de force l’un d’entre eux au niveau de la cuisse”. …),”

“Parce que nous ne pouvons que condamner cet acte de violence et parce que nous voulons montrer notre soutien aux salariés de l’entreprise qui travaillent tous les jours sur le réseau, la direction générale de Tam a demandé que tous les chauffeurs qui sont en service cet après-midi suspendent temporairement leur activité et se présenter aux dépôts qui leur sont appropriés.

Agression controleur tam montpellier
Agression controleur tam montpellier

De ce fait, la desserte des transports en commun sur le réseau Tam a été momentanément interrompue, et les espaces de mobilité ont cessé de permettre l’accès au grand public ». Dans un communiqué diffusé ce mercredi soir, La Tam assure que le trafic sur le réseau reprendra le lendemain matin.