Skip to content

Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers

Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers; La majorité des plantes peuvent être blessées, mais les plus faibles sont plus susceptibles de périr. Il est possible de contrôler le nombre de pucerons présents grâce à l’existence de nombreuses espèces d’insectes, notamment les coccinelles. Les pucerons peuvent être définitivement éliminés des plantes et des roses s’ils sont traités contre eux de manière cohérente. Les pucerons sont attirés par les substances sucrées sécrétées par les plantes.

Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers
Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers

Il n’est pas rare de trouver des rosiers infestés de pucerons

Mais les rosiers ne sont pas les seules plantes à subir les dégâts de ces ravageurs. Les pucerons de différentes espèces infestent à la fois le jardin d’ornement et le potager et il est impératif d’agir rapidement pour les éradiquer car les plantes ne tardent pas à s’affaiblir du fait de leur présence. Ils sont porteurs de maladies cryptogamiques ainsi que virales qui peuvent causer des dégâts importants.

Concernant les roses, les dangers dont il faut se méfier incluent la destruction complète des boutons floraux ainsi que des bourgeons eux-mêmes, ainsi que l’arrêt du développement des plantes entières. Voici les méthodes les plus efficaces pour traiter les roses cultivées naturellement contre les pucerons.

Les pucerons du rosier ne font pas le poids face à l’huile d’olive.
La préparation de ce remède entièrement naturel est aussi simple que de mélanger deux cuillères à soupe d’huile d’olive et deux litres d’eau. Après avoir soigneusement agité ce mélange, vous devrez le vaporiser directement sur les feuilles du rosier (au-dessus et en dessous), les bourgeons, les boutons et les tiges.

Dans un monde parfait, on administrerait le traitement en début de soirée, et il serait possible de refaire l’intervention quelques jours plus tard. En raison de la rapidité avec laquelle les pucerons sont étouffés par ce remède contre les pucerons entièrement composé d’ingrédients naturels, il est très efficace.

Afin de vous débarrasser des pucerons du rosier, utilisez une infusion d’ail.
L’ail, avec son odeur puissante, est un insecticide efficace, notamment contre les pucerons, et il possède également des propriétés antifongiques dignes de mention. Pour traiter, mélangez simplement dix gousses d’ail avec deux litres d’eau, portez à ébullition et laissez mijoter jusqu’à ce que le liquide soit réduit d’environ 30 %. Il ne reste plus qu’à le filtrer. Le liquide est pulvérisé sur chaque partie des roses une fois qu’il a été complètement refroidi. Il est possible d’enterrer les gousses à la base des plantes.

Un remède à base de savon noir qui peut être utilisé pour traiter les pucerons sur les roses
Les roses peuvent être pulvérisées avec une solution composée de 40 grammes de bicarbonate de sodium, 2 litres d’eau et 6 cuillères à soupe de savon noir pour un résultat rapide et efficace. Avant de l’appliquer sur les roses, secouez bien le mélange, puis vaporisez-les abondamment en veillant à couvrir également le dessous des feuilles. Les pucerons ont très peu de chances d’échapper à la justice s’il est administré sous forme de traitement de choc entièrement naturel.

Concernant les pucerons

Comme les dégâts surviennent pendant la période végétative, et plus particulièrement au printemps et au début de l’été, il est recommandé d’effectuer le traitement pendant cette période.

N’importe quel type de traitement chimique causerait beaucoup de dommages à notre environnement; si vous voulez aider notre planète, vous devez vous débarrasser des pucerons en utilisant des méthodes biologiques.

Les roses font partie des espèces les plus attaquées, mais d’autres grands arbres et arbres fruitiers comme le poirier, le pêcher et le cerisier figurent également sur la liste. Les épicéas et les tilleuls sont également sensibles aux attaques.

Une conséquence directe d’une infestation de pucerons est le développement de fumagine, qui peut être identifiée par l’aspect noirci des feuilles.

