Skip to content

Catherine Wilkening Vie Privée

Catherine Wilkening Vie Privée; L’anniversaire de Catherine Wilkening est le 16 juillet et elle est née à Dijon en 1963. Fille d’un médecin spécialiste en anesthésie et d’un enseignant, elle rêve depuis toute petite de faire carrière dans l’industrie du spectacle. C’est pour cette raison qu’elle commence sa formation au théâtre lorsqu’elle est adolescente, et c’est aussi pour cette raison qu’elle intègre le club théâtre de son lycée, ce qui valide son amour de la comédie.

Catherine Wilkening Vie Privée
Catherine Wilkening Vie Privée

Après avoir obtenu son baccalauréat

Elle s’installe à Paris et y poursuit sa carrière. Elle auditionne pour de nombreux rôles au cinéma dans l’espoir de lancer une carrière réussie dans l’industrie du divertissement. En 1986, Claude Lelouch lui propose un rôle dans son film Attention bandits ! après avoir déjà joué dans quelques courts métrages. Mais c’est le rôle principal qu’elle tient dans l’histoire d’amour “Mon bel amour, ma larme” écrite par José Pinheiro qui la fait connaître du public l’année suivante. À la fin des années 1980, l’actrice jouissait d’un haut niveau de popularité et de demande. Ses rôles dans les films Jésus de Montréal (1989), Le Crime d’Antoine et La Crise sont particulièrement notables (1992).

Au cours des années 1990, l’actrice a commencé à passer moins de temps sur les plateaux de tournage et plus de temps à travailler à la télévision. En 1996, elle joue dans Les liens du coeur de Josée Dayan. Une collaboration fructueuse si l’on considère que le réalisateur l’a engagée dans plusieurs autres téléfilms comme “La Passion du docteur Bergh” et “Capitaine Marleau”. Catherine Wilkening a ensuite joué dans des séries telles que Julie Lescaut, Le Passé d’une femme, Les Deux Flics et Les Deux Frères.

De retour sur grand écran pour son rôle de Nanou dans la saga Le Cœur des hommes (2003, 2007 et 2013), elle poursuit sa carrière sur le petit écran en parallèle de rôles dans Profilage, Joséphine, ange gardien, Diane femme flic, et Alice Nevers. Marc Esposito a réalisé les trois épisodes de la série. Un rôle récurrent dans la série policière Marc Eliot, diffusée de 1998 à 2005, lui a également été proposé.

Au milieu des années 1980, elle en profite pour décrocher divers rôles dans des courts métrages. Si Claude Lelouch lui confie un petit rôle dans Attention bandits ! en 1986, c’est José Pinheiro qui lui donne l’opportunité de jouer un rôle important dans Mon bel amour, ma déchirure l’année suivante. C’était la première fois qu’il avait l’occasion de le faire. Cette jolie brune s’est très vite imposée et a décroché des rôles dans des films tels que Jésus de Montréal, Le Crime d’Antoine et La Crise.

L’actrice a pris la décision dans les années 1990 de se concentrer davantage sur sa carrière à la télévision plutôt que d’apparaître dans des films. En 1996, Josée Dayan lui offre un joli rôle dans Les Liens du cœur. L’actrice et le réalisateur ont un courant très rapide entre eux, au point que de nombreux projets verront le jour sur le petit écran. La Passion du docteur Bergh et Capitaine Marleau sont deux des téléfilms dans lesquels Josée Dayan s’est fait connaître comme actrice.

Catherine Wilkening a décroché des rôles dans plusieurs séries télévisées grâce à ses efforts, notamment Julie Lescaut, Le Passé d’une femme, Les Deux Flics et Les Deux Frères. Son retour sur grand écran se fait dans les années 2000, notamment avec le rôle de Nanou, la femme de Marc Lavoine, dans la saga Le Cur des hommes, réalisée par Marc Esposito et divisée en trois volets sortis en 2003, 2007, et 2013.

