Skip to content

Arthur rimbaud mort de quoi

Arthur rimbaud mort de quoi; Un rhumatologue a expliqué qu’au cours de ses dix années d’expérience professionnelle, elle n’avait été exposée qu’une seule fois à la synovite villonodulaire. A 37 ans, le poète Arthur Rimbaud a succombé à une maladie rare qui lui a coûté la vie prématurément.

Arthur rimbaud mort de quoi
Arthur rimbaud mort de quoi

Poète, peut-être ? Cela faisait longtemps qu’il n’y était pas allé. L’ensemble de sa production littéraire est une œuvre de jeunesse, comme l’est toute sa production littéraire. Ses poèmes les plus récents, ceux du recueil Les illuminations, datent de 1875. Il a alors vingt et un ans. Cela faisait dix ans depuis sa mort.

Le premier extrait est tiré d’une lettre écrite à sa famille, publiée dans le supplément La vie littéraire du Figaro le 11 avril 1931, et réimprimée plusieurs fois depuis. Nous sommes le 30 avril 1891, et nous venons d’arriver à Harrar, en Abyssinie (aujourd’hui Yémen). Rimbaud vient d’être diagnostiqué d’une maladie grave, et il est arrivé à l’hôpital d’Aden après un voyage épuisant.

A 37 ans de sa vie, le poète s’éteint le 10 novembre 1891 à Marseille à l’hôpital de la Conception, des suites d’une maladie rare, un cancer rare de l’os qui n’avait pas été soulagé par une amputation du jambe droite. Poète, peut-être ? Depuis plusieurs décennies maintenant, il n’a pas été vu ni entendu. Ses poèmes les plus récents, ceux du recueil « Les illuminations », ont été écrits en 1875. Il avait alors vingt et un ans. C’était six ans avant sa mort et deux ans après la fin de sa relation passionnée avec Paul Verlaine lorsque cela s’est produit.

Arthur rimbaud mort de quoi
Arthur rimbaud mort de quoi

Le couple Rimbaud-Verlaine, souvent qualifié de « symbole ultime de l’union poétique », a doublé le nombre d’années d’existence de la chronique. Leur relation mouvementée, qui s’est déroulée à une époque où l’homosexualité était un délit, a en effet laissé une marque indélébile dans l’histoire de la littérature française.

«Je suis confiné à Harrar depuis vingt et un jours, incapable de bouger un seul muscle, me tordant d’agonie à cause d’une douleur atroce qui ne cessera jamais. Je possède six nègres qui transportent des marchandises de Harrar à Zeilah pour un total de 15 thalaris chacun ; J’ai l’intention de faire une civière avec du coton récupéré ; et c’est dans ce but que je parcourrai, en cinq jours, les 300 kilomètres de désert qui séparent les montagnes de Harrar du port de Zeilah. Il est inutile de vous parler des épreuves que j’ai endurées en voyageant.

Je ne pouvais pas sortir de chez moi car mes genoux gonflaient et la douleur s’aggravait tout le temps […] Au final, compte tenu de la situation dans laquelle je me trouve, il est raisonnable de s’attendre à ce que je me rétablisse dans trois mois, dans les meilleures conditions possibles. Le jambage est bandé, noué, collé, et enchaînée afin que je ne puisse pas le déplacer. Et j’étends mes bras. «Je suis devenu un squelette et j’ai peur.»

Arthur rimbaud mort de quoi
Arthur rimbaud mort de quoi

Sa relation avec Paul Verlaine, qui avait fait tant de bruit à l’époque, est officiellement terminée depuis un certain temps à ce stade. Depuis l’apparition de Verlaine à Bruxelles le 10 juillet 1873, il a, selon elle, tiré deux coups de feu dans sa direction. Rimbaud avait alors 18 ans.

Il est juste de dire que la vie d’Arthur Rimbaud s’est divisée en deux périodes distinctes. Un de ses scandales et un de ses poèmes, qu’il achève à 21 ans. Il faut préciser qu’à cette époque, la poésie n’a rien à voir avec lui autre que l’admiration débridée de ses compagnons.

