Skip to content

Ex Femme De Dsk

Ex Femme De Dsk; Après un moment de silence, Brigitte Guillemette prend la parole. Dans le cas de Tristane Banon, une jeune auteure qui accuse DSK d’avoir tenté de la violer en 2003, le nom de Dominique Strauss-ex-femme de Kahn et mère de Camille Strauss-Kahn a été évoqué. La mère de la jeune femme, Anne Mansouret, a confirmé que l’individu qui est la marraine de Tristane était au courant de la tentative de viol dont Tristane accuse DSK. Anne Mansouret est la maman de la jeune femme.

Ex Femme De Dsk
Ex Femme De Dsk

Dans une interview au Nouvel Observateur, Brigitte Guillemette a déclaré que “rien de ce que dit cette femme n’est vrai”. Elle a déclaré qu’elle ne faisait pas partie de la famille de Tristane Banon et que sa fille Camille n’avait jamais été une amie de Tristane Banon. Il n’y a pas une seule de ses déclarations qui puisse être étayée. Il est grand temps pour nous de mettre un terme à ce délire sombre et malsain car nous y sommes actuellement pris.

“Nous ne nous sommes jamais vraiment

L’ex-femme de DSK raconte avoir rencontré Anne Mansouret, une élue socialiste, au début des années 1990 dans le cadre de leurs vies professionnelles respectives. DSK et son ex-femme ont divorcé en 1989. “Nous ne sommes pas devenus amis, malgré le fait que nous nous sommes rencontrés occasionnellement lors de cocktails et de soirées”, dit-elle. Elle explique que la raison pour laquelle elle a accepté d’être la marraine d’Anne, Caroline aussi connue sous le nom de Tristane, c’est parce qu’elle était la seule personne connue d’Anne Mansouret qui avait été baptisée. Le vrai nom de Tristane est Anne-Caroline.

Face à son insistance, j’ai cédé et j’ai accepté d’offrir ce service, d’autant plus qu’Anne-Caroline était majeure. Maintenant que nous avons établi cela, je suppose que vous pourriez m’appeler sa “marraine”. Concernant sa fille Camille, elle assure qu’elle n’aurait rencontré Tristane que deux fois dans toute sa vie.

Plainte

“Camille, qui était sous le choc, incapable d’imaginer que son père puisse faire une chose pareille, est rentrée en larmes”, explique Brigitte Guillemette au Nouvel Observateur. “Camille était incapable d’imaginer que son père puisse faire une chose pareille.” J’ai immédiatement appelé Anne Mansouret et le père de ma fille, qui ont tous deux nié catégoriquement les allégations. Le père de ma fille a été la première personne à qui j’ai parlé et il a catégoriquement nié les allégations. (…) J’ai conseillé à la femme de s’expliquer en personne avec Dominique et d’éviter tout contact futur avec ma fille et moi. »

Brigitte Guillemette a décidé de porter plainte contre Anne Mansouret “pour essayer, si possible, de rétablir la vérité et de préserver notre paix”. Cette décision a été prise aujourd’hui, alors même que de nombreuses personnalités, dont Camille Strauss-Kahn, ont déjà été auditionnées par les enquêteurs dans le cadre de cette affaire.

Dix ans s’étaient écoulés depuis l’affaire Sofitel, le scandale qui fut finalement responsable de la destitution de Dominique Strauss Kahn. DSK a été placé en garde à vue à New York en mai 2011 et accusé du viol d’une femme de chambre qui travaillait à l’hôtel où il séjournait à l’époque. Lundi dernier, Anne Sinclair, qui était sa femme à l’époque, a pris la décision de livrer pour la toute première fois son “sentiment” concernant “l’affaire DSK”.

Elle donne sa réponse au “séisme” provoqué par l’affaire ainsi que les critiques qu’elle a reçues pour l’avoir soutenue dans une interview à l’hebdomadaire Elle. Avant de s’en séparer définitivement en 2012. « Il est possible que j’aie reproduit le schéma de dépendance qui me liait à ma mère, et cela peut être dû à lui, mais cela peut aussi être dû à moi. (… ) J’étais dans le même bateau que lui quand il s’agissait de la peur de ne pas être d’accord avec lui et de l’inquiétude de le contrarier. Donc, je ne peux pas dire avec certitude si c’était de l’influence, mais en tout cas, la soumission et l’acceptation de La proposition.”

