Skip to content

Bruno cholet mort

Bruno cholet mort; L’affaire Bruno Cholet n’est plus restée dans les mémoires de ceux qui ont connu la victime, mais elle a marqué durablement le public vers la fin du XXe siècle. Retour de plus près sur le sujet d’une situation hors du commun. Bruno Cholet est arrivé dans la ville de Libération.

Bruno cholet mort
Bruno cholet mort

Cela faisait trois mois depuis début février. Il a voulu raconter l’histoire des mauvais traitements qu’il a subis lors d’une hospitalisation en janvier, avec des photographies de ses hémotomes comme preuves. Après cela, il a fait des suggestions incohérentes, et nous n’y avons pas donné suite.

En 2008, le chauffeur d’un taxi clandestin, Bruno Cholet, a été condamné à la réclusion à perpétuité avec possibilité de libération conditionnelle après avoir purgé une peine de 22 ans de mise à l’épreuve. Susanna Zetterberg, une étudiante suédoise de 19 ans, a été tuée par Cholet, qui conduisait son taxi clandestin.

L’affaire Bruno Cholet, course vers la mort 

L’accusé, qui avait déjà été condamné à plusieurs reprises, dont pour trois homicides commis dans les années 1970 et 1980, avait reçu le jugement en silence, mais il avait les yeux grands ouverts lorsqu’il a été prononcé après cinq heures de délibéré par la Seine-et-Marne. cour des assistants et-Marne.

Cette peine est conforme aux exigences du parquet et est identique à la peine prononcée en première instance en septembre 2012.

Jean-Paul Content, le procureur général de la France, a déclaré dans sa réquisition que “les preuves de la culpabilité de Bruno Cholet sont accablantes”. Il n’est plus possible de contester la dangerosité criminalistique de l’accusé. Selon lui, “le système judiciaire doit jouer pleinement son rôle de protection de la société”, évoquant un “crime épouvantable” qui doit être puni.

Bruno cholet mort
Bruno cholet mort

Bruno Cholet, 51 ans, est incarcéré et fait l’objet d’une enquête depuis la mort de l’étudiante suédoise Susanna Zetterberg en avril. Il est l’une des personnes les plus tragiquement célèbres au monde à l’heure actuelle, et son cas a suscité une large attention. Dans ce cas, tous les éléments ont été réunis pour faciliter le processus de surmédiation.

Avant tout, le casier judiciaire de ce chauffeur de taxi clandestin le qualifie comme l’un des premiers criminels susceptibles d’être soumis aux dispositions de la loi sur la rétention de caution, comme l’a récemment déclaré la Chancellerie. L’enquête qui a conduit à son arrestation a été bouclée en quatre jours par les policiers de la brigade criminologique, et c’est un incontestable triomphe pour le 36 quai des Orfèvres.

Enfin, l’acteur interprète une variété de rôles à l’intérieur de lui-même. Susanna, une Suédoise de 19 ans venue à Paris pour perfectionner son français avait pris un taxi pour sortir de la boîte de nuit où elle logeait. La photographie de cette belle blonde qualifiée de “pétillante” et “aimée de tous” a été publiée dans les journaux et magazines, provoquant une mini-panique chez les passagers et suscitant une flopée de reportages sur les “faux taxis”.

Bruno Cholet Le suspect était venu à Libération

Il a été surnommé le “faux taxi” parce qu’il en avait l’air. Par une décision rendue le 14 septembre 2012, la cour d’appel de Paris a condamné Bruno Cholet à une peine de prison à vie. Susanna Zetterberg, alias “Sanna”, une jeune femme militaire suédoise qui a été retrouvée calcinée sur un sentier forestier dans la forêt de Chantilly le 19 avril 2008, a été identifiée comme l’auteur de sa mort. L’homme de 51 ans a été accusé de son meurtre. Au matin, après être montée dans un taxi blanc peint de la même couleur que le ciel, la jeune femme avait disparu devant la discothèque La Scala, haut lieu de la vie nocturne parisienne.

