Bernadette chirac jeune
Bernadette chirac jeune

Bernadette chirac jeune: Bernadette Thérèse Marie Chirac (née Chodron de Courcel ; née le 18 mai 1933) est une femme politique française et ancienne Première Dame de France.

Elle a rencontré Chirac à Sciences Po et l’a épousé le 16 mars 1956. Laurence (née le 4 mars 1958, décédée le 14 avril 2016) et Claude Chirac (né le 6 décembre 1962) étaient leurs enfants, ainsi qu’une fille adoptive vietnamienne, Anh ào Traxel .

Bernadette est la marraine des “Pièces Jaunes” depuis 2001, une association caritative qui collecte de petits dons pour venir en aide aux enfants des hôpitaux français. Elle est nommée présidente de la « Fondation Claude-Pompidou » (Fondation Claude Pompidou) le 3 septembre 2007 à la suite du décès de Claude Pompidou, ancienne Première Dame de France.

Elle a participé à la campagne présidentielle réussie de son mari en 1995 et sa popularité personnelle lui a permis de jouer un rôle important dans la campagne de réélection de son mari en 2002. Elle a également été conseillère en Corrèze, le département où vivait le couple.

Bernadette Thérèse Marie Chodron de Courcel est née à Paris le 18 mai 1933. Elle était la fille de Jean-Louis Chodron de Courcel (1907-1985), qui était le directeur commercial d’Emaux de Briare Inc., et de Marguerite de Brondeau d’ Urtières (1910-2000). Elle était l’aînée de trois enfants ; sa sœur Catherine et son frère Jérôme sont nés respectivement en 1946 et 1948.

Bernadette chirac jeune
Bernadette chirac jeune

Sa famille était d’ardentes catholiques et sa mère l’élevait de manière rigoureuse. Son père a été enrôlé en 1939 et emprisonné en Allemagne jusqu’à la fin de la guerre. Elle s’enfuit avec sa mère dans le Lot-et-Garonne en juin 1940, où elle fréquente l’école Sainte-Marthe d’Agen. Ils s’enfuient à Gien dans le Loiret de 1941 à 1943, suite à la conquête de la zone libre.

Elle y fréquente l’école Sainte-Marie-des-Fleurs-et-des-Fruits jusqu’en 1945, date du retour de son père. La famille a élu domicile dans le sixième arrondissement de Paris. En 1950, elle s’inscrit à l’Institut d’études politiques de Paris, où elle rencontre et épouse finalement son futur époux. Comme c’était le cas pour la majorité des femmes à l’époque, elle n’a pas obtenu son diplôme au moment du mariage.

Bernadette Chirac est née dans une famille aristocratique d’ouvriers civils des Trois-Évêchés. Officiers militaires, orfèvres, avocats, diplomates et industriels font tous partie de sa famille. Ils acquerront la propriété des usines de Gien et de Briare, toutes deux réputées pour leurs mosaïques de porcelaine et d’émaux, dans le Loiret.

Bernadette Chirac, comme de nombreuses familles françaises plus âgées, est issue de nombreuses lignées royales européennes. Napoléon III a autorisé l’ajout de Courcel, l’un des biens de la famille, à leur nom en 1852 par un décret. En 1867, Napoléon III crée Alphonse Chodron de Courcel baron héréditaire en reconnaissance de son service public.

Bernadette Chodron de Courcel est ainsi apparentée à l’industriel Xavier Chodron de Courcel (son oncle, PDG de Jean-Félix Bapterosses Manufactures), diplomate et aide de camp du général de Gaulle Geoffroy Chodron de Courcel (petit-fils du baron Alphonse Chodron de Courcel) , géographe spécialiste du Tibet Jacques Bacot (son grand-oncle) 3 et à G. (directeur général adjoint de BNP Paribas, et cousin).

Bernadette chirac jeune
Bernadette chirac jeune

Sa tante Geneviève Chodron de Courcel épousa Bernard de Lasteyrie, le fils de l’ancien ministre des Finances de Raymond Poincaré, Charles de Lasteyrie.

En 1852, Napoléon III publia un décret permettant à Louis-Jules Chodron (1804-1870), secrétaire de la légation, et à ses enfants d’ajouter le patronyme Courcel à leurs prénoms, qui devinrent finalement de Courcel (par un décret de 1866).

Henriette Boulay de la Meurthe (1809-1884), épouse de Louis, Jules était la fille d’Antoine Jacques Claude Joseph Boulay de la Meurthe. Ils étaient les parents d’Alphonse Chodron de Courcel ( 1835 – 1919 ), diplomate nommé baron héréditaire par l’empereur Napoléon III par lettres patentes du 6 mars 1867, et de Georges Chodron de Courcel (1840-1904), lieutenant et grand -grand-père de Bernadette Chirac.

Bernadette chirac jeune
Bernadette chirac jeune

Related Posts