Dani chanteuse jeune
Dani chanteuse jeune

Dani chanteuse jeune; Dani, ou Danièle Graule comme elle est surnommée de son vrai nom, voit le jour le 1er octobre 1944, à Castres, dans le Tarn. Ses parents possèdent un magasin de chaussures dans lequel elle a grandi avec ses trois sœurs cadettes. Elle passe sa jeunesse à Perpignan avant de décider de tenter sa chance à Paris à l’âge de 19 ans.

Sous les encouragements de son père altiste amateur, la petite fille s’inscrit dans une école estheticienne où elle est accompagnée par une amie de ses parents. Le reste est pris en charge par sa silhouette androgyne, sa coupe de cheveux à la garçonne et son allure royale alors qu’elle fait ses débuts sur le mannequinat.

En 1974, elle est choisie pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson avec la chanson “La vie à 25 ans”, qu’elle interprète. La mort du président français Georges Pompidou a plongé le pays dans le deuil, poussant Dani à se retirer de la compétition.

Elle est conseillée par Alain Delon et prend la direction d’une discothèque, mais la période de jeûne est interrompue par la mort de son père, de sa sœur Jane Renoux et du père de ses deux fils, Benjamin Auger.

Son image se déforme, comme si elle flottait dans une mare de drogue, et elle s’éloigne de la scène parisienne.
Dani tente de rétablir le contact avec son public en 1993, mais la chanson “N… come never again”, produite par Jean-Jacques Burnel, rencontre l’apathie.

La rencontre avec Etienne Daho la propulse sur le devant de la scène, où elle reprend la chanson de Serge Gainsbourg “Comme un boomerang”.
Aux Victoires de la musique de 2002, le duo a reçu une nomination pour la meilleure chanson de l’année dans la catégorie de la meilleure chanson pop.

Dani chanteuse jeune
Dani chanteuse jeune

Dani s’entoure de nouveaux collaborateurs, dont Christophe Miossec, Dani el Darc et Alain Chamfort, et sort son cinquième album studio, “Tout dépend du contexte”, en 2003.

Comme dans les années 1990 et 2000, l’artiste revient à l’écran, apparaissant avec Jacno dans le film “Les lionceaux” et dans le film “Fauteuils d’orchestre” avec Cécile de France, entre autres rôles.

En 2004, la chanteuse entreprend une tournée mondiale qui l’emmène sur tous les continents et culmine avec la sortie de son troisième album studio, “Laissez-moi rire”, début 2005. Dani apparaît dans le film d’Alain Chamfort “l’Impromptu dans les jardins du Luxembourg” l’année suivante, dans laquelle elle interprète la chanson “Reine d’Autriche” à l’aide de la caméra.

Par une journée ensoleillée de 1964, Roger Vadim revient sur son adorable minois et lui offre un petit rôle dans son film La ronde. Cependant, c’est une audition chez Pathé-Marconi en 1966 qui aura un impact important sur la suite de sa carrière.

Garçon manqué, sa première tournée 45, est enregistrée à la foulée, et marque ainsi le début de sa carrière de chanteuse professionnelle. Dani monte au sommet du hit-parade en 1968 avec la chanson Papa vient d’épouser la bonne, qui se vend à plus d’un million d’exemplaires dès sa première semaine de sortie. En 1970, elle sort son premier album éponyme, qui remporte le Grand Prix d’enregistrement de l’Académie de Charles-Cross.

Dani chanteuse jeune
Dani chanteuse jeune

Dans l’industrie du cinéma, elle continue de faire avancer sa carrière et collabore avec des réalisateurs de renom tels que Georges Lautner (Some Messieurs Too Quiet), François Truffaut (La nuit américaine, L’amour en fuite), ou encore Raymond Depardon (Some Messieurs Too Quiet ) (Une partie de campagne). Elle travaille comme directrice de revue pendant quatre ans à l’Alcazar sous la houlette de Jean-Marie Rivière, tout en étant elle-même une artiste à part entière.

Vers la fin des années 1970, sa grande popularité lui permet de se produire avec tous les grands artistes de l’époque. C’est avec Claude François qu’elle entame sa première tournée en 1975, et c’est avec Thierry Le Luron qu’elle entame sa deuxième tournée en 1977 qu’elle entame sa troisième tournée. En 1977, elle sort un nouvel album intitulé Les Migrateurs, qui s’éloigne de son travail précédent.

Related Posts