“Le client a cessé d’exister. Le détenu a été libéré” Un gendarme a été envoyé à la Cour d’Asses de Paris. Bruno Cholet, chauffeur de taxi clandestin accusé de l’enlèvement, de la séquestration et de l’assassinat de la jeune Suédoise Susanna Zetterberg le 19 avril 2008, a été contraint d’attendre devant le palais de justice pendant une heure et demie vendredi matin avant d’être emmené et placé sous la garde de l’accusé.

Bruno cholet mort
Bruno cholet mort

Au contraire, le président Xavière Simeoni affirme qu'”il n’est pas permis de lui donner une chemise de force ?” Après, c’est à vous de décider : « Je suis désolé, mais ça va être publié maintenant. Si l’émission n’a pas lieu, nous serons dans le désarroi complet. Dans cette circonstance, il n’est pas possible de continuer les débats ; il faudra compter une heure et demie et demie pour les terminer “…..

Bruno Cholet veut réintégrer la maison d’arrêt Santé. Depuis le début de son procès et le début de sa maladie le premier jour, l’accusateur de 55 ans est confiné à l’Hôtel-Dieu, un hôpital de la région parisienne à quelques centaines de mètres du palais de justice de Paris.

Son avocat, Me Luc Ravaz, explique que son client estime que “les conditions de son séjour (…) sont plutôt pénibles”. Selon le président, « rien n’empêche de le transférer ce soir ». “Depuis ce matin, nous travaillons dur pour améliorer notre situation. Néanmoins, il n’appartient pas à M. Cholet de préparer concernant cette procédure “, elle s’agite.

Meurtre d’une jeune Suédoise 

Le témoignage de trois jeunes femmes, qui ont témoigné contre Bruno Cholet dans son procès devant le tribunal des assistants pour le meurtre d’une jeune Suédoise jeudi, a décrit leur peur et leur sentiment d’avoir échappé de peu à la mort après avoir été placées dans son faux taxi.

L’accusatrice, qui a affirmé que Susanna Zetterberg n’avait pas été assassinée le 19 avril 2008, a contesté ces déclarations.

“On m’a dit que j’allais finir dans une grotte”, raconte Héléna Perez, 30 ans, accusant l’ancien chauffeur de taxi clandestin de l’avoir empêchée de sortir de son véhicule. “On m’a dit que j’allais finir dans une grotte”, a-t-elle ajouté.

Bruno Cholet, selon elle, était en possession « d’une casquette, d’une paire de gants, d’un fusil de chasse et d’aucune calculatrice ». Elle affirme avoir laissé une boule de poils dans la voiture, qu’elle décrit comme suit : “Je me suis dit que même si je devais mourir, cela pourrait encore être utile pour attraper l’individu plus tard.”

Bruno cholet mort
Bruno cholet mort

Bruno Cholet, qui se trouvait encore dans le box à l’époque, a avoué n’avoir jamais pris en charge cette demoiselle un soir de février 2008. La conductrice affirme qu’elle a refusé de payer la course après son arrivée à son emplacement et que le stylet qu’elle utilisée pour activer son GPS était sans doute celle qu’elle utilisait pour se prendre en photo avec le numéro du parcours.

“J’ai tout de suite vu son regard dans le rétroviseur, un regard froid, qui me gênait beaucoup”, a également témoigné Caroline Balensi, 35 ans, reprochant elle aussi à Bruno Cholet de ne pas l’avoir conduite spontanément à destination lorsqu’ ‘il l’a prise en charge, une nuit de fin 2007.

“J’ai eu beaucoup de peur parce que j’ai réalisé qu’il n’allait pas venir chez moi”, a-t-elle déclaré, bien qu’elle ne pense pas avoir été directement menacée.

“J’ai réussi à acquérir cet individu en tant que client”, avoue Bruno Cholet. “A part ça, rien d’autre n’est, pour le moins, commercialement viable. Même si je veux séduire une femme, je ne vais pas m’enquérir de son nom, de son numéro de téléphone, ou de son point d’entrée dans le jeu”, déclare l’accusé. , qui est âgé de 55 ans et a déjà été condamné une douzaine de fois, dont deux fois pour voies de fait.