Skip to content

Eric zemmour cyril hanouna

Eric zemmour cyril hanouna; Claire Sécail, directrice de recherche au CNRS, a livré une analyse de la pré-campagne pour l’élection présidentielle du point de vue du plateau de Cyril Hanouna. Elle a quantifié, dans l’émission de télévision Touche pas à mon poste, le temps d’antenne de chaque candidat et de chaque nuance politique de septembre à décembre 2021. Du coup, le temps d’antenne consacré à Eric Zemmour est un crève-cœur. Il représente presque autant que le total combiné des dix autres candidats présumés à la présidentielle.

Lorsqu’on procède cette fois à l’analyse des partis politiques, l’extrême droite arrive en tête (avec plus de 50 % des voix), suivie de la majorité gouvernementale (avec une lointaine seconde) (moins du quart). Quant aux partis politiques traditionnels de gauche et de droite, ils sont marginalisés et doivent se disputer le peu de temps d’antenne disponible.

Eric zemmour cyril hanouna
Eric zemmour cyril hanouna

Quand le CNRS ne fonctionne plus, Cyril Hanouna est un joueur crible. Une chercheuse du CNRS a livré une analyse de la pré-campagne pour l’élection présidentielle depuis que le pic de l’émission de télévision de C8 Touche pas à mon poste (TPMP) a été atteint. Un schéma se dégage : le temps imparti au candidat Éric Zemmour surclasse le temps imparti aux autres. Cyril Hanouna et le reste de l’équipe de l’émission de radio de Cyril Hanouna ont contesté le constat mardi soir. Explications.

Que dit l’étude ?

Claire Sécail, directrice de recherche au CNRS, livre son avis sur le déroulement de l’émission de septembre 2021 à décembre 2021 après y avoir prêté une attention particulière. Éric Zemmour, pris à lui seul, représente presque autant que le total cumulé des dix autres candidats présumés. Le candidat, selon son analyse, représente 44 % du temps de publicité politique, contre 22 % pour Macron et 7,1 % pour Marine Le Pen.

Durant ces mois, l’émission a été “réduite à une simple récitation des paroles de quelqu’un qui n’était pas encore candidat mais qui avait déjà mobilisé tous les médias associés à la société Bolloré”, selon les producteurs. Cela se manifeste sous la forme d’une vidéo “exclusive” du polémiste diffusée à la radio ou, plus récemment, d’un appel aux téléspectateurs de TPMP après la décision de CNews de retirer définitivement le polémiste des ondes.

Eric zemmour cyril hanouna
Eric zemmour cyril hanouna

Au cours des trois heures de débat, le candidat a été amené à répondre davantage à ses déclarations précédentes qu’à exposer en détail sa plateforme présidentielle, ce qui a occupé la majorité du temps. Selon l’ancien polémiste, la structure de l’émission, qui s’est construite sur la base de nombreux duels de quelques minutes chacun, ne permettait pas d’établir de véritables échanges à long terme sur une base cohérente. En outre, le développement de la position d’un candidat à la fonction suprême.

En réponse aux questions posées par l’animateur, Éric Zemmour a une nouvelle fois joué son rôle, cette fois en annonçant une politique d’intégration dans un court laps de temps. Bien qu’il ait dit qu’il n’avait “rien contre les musulmans”, il a également expliqué qu’il avait des musulmans dans son équipe de campagne.

Cyril Hanouna, qui n’a jamais boudé ses opinions politiques, espère animer la conversation politique avant l’élection présidentielle. Le 16 décembre, l’animateur de Touche pas à mon poste fera la démonstration de son courage en présentant le premier épisode de Face à Baba, son nouveau programme, dont Eric Zemmour sera le premier invité, sur C8, qui sera diffusé dans son intégralité . Dans le 6 à 7 cette semaine, le présentateur a confié avoir choisi le polémiste comme premier invité de la nouvelle émission car il “aurait des révélations importantes à faire en décembre”. Il faisait allusion à la réunion publique que le polémiste animerait le 5 décembre au Zénith de Paris.

“Après ça, on ne va pas se mentir.” Selon les mots de l’auteur, “Eric Zemmour est toujours un carton d’audience”, en référence aux apparitions du candidat d’extrême droite sur d’autres chaînes de télévision. “Alors, pourquoi est-ce qu’on parle d’Eric Zemmour ?” “On ne va pas se mentir, c’est celui qui fait le plus de bruit sur lui-même en ce moment”, conclut-il.