Parallèlement, sa carrière sur le petit écran se poursuit à un rythme soutenu avec des rôles dans diverses séries dont Fabien Cosma, Dolmen, Joséphine, ange gardien, Diane femme flic, ou encore Alice Nevers. En 2016, Catherine Wilkening joue aux côtés de la chanteuse Lorie Pester dans le téléfilm “Meurtres à Grasse”, produit pour la télévision.

En 2016, Catherine Wilkening fait une apparition aux côtés de la chanteuse Lorie Pester dans le téléfilm “Meurtres à Grasse”, diffusé sur France 3 en France. Elle devient membre du casting du feuilleton télévisé français “Un si grand soleil” durant l’été 2021. France 2

Catherine Wilkening Vie Privée
Catherine Wilkening Vie Privée

Catherine Wilkening est plus qu’une simple actrice

Elle est aussi une amoureuse de l’art. Elle a travaillé comme sculpteur et cinéaste dans le passé, et en avril 2017, elle a publié l’ouvrage autobiographique Les mots avalés, un voyage vorace, dans lequel elle parle de ses luttes contre les troubles alimentaires et de sa lutte contre la boulimie.

Catherine Wilkening, née le 16 juillet 1963 à Dijon, est la fille d’un médecin spécialiste en anesthésie et d’un enseignant. Elle a commencé à suivre des cours de théâtre lorsqu’elle était adolescente et elle était membre du club de théâtre de son lycée. Elle quitte la Bourgogne, emportant avec elle son baccalauréat, dans l’espoir de connaître le succès comme comédienne à Paris.

En 1986, Catherine Wilkening fait ses débuts au cinéma avec un rôle dans Attention, bandits !, réalisé par Claude Lelouch. Elle a été rapidement remarquée, et par conséquent, shous avons décroché l’un des rôles principaux dans le film de 1987 Mon bel amour, ma larme, réalisé par José Pinheiro. Le film parle d’un amour passionné, et il comporte de nombreuses scènes dans lesquelles elle apparaît nue devant Stéphane Ferrara. L’actrice, très demandée à la fin des années 1980, a travaillé sous la direction de plusieurs réalisateurs différents, dont Denys Arcand (Jésus de Montréal), Marc Rivière (Le crime d’Antoine), Yves Boisset (La tribu ), et Coline Serreau (Lacrisis).

Vers le milieu des années 1990, l’actrice a cessé de travailler sur les plateaux de tournage et a commencé à faire du travail promotionnel pour la télévision à la place. Elle fait une apparition dans la pièce “Les Liens du cur” de Josée Dayan en 1996. Par la suite, l’actrice et le réalisateur travailleront ensemble à plusieurs reprises pour le petit écran (notamment “Ce n’est pas une façon d’aimer” et “Le passé d’une femme”). Catherine Wilkening a également fait des apparitions dans la série Marc Eliot au cours de la même période, qui s’est déroulée de 1998 à 2005.

En 2003, l’actrice fait son retour sur grand écran avec un rôle dans Cœur d’hommes, réalisé par Marc Esposito. Elle campe Nanou, la femme de Marc Lavoine, et elle continue de jouer ce rôle dans les deux autres volets de la saga (2007 et 2013). Mais c’est à la télévision qu’elle a rencontré le plus de succès dans sa carrière, et elle est apparue dans plusieurs séries très connues, telles que “Joséphine”, “Ange Gardien”, “Boulevard du Palais”, “Profilage” et “Alice Nevers : le juge est une femme.”

Elle retravaille avec Josée Dayan l’année suivante (2015) sur le tournage d’un épisode de la série Capitaine Marleau. Elle est apparue aux côtés de Lorie Pester dans la saison 2016 de l’émission de télévision française Meurtres à Grasse, diffusée sur France 3. Dans ses mémoires intitulées “Les mots avalés, route d’une vorace”, parues en avril 2017, Catherine Wilkening a révélé ses luttes contre les troubles alimentaires, dont la boulimie, qu’elle luttait depuis quinze ans.