Des traitements efficaces contre les pucerons qui sont bio

options de traitement pour les pucerons

Les pucerons sont un problème majeur dans nos jardins car ils se nourrissent d’une grande variété de plantes, dont les rosiers et les arbres fruitiers, et ils peuvent causer des dégâts importants.

Tous ces traitements ont un intérêt dans la lutte contre les pucerons, et si l’un d’eux a du mal à faire son effet, vous pouvez multiplier les effets des autres, notamment en associant plantes qui repoussent les pucerons et méthodes de traitement.

Dans un premier temps, nous mettrons en place le traitement le moins compliqué.

L’eau savonneuse, à la fois efficace et simple :

Le savon, qui peut être fabriqué à partir de savon noir ou de savon de Marseille et qui est fondu dans l’eau avant d’être pulvérisé sur la plante, empêche les pucerons de se fixer sur les feuilles de la plante.

Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers
Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers

En conséquence, nous combinons un litre d’eau avec cent cinquante grammes de savon râpé et une cuillère à soupe d’huile, que nous vaporisons ensuite sur les plantes. Les pucerons peuvent être définitivement éradiqués de vos arbres, plantes et rosiers s’ils sont traités de manière cohérente.

Le redoutable prédateur qu’est la coccinelle :

Les larves de pucerons sont sa principale source de nutrition, elles jouent donc un rôle naturel dans la lutte contre les pucerons. Cette approche, entièrement organique, est de plus en plus utilisée par les professionnels qui travaillent in espace vert.

Engrais à base d’orties et de fougères :

Il est maintenant disponible à l’achat dans les jardineries, mais il peut aussi être produit naturellement.

Les pucerons peuvent être combattus de manière totalement naturelle et efficace en utilisant cette méthode.

Acquérir les compétences nécessaires pour faire du purin d’ortie.

Fumier de rhubarbe :

Retrouvez notre recette de fumier de rhubarbe, facile à réaliser dès le mois d’avril avec des feuilles de rhubarbe.

Plantes répulsives contre les pucerons :

Les espèces végétales qui combattent naturellement les infestations de pucerons comprennent les soucis et, en particulier, la lavande. En effet, la lavande dégage une odeur que les pucerons trouvent désagréable, ils évitent donc de pousser à proximité.

Vous pouvez également planter des capucines loin des plantes que vous souhaitez protéger car, d’autre part, les plantes que vous souhaitez protéger ont la capacité d’attirer les pucerons et les capucines sont une source de nourriture préférée pour les pucerons.

Combattre l’invasion des fourmis :

nuisibles comme les pucerons et les fourmis

Lorsque les fourmis ont établi un nid, il est souvent nécessaire d’engager un combat avec elles.

Les pucerons seront attirés par eux, ce qui accélérera leur croissance démographique.

Découvrez les stratégies les plus efficaces pour éliminer les fourmis dans le jardin.

Larves d’aphidoletes :

Ce sont des prédateurs efficaces, mais ils ne commencent à chasser que lorsque la température atteint 16 degrés, et il est plus difficile de les trouver dans les jardineries.

Pyrèthre :

C’est l’un des principaux composants que l’on trouve dans les produits anti-pucerons disponibles à l’achat et qui peuvent être utilisés dans les pratiques d’agriculture biologique.

Il est très efficace et vous garantit une bataille sans merci contre ces dangereux prédateurs.

L’herbe fleurie :

mélange de fleurs pour les pelouses fleuries qui repousse les pucerons Aujourd’hui, il existe des mélanges de fleurs pour les pelouses fleuries. La combinaison de fleurs dans ces mélanges aide à repousser la plupart des parasites, mais les pucerons en particulier.

Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers
Comment Traiter Les Pucerons Sur Les Rosiers

Cette pelouse fleurie est idéale comme barrière protectrice pour les légumes et peut être installée aussi bien dans les jardins que dans les potagers.

Enfin et surtout, un principe fondamental consiste à utiliser le moins possible de produits chimiques.

Ils anéantissent une partie importante de l’écosystème, qui est un élément essentiel du système de défense naturel contre diverses maladies et parasites.