“Ironiquement, elle décide de retranscrire la séquence TPMP dans laquelle elle détruit sémaphoriquement sa réputation ce soir-là, ainsi que la réputation de toute l’institution qui la paie honteusement pour regarder la séquence TPMP dans laquelle elle détruit sémaphoriquement sa réputation”, a déclaré la chercheuse en a fait remarquer la foule d’utilisateurs de Twitter.

Sur la chaîne C8, il y a un événement ! Cyril Hanouna animera le deuxième épisode de Face à Baba le jeudi 27 janvier, après la première de Touche pas à mon poste. Après avoir invité Eric Zemmour à s’exprimer sur la scène de son émission politique, l’animateur a désormais invité Jean-Luc Mélenchon à s’exprimer sur la même scène. Encore une fois, le candidat à la présidentielle aura l’occasion de débattre avec des personnalités variées, dont Aymeric Caron, Charles Consigny et Eric Zemmour.

Élisabeth Moreno interpelle Eric Zemmour

Cyril Hanouna, qui était invité à l’Heure des Pros quelques heures avant l’émission, a expliqué pourquoi l’ancienne figure controversée avait été à nouveau invitée. «Face à Baba va devenir de plus en plus comme ça au fil du temps. Il y aura huit personnes devant Jean-Luc Mélenchon, quatre d’entre eux seront pour lui et quatre qui seront contre lui; quatre d’entre eux seront pour et quatre seront contre”, at-il été révélé ?

“Il y aura des débats sur le sujet. En plus, il a été suggéré qu’Eric Zemmour soit le premier à se retrouver face à Jean-Luc Mélenchon, selon l’animateur de C8. En plus, c’était le souhait de Jean-Luc Mélenchon d’avoir un autre débat avec Eric Zemmour, qui s’y était montré intéressé.” Alors que le candidat Insoumis à l’Elysée “s’apprêtait à partir”,

Eric zemmour cyril hanouna
Eric zemmour cyril hanouna

Cyril Hanouna “a contacté les équipes de campagne d’Eric Zemmour”. », qui avait répondu positivement à sa demande de le rejoindre. « Jean-Luc Mélenchon souhaitait également avoir un débat avec Marine Le Pen, Valérie Pécresse, et d’autres. En revanche, selon CNews, il n’est pas inconcevable que, face à Baba, on voie Jean-Luc Mélenchon, et que, face à Marine Le Pen, on rencontre Eric Zemmour, entre autres possibilités. (…) Les choses sont en train de se réaligner.”

Comment Claire Sécail est-elle arrivée à ce fourbe rassemblement de femmes ? La chercheuse explique sa méthode à la fin de sa note : Une tâche consiste à « compiler les temps de parole et d’antenne des différents acteurs des plateaux politiques en tenant compte des modalités d’interaction et des effets de production ». comme le “cadrage des thématiques”, la “capacité des partis adverses invités à décadrer à leur profit une question centrée sur leur adversaire et à exposer leurs propres idées politiques”, la “capacité des commentateurs récurrents à s’affranchir du cadrage imposé ,” ou

Une autre approche de la régulation des médias est poursuivie par l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle (Arcom), qui « permet une prise en compte plus fine des implications sociales et discursives des contenus médiatiques ».

Cyril Hanouna sera accompagné de deux ou trois éditorialistes lorsqu’il affrontera Eric Zemmour lors de cette nouvelle émission, qui ne sera pas d’abord consacrée aux hommes politiques mais plutôt aux individus “qui font l’actualité du moment”, selon un communiqué. depuis le site de la chaîne. En plus d’Eric Zemmour,

“il y aura des émissions où il y aura toutes les personnes qui ont fait l’actualité de la semaine”, a expliqué Cyril Hanouna. “Là, on fait un invité parce qu’on a assez de matériel pour faire deux heures et demie avec Eric Zemmour, mais il y aura aussi des émissions où il y aura toutes les personnes qui ont fait l’actualité de la semaine.”

Pour lui, il est compréhensible que “composer un gouvernement, c’est simple”. Bien qu’on lui reproche souvent son manque de poids lourds et d’équipes bien organisées, Éric Zemmour affirme qu’après avoir été élu, “il y a suffisamment de matière pour construire de nombreux gouvernements” au sein de la famille politique dans laquelle il se trouve : les gaullo-bonapartistes tradition.