Il y a un siècle, le célèbre poète s’éteignait à

Marseille après de longs mois de souffrance cardiaque. A l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort en 1941, Le Figaro Littéraire lui rend un hommage mérité avec une illustration pleine page.

A la mort de la mère de Rimbaud, son fils invente le mot “daromphe” pour honorer sa mémoire (daronne + triomphe). Rimbaud a décidé de ne pas voyager en calèche. Il a été et continue d’être le poète de la jeunesse insoumise, que ce soit en 1887 ou en 2016.

Ses lettres à ses amis et à sa famille, ainsi que ses récits de voyage publiés dans les journaux vers la fin des années 1880, témoignent de son incroyable modernité ainsi que de l’émotion qu’ils continuent de susciter dans l’esprit des lecteurs d’aujourd’hui.

Le premier extrait est tiré d’une lettre adressée à sa famille, publiée dans le supplément La vie littéraire du Figaro du 11 avril 1931 et maintes fois réimprimée depuis. Nous sommes le 30 avril 1891 et nous venons d’arriver à Harrar, en Abyssinie (aujourd’hui Yémen). Rimbaud vient d’être diagnostiqué d’une maladie grave et il arrive à l’hôpital d’Aden après un voyage épuisant.

Arthur rimbaud mort de quoi

«Je suis confiné à Harrar depuis vingt et un jours, incapable de bouger un seul muscle, me tordant d’agonie à cause d’une douleur atroce qui ne s’arrêterait jamais. Je possède six nègres qui transportent des marchandises de Harrar à Zeilah pour un total de 15 thalaris chacun ; Je veux faire une civière avec du coton récupéré; et c’est dans ce but que je parcourrai, en cinq jours, les 300 kilomètres de désert qui séparent les montagnes de Harrar du port de Zeilah.

Il est inutile de vous parler des épreuves que j’ai endurées lors de mes voyages. (…) Je ne pouvais pas sortir de chez moi car mon genou était bombé et la douleur empirait tout le temps […] Au final, vu la situation dans laquelle je me trouve, il est raisonnable de s’attendre à que je guérirai d’ici trois mois, dans les meilleures conditions possibles. Le jambage est bandé, noué, collé et enchaîné afin que je ne puisse pas le déplacer. Et je tends les bras. «Je me suis transformé en squelette, et j’ai peur.»

Après avoir été envoyé en France et passé du temps avec sa mère à La Roche, dans les Ardennes, il entreprend un voyage en Afrique avec sa sœur Isabelle. Cependant, son état d’empire lui impose de s’arrêter à Marseille pour se faire soigner à l’Hôpital de la Conception à Marseille. Rimbaud écrit à sa sœur le 23 juin 1891, après avoir perdu un membre : « Pour moi, je ne fais que pleurer jour et nuit ; J’ai été un infirme toute ma vie…» Et je n’ai aucune idée de ce que je suis censé faire. Tous ses souvenirs me donnent mal au ventre et je ne peux pas dormir même une minute. Finalement, nos vies sont une misère, une misère qui n’a pas de nom.

Quelle est la raison de notre existence ? »

Alors qu’il restait 37 ans à sa vie, le poète s’éteignit le 10 novembre 1891 à Marseille à l’Hôpital de la Conception, après avoir succombé à une maladie rare, un cancer rare de l’os qui n’avait pas été soulagé par une amputation de l’os. jambe droite. Poète, peut-être ?

Depuis plusieurs décennies maintenant, il n’a pas été vu ni entendu parler de lui. Ses poèmes les plus récents, ceux du recueil « Les illuminations », datent de 1875. Il a alors vingt et un ans. C’est six ans avant sa mort et deux ans après la fin de sa relation passionnelle avec Paul Verlaine que cela s’est produit.

Le couple Rimbaud-Verlaine, souvent désigné comme “l’ultime emblème de l’unité poétique”, a doublé le nombre d’années d’existence de la chronique. Leur relation mouvementée, qui s’est déroulée à une époque où l’homosexualité était un délit, a, en effet, laissé une empreinte indélébile dans l’histoire de la littérature française.