Skip to content

Ersilia Soudais Mari

Ersilia Soudais Mari : Ersilia Soudais, de France Insoumise, est une femme politique née le 21 mai 1988. Aux élections législatives françaises de 2022, elle a été choisie pour représenter la 7e circonscription de Seine-et-Marne. La secrétaire législative Ersilia Soudais a été la cible d’une action en diffamation, mais l’UEJF a précédemment rejeté l’affaire. Elle a poursuivi en déclarant lors d’une présentation de Salah Hamouri qu’elle avait été agressée après le procès du NUPES contre l’UEJF.

Ersilia Soudais Mari
Ersilia Soudais Mari

Travailleurs en Israël à Par Temps :

Les violences survenues à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris lors d’une conférence donnée par le terroriste palestinien Salah Hamouri ont été fermement condamnées par les membres de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF). La justice est rendue en Israël par Hamouri. Un effort combiné entre la Ligue des droits de l’homme et la Solidarité française avec la Palestine a planifié ce rassemblement.

Une délégation a été envoyée par l’UEJF pour « dénoncer ce militant lié au groupe terroriste FPLP » et transmettre la désapprobation de l’organisation. Lors de la convention, une autre députée française du NUPES, Ersilia Soudais, a évoqué les agressions qu’elle a subies de la part des membres de l’UEJF. Elle a révélé son intention de poursuivre l’UEJF en justice alors que son conjoint, celui qui lui a sauvé la vie, était sur place, a-t-elle déclaré.

Inscrivez-vous dès maintenant à notre liste de diffusion, c’est gratuit ! Ainsi, vous ne manquerez plus une seule édition de notre magazine d’actualité ! En réaction à ces allégations, l’UEJF s’est engagée à poursuivre Ersilia Soudais pour diffamation. En réponse aux allégations sans fondement de @FiAssemblee, qui prétendait à tort que @ErsiliaSoudais avait été agressée par des militants de l’UEJF et son président @SLejoyeux, nous allons engager une action en diffamation.

Biodata d’Ersilia Soudais

NomErsilia Soudais
Date de naissance21 mai 1988
Lieu de naissanceVille, Pays
Ans35
Précédé parRodrigue Kokouendo
Parti politiqueLa France Insoumise
Ersilia Soudais Mari

Je continuerai à me battre pour l’égalité et contre les discriminations quand plus personne ne me fera peur. Tant que certains voudront garder les problèmes séparés des autres, je les soutiendrai. Les critiques affirment que les institutions françaises ont été infiltrées par Ersilia Soudais, de plus en plus anti-israélienne ces derniers mois.

Sa déclaration controversée sur l’expulsion de l’expatrié israélien Salah Hamouri du pays comme une « expulsion orchestrée par Israël » a attiré l’attention lors de sa visite avec lui à l’aéroport de Roissy en décembre. De nombreux internautes trouvent ce choix de mots horrifiant, et nombreux sont ceux qui s’y opposent également.

Ses collègues législateurs gémissent généralement et éclatent parfois de rire chaque fois qu’il évoque son nom. Mais personne ne s’amuse de ses positions depuis 30 jours. Le conflit israélo-palestinien est devenu une obsession pour Ersilia Soudais.

Elle repousse les limites de manière ludique depuis le 7 octobre, par exemple lorsqu’elle a soutenu la militante Ahed Tamimi, qui plaidait pour « boire le sang » des colons israéliens, ou lorsqu’elle a refusé de qualifier le Hamas d’organisation terroriste. Certains ont accusé Ersilia Soudais d’avoir placé le conflit israélo-palestinien au cœur même des institutions françaises, et elle a intensifié ses provocations anti-israéliennes au cours des derniers mois.

De manière inquiétante, elle a qualifié l’expulsion de Salah Hamouri d’Israël d’« expulsion orchestrée par Israël » en décembre dernier, alors qu’elle se trouvait à l’aéroport de Roissy pour l’accueillir. Certains internautes et ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui se sont offusqués de ce choix de mot malveillant.

Ersilia Soudais Mari

De plus, suite à sa nomination comme vice-présidente du groupe d’étude de l’Assemblée sur l’antisémitisme, son groupe parlementaire l’a accusée de déshumaniser le mouvement antisémitisme.

“Défendre les droits des citoyens à…

Son rôle de vice-présidente du groupe d’étude sur l’antisémitisme à l’Assemblée nationale française a suscité de nombreuses critiques. La défense des droits de l’homme, selon Ersilia Soudais, “n’est en aucun cas contradictoire”. Par ailleurs, « combattre l’antisémitisme » est un concept qui la passionne beaucoup compte tenu de son rôle de co-présidente de l’étude « Travel Genes ».

En tant que spectatrice, je m’engage à faire progresser les droits des femmes. De la lutte anticoloniale devrait naître une guerre sainte. Le judaïsme s’est abstenu d’attaquer l’islam. Au début, on ne voit rien. La politique de l’État est toujours l’objet de notre dénonciation.


error: Content is protected !!