Skip to content

Elisabeth borne vie privée

Elisabeth borne vie privée: Elisabeth Borne a été nommée Premier ministre trois semaines après la réélection d’Emmanuel Macron à la tête de l’Etat. Borne assume désormais le rôle qui était autrefois tenu par Jean Castex, connu comme le “bon soldat” de Matignon. Borne prendra désormais le relais de Castex. L’homme politique de 61 ans a occupé diverses fonctions tout au long de sa carrière politique, en dernier lieu ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Intégration depuis juillet 2020.

https://en.wikipedia.org/wiki/%C3%89lisabeth_Borne

Elisabeth borne vie privée
Elisabeth borne vie privée

Cet ancien élève de l’École polytechnique a par exemple été affecté

A l’administration de la RATP par François Hollande avant qu’il ne rejoigne l’équipe d’Emmanuel Macron lorsqu’il devient membre du cabinet. Sur le plan personnel, la personne qualifiée de “froide comme un glaçon” est capable de garder une grande discrétion, malgré le fait que certains détails aient été révélés…

Elle est diplômée de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussée, après avoir effectué ses études à la fois à l’Ecole Polytechnique et à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussée. Sa vie professionnelle débute véritablement en 1987, lorsqu’elle intègre le ministère de l’Equipement ; deux ans plus tard, en 1989, elle accède à un poste à l’administration régionale d’Île-de-France. Au début des années 1990, elle assume le rôle de conseillère au ministère de l’Éducation nationale sous la houlette des ministres Jack Lang et Lionel Jospin.

En 1997, elle travaille au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin comme conseillère technique en charge des transports. Ses responsabilités comprenaient la supervision de diverses questions liées au transport. En 2002, elle est promue au poste de directeur de la stratégie à la SNCF, fonction qu’elle conservera pendant les cinq années suivantes. Elle rejoint Eiffage en 2007 pour prendre la direction de la filière concessions. Entre les années 2008 et 2013, elle a travaillé dans le secteur de l’urbanisme à la mairie de Paris, où elle a finalement assumé la responsabilité de l’administration générale du département.

En février 2013, elle entre dans l’histoire en devenant la première femme élue au poste de préfète de la région Poitou-Charentes. Après avoir travaillé pendant un an comme directrice de cabinet au ministère de l’Ecologie sous Ségolène Royal, elle a pris la direction de la RATP en 2015, succédant à Pierre Mongin dans cette fonction.

En mai 2017, sous la direction du président Emmanuel Macron et de l’administration d’Edouard Philippe, elle a été nommée ministre des Transports. Suite à la démission de François de Rugy le 16 juillet 2019, elle a également été nommée ministre de la Transition écologique et solidaire. Cette nomination fait suite à la démission.

Elle a succédé à Jean Castex comme Premier ministre le 16 mai 2022, après avoir été choisie à ce poste par Emmanuel Macron.

Le 14 mars 2021, elle a confirmé son statut positif pour Covid-19 via diverses plateformes de réseaux sociaux. Un communiqué de presse a été publié le 22 mars 2021, indiquant que la ministre avait été hospitalisée, mais que sa santé était stable et qu’elle sortirait de l’hôpital le 24 mars.

Elisabeth Borne est née le 18 avril 1961 à Paris, même si elle a passé l’essentiel de son enfance en Normandie avec sa mère, Marguerite Lescene, pharmacienne. Selon les éléments fournis par Libération, Joseph Borne, son père, était un « Juif d’ascendance russe » (un Juif d’origine russe). Avant sa déportation en 1942, il avait fait partie de la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est décédé en 1972, alors que l’actuel ministre du Travail d’Emmanuel Macron n’avait que 11 ans.

Elisabeth borne vie privée
Elisabeth borne vie privée

Au vu de la situation précaire entourant sa mère, Elisabeth Borne obtient le statut de « pupille de la Nation ». En raison de ce trait de caractère, que l’État pense qu’il possède, il a reçu une bourse et a pu consacrer tout son être à ses activités académiques. Son mariage avec le savant Olivier Alix a eu lieu le 30 juin 1989. Selon Le Journal des femmes, en 2019 elles seront les parents d’un fils prénommé Nathan qui leur naîtra ensemble. Le couple finit par divorcer.

D’abord Ministre Chargée des Transports jusqu’en

puis Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Elisabeth Borne a été directrice du cabinet de Ségolène Royal au Ministère de l’Ecologie de 2014 à 2015, avant de rejoindre deux ans plus tard le Parti d’Emmanuel Macron. Mais si la femme d’état, ingénieure de métier, reste discrète sur sa vie privée, Elisabeth Borne n’a pas manqué d’éclaircir quelques zones d’ombres. Mariée à l’universitaire Olivier Allix en 1989, elle est mère d’un petit garçon.

Désormais divorcée, elle n’a pas de compagnon connu. Réputée pour sa rigueur et sa sévérité, elle aurait été surnommée “Borne-out” par des employés de la RATP, dont elle a été PDG. Celle qui Le Point qualifie de “Froide comme un glacon” aurait fait sortir de nombreux collaborateurs en larmes de son bureau, entraîné “perplexe” plus d’un cadre de l’entreprise par son management abupt, notamment évoqué par Le Monde.

Elisabeth Borne est pupille de la Nation Fille de directeurs d’un laboratoire pharmaceutique, Elisabeth Borne a grandi avec sa mère, Marguerite Lescesne, une pharmacienne normande. Son père, Joseph Borne, était d’origine russe. De confession juive, ce dernier s’est illustré pendant la Seconde Guerre Mondiale en tant que résistant, prior d’être déporté en 1942. A la mort de ce dernier en 1972, Elisabeth Borne est reconnue comme pupille de la Nation à l’âge de 11 ans, dans 1972, sa mère se trouve en difficulté pour l’élever seule. Une enfance compliquée qu’elle évoquera notamment dans TPMP.

Emmanuel Macron a vu dans cette technicienne un atout important à l’heure où s’annonce de nouvelles réformes sociales, à commencer par “la mère des batailles” sur les retraites. Ingénieure, née le 18 avril 1961 à Paris, diplômée de l’Ecole nationale des Ponts et chaussées et de Polytechnique, haute fonctionnaire, elle aura pour tâche de porter la nouvelle ambition écologique qu’a promis le Président, au soir de sa réélection. Une mission qu’elle ne devrait pas écarter puisqu’elle fut ministre de l’Ecologie, dans le gouvernement Philippe, lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Fidèle parmi les fidèles, passage dans le privé, “super techno”… Les cinq choses qu’il faut retenir sur la nouvelle Première ministre.

Ses pensées et ses sentiments sur la mort horrible de son père

Elisabeth borne vie privée
Elisabeth borne vie privée

Au mois de mai 2021, Elisabeth Borne s’est livrée sur le plateau Touche plutôt qu’à mon poste. Celle qui avait pourtant déclaré fin avril de l’année précédente qu’elle ne se voyait pas devenir Premier ministre, avait livré à la mort de son père, un chagrin qui avait bouleversé sa famille. “Ça n’a pas toujours été simple. Quand j’étais encore toute petite, j’ai dû dire au revoir à mon père. Du coup, on s’est retrouvés chez ma mère, qui était monoparentale avec deux enfants et qui n’avait pas gagne pas beaucoup d’argent”, avait-elle divulgué l’information avec beaucoup d’émotion dans l’émission diffusée sur C8.