Skip to content

Elisabeth levitsky jeune

Elisabeth levitsky jeune; Serge Gainsbourg est décédé le 2 mars 1991, après avoir subi sa cinquième crise cardiaque, qui s’est avérée fatale. Cela faisait trente ans et demi, jour après jour, depuis sa mort. La célébrité a réussi à conquérir le cœur de millions d’admirateurs, mais ce n’est pas tout. De plus, il avait conquis le cœur d’autres femmes, dont beaucoup étaient des célébrités bien connues telles que Jane Birkin, Brigitte Bardot et Bambou. Cependant, parmi ses conquêtes se trouve une femme mystérieuse du nom d’Elisabeth Levitsky, qu’il croit être une sorcière. Malgré le fait qu’elle soit peu connue du grand public, c’est la femme qu’il a choisie comme première épouse. C’est d’ailleurs elle qui a peut-être inspiré la chanson Elisa.

Elisabeth levitsky jeune
Elisabeth levitsky jeune

Leur histoire commence le 5 mars 1947, avec la mort de leur père. Lors d’un cours de dessin, l’acteur qui jouait Je t’aime moi ne voyait plus le jeune peintre, alors âgé de 21 ans, qui le regardait. L’expérience de chimie ne commence pas immédiatement. Tout leur était opposé. Serge Gainsbourg n’était pas encore un artiste, et il avait une expression débraillée sur son visage. Pendant ce temps, Lise était mannequin et fille de familles aristocratiques russes. Finalement, c’est lors d’une nouvelle rencontre au Studio Léger, où elle étudiait, que la magie entre en jeu et prend le dessus.

Serge Gainsbourg a captivé un grand nombre de fans féminines avec son langage malin, son charisme ravageur et ses textes incisifs. Parmi elles se trouvent Brigitte Bardot, Jane Birkin, Françoise Antoinette Pancrazzi et Elisabeth Levitzky, qui était sa première épouse. Cette information a été révélée sur leur mariage dans le documentaire Gainsbourg, tout d’une vie, qui sera diffusé sur France 3 le 26 février 2021, pour commémorer le trente-cinquième anniversaire de la mort de l’artiste.

Celle qui l’a saisi comme prisonnier de guerre

En 1951 récolte les fruits de ses nombreuses infidilités. “Je ne sais pas quand tout a commencé, mais il a été monstrueusement infidèle”, dit-elle, semblant peut-être elle-même un peu amusée. Néanmoins, en 2016, elle a révélé ce qui suit au journal local Le Télégramme : “Mon souvenir le plus vif de lui est la première fois qu’il m’a arraché sous mes pieds. J’ai réveillé la femme et je l’ai tirée hors du lit, puis j’ai Je l’ai jetée dans la cage d’escalier en lieu sûr. Elle a heureusement évité d’être étouffée de quelque manière que ce soit. C’est la première et la seule fois de ma vie que j’ai été violent “…..

Comme entendu dans le documentaire, c’est la chanteuse qui explique que c’est elle qui a quitté le groupe, avec “beaucoup” d’autres chanteuses dans le passé. “Pour la simple raison que je suis un con, comme c’est la coutume. Du fait que je suis polygamer”, déclare-t-il avec insistance en évoquant dans le même souffle ses précédents adultères. Après son divorce d’avec Elisabeth Levitsky, il épouse Françoise Antoinette Pancrazzi en 1964, un an après leur séparation. Natacha et Paul sont issus de l’histoire de leur famille.

Elisabeth levitsky jeune
Elisabeth levitsky jeune

Cependant, les vénérables démons du chanteur reprennent une fois de plus l’initiative. Il divorce une deuxième fois de sa femme parce qu’il ne la soutiendrait pas dans sa jalousie exaspérante. La suite de sa vie amoureuse est tumultueuse. Après avoir fait de Brigitte Bardot sa muse et plus encore, il rencontre Jane Birkin vers la fin des années 1960 sur le tournage du film Slogan de Pierre Grimblat alors en tournage. Il est loin d’être un coup de poing pour la jeune britannique : elle est un peu inquiète au début.