Avoir à passer du temps à proximité de Dominique Strauss-Kahn n’a pas été une expérience facile. Mais il devait y avoir une conclusion satisfaisante à l’histoire. Anne Sinclair était une personne combative qui a su tourner la page après avoir essuyé une tempête qui en a fait chavirer bien d’autres. Dans son prochain livre, qui s’intitule “Passé Composite” et qui sera publié chez Grasset, elle détaille les expériences de vie difficiles qu’elle a traversées.

Ex Femme De Dsk
Ex Femme De Dsk

Elle détaille autant qu’elle le peut les événements survenus en 2011 et 2012, en commençant par la révélation de la liaison de son ex-mari avec une femme qui travaillait à l’hôtel Sofitel de New York, puis en passant à l’affaire avec une femme qui travaillait à l’hôtel Carlton de Lille. Ces événements ont non seulement coûté beaucoup d’argent à son ex-mari, qui était à l’époque un candidat potentiel à la présidentielle, mais ils l’ont également amenée à mettre fin à son mariage. L’ancienne animatrice de l’émission de télévision française 7 sur 7 se décrit comme une femme qui subit depuis longtemps l’influence mentale, émotionnelle et même sexuelle de DSK.

Une explication plausible et des mots flatteurs

Elle admet également que l’homme qui était en charge du Fonds monétaire international l’a induite en erreur pendant une bonne partie de leur temps ensemble. Lorsqu’elle l’a vu regarder attentivement des femmes plus jeunes ou lorsqu’il semblait cacher des choses dans son téléphone, elle a commencé à douter qu’il soit fidèle dans leur relation.

Sans parler de tous ces arrangements de sommeil sans fin, pour lesquels il fournissait systématiquement le même alibi. “Tu sais, après le conseil municipal, on sort toujours boire un verre. Va voir si tu veux”, lui répétait-il souvent. Ensuite, vous devriez la rassurer le plus tôt possible en lui disant : “Enfin, tu es un petit morceau de moi !” Après le scandale lié à Nafissatou Diallo, il parvient toujours à faire tourner la situation à son avantage. La vie d’Anne Sinclair est sur le point de prendre une spirale descendante vers les enfers.

“Quel racket c’est à chaque fois que tu me trompes…”
L’insomnie, l’épuisement moral et même la nécessité de prendre des médicaments pour se calmer sont quelques-unes des conséquences qui peuvent en découler. Cependant, elle défend vigoureusement DSK contre les allégations, puis, des années plus tard, elle jure qu’elle “ne sait rien” de ce qui se passe dans la situation. Par contre, elle commence à avoir des doutes, et un jour elle fait une blague improbable pour faire tomber la pilule et sauver les apparences : elle dit qu’elle est enceinte de jumeaux.

“Eh bien, pour tout vous dire, à chaque fois que vous me trompez, quel racket…” Après avoir découvert que son ex-mari n’avait même jamais dit “merci”, malgré le fait qu’elle avait payé une caution conséquente afin de le faire sortir de prison et qu’il l’avait soutenue sans faille tout au long de l’épreuve, son soutien a finalement diminué.

Les mémoires d’un journaliste de renom ayant travaillé pour TF1 ont été publiées sous le titre Passé composé. Dans ces mémoires, l’auteur a choisi de ne dévoiler “que (ses) sentiments”. Elle affirme : “Je ne me sens pas autorisée à parler d’actes qui ne sont pas de ma faute”, et c’est exactement ce qu’elle veut dire.

Ex Femme De Dsk
Ex Femme De Dsk

DSK possédait “un très fort pouvoir de persuasion” et l’utilisait efficacement.

Elle explique : “Contrairement à tout ce qu’on a dit, je ne voulais pas aller à l’Élysée, et lui (DSK, ndlr) ne voulait pas vraiment aller ailleurs non plus ; c’était juste un enchaînement de circonstances …” “Je veux que les gens comprennent que je n’avais aucune idée de ce qui se passait avec le comportement de mon mari”, a déclaré la femme. Anne Sinclair dit: “Je sais que c’est très difficile à admettre, je l’admets moi-même, et si quelqu’un me disait cela, je ne le croirais pas, mais pourtant, c’est vrai.” “Je sais que c’est très difficile à admettre, je l’admets moi-même.”