Sans oublier Vanessa Paradis, qui a reçu la Victoire de la musique de l’interprète féminine de l’année en 1990, en partie grâce aux chansons Tandem et Dis-lui toi que je t’aime, qu’il a écrites. Sans oublier France Gall, qui a marqué l’histoire en étant la première femme à se produire au Concours Eurovision de la chanson en 1965 avec Poupée de cire, poupée de son, qu’elle doit à Serge Gainsbourg. Ce dernier se complaît dans sa naïveté en lui chantant la très odieuse chanson Les sucettes à l’anis.

Serge Gainsbourg, un musicien et ses inspirations

Après tout, Serge Gainsbourg et Jane Birkin tombent amoureux et donnent naissance à une fille prénommée Charlotte Gainsbourg en 1971. Jane Birkin est contrainte d’abandonner sa tournée en 1980 après avoir été harcelée par les excès de Gainsbarre. Quelques années plus tard, il tombe sous le charme de Caroline von Paulus (alias Bambou), avec qui il a un quatrième enfant, Lucien, en 1986, et devient son quatrième père. Sa passion pour les femmes l’amène à créer le mythique Dieu est fumeur de cigares pour son amie Catherine Deneuve, qu’il considère comme sa plus grande inspiration.

Elisabeth est employée comme secrétaire du poète surréaliste Georges Hugnet, qu’elle admire. Il avait publié une petite anthologie de poésie surréaliste en 1934, soit dix ans après la publication du premier Manifeste du surréalisme d’André Breton. Il contenait des textes de Breton, Salvador Dali, René Char, Paul Eluard, René Crevel, Benjamin Péret, ainsi que quelques de ses propres poèmes et des règles de quelques jeux surréalistes, tous rassemblés dans ce volume.

Boris Vian rend hommage à Hugnet dans son Manuel de Saint-Germain-des-Prés en écrivant : « Poète, peintre, cinéaste d’avant-garde, concédant et fabricant d’objets bizarres dans son atelier du 13 de la rue de Buci pendant les années dorées du surréalisme, Hugnet vit en 1947 dans un appartement du boulevard du Montparnasse qui « déborde de bibelots fascinants ».

Il était l’animateur du restaurant Le Catalan rue des Grands-Augustins, dont il avait décoré le rez-dechaussée avec sa collection d’objets des années 1900. Hugnet était aussi une sorte de pilier de la Rive gauche : à la Libération, il faisait partie d’un groupe d’amis parmi lesquels Michel Leiris, Picasso, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Raymond Queneau, etc.

Elisabeth levitsky jeune

Hugnet organise et préface une exposition de “nappes de restaurant” à la Librairie Paul Morihien en avril 1947, qui coïncide avec l’ouverture du Tabou dans une grotte de la rue Dauphine. L’exposition présentera des dessins improvisés de tous les amis de Hugnet, artistes et écrivains compris, sur des nappes de papier catalan. Sa petite amie Myrtille, qu’il rencontre en août 1949, connaît le personnage d’Elisabeth.

“Notre amour a été une célébration spectaculaire”, se souvient-elle à un groupe de personnes dans Ouest France en 2010, selon le site d’information Purepeople. Pourtant, ce bonheur ne durera pas… “Petit à petit, l’amour libre s’est transformé en une série d’escroqueries. ‘Lulu a eu des aventures qui ont duré 24 heures et j’ai eu des aventures qui ont duré plus de 24 heures’, explique-t-elle, ajoutant qu’il avait exigé qu’ils se marient en 1951, ce qu’elle a accepté les larmes aux yeux. Je n’ai plus de liberté, je ne vois plus mes amis, et sa mère veille sur moi”….. Lise Levitzky a fini par divorcer du chanteur en 1957 après avoir souffert d’une période de dépression.