Skip to content

Famille alleno

Famille alleno; Il avait 24 ans lorsqu’il a été tué dans un accident de voiture sur l’autoroute par un chauffeur de taxi qui s’apprêtait à prendre le volant du véhicule. Antoine Alléno était le fils du chef multi-récompensé Yannick Alléno et un chef prometteur à part entière. Son décès a suscité beaucoup d’émotion sur les réseaux sociaux, et plusieurs chefs, comme Michel Sarran et Mohamed Cheikh, ont manifesté leur soutien au père et à la famille du jeune chef. Dans un communiqué de presse, la famille du jeune homme a confirmé sa mort et a exprimé son chagrin face à sa perte.

Famille alleno
Famille alleno

Depuis le lundi 9 mai, le monde culinaire est en état de deuil

Antoine Alléno, le fils du chef etoilé Yannick Alléno, est décédé à l’âge de 24 ans des suites d’un accident de voiture sur l’autoroute survenu le dimanche 8 mai 2018. Selon les dernières informations, le jeune chef a été interpellé à un rouge feu sur son scooter avant d’être percuté par un chauffard qui se rendait sur les lieux dans un véhicule roulant à grande vitesse. En raison de cet accident, deux autres personnes ont été blessées, dont la femme qui accompagnait Antoine Alléno au moment des faits.

Le conducteur a finalement été évacué des lieux quelques minutes après la collision, alors qu’il tentait de s’enfuir à pied. Selon Le Figaro, l’auteur des crimes était en fuite afin d’éviter une peine de prison. De nombreux confrères de la famille Alléno ont tendu la main aux proches de la victime après l’annonce de cette tragique nouvelle : c’est le cas de Michel Sarran et Mohamed Cheikh, le gagnant de la saison 12 de Top Chef.

La famille Alléno rompt le silence avec une déclaration publique.
La famille Alléno a fait sa première déclaration publique lundi 9 mai, via un communiqué envoyé à plusieurs médias francophones. C’est avec une grande tristesse que le PDG Yannick Alléno, sa mère Isabelle, son frère Thomas, sa famille et l’ensemble du groupe Yannick Alléno vous font part du décès de leur fils, frère, collègue et ami Antoine », selon un communiqué par France Info “Antoine était un fils, un frère, un collègue et un ami pour nous tous.”

Il appartenait à une “génération jeune et talentueuse de chefs déterminés à transformer complètement le paysage culinaire français”, selon le communiqué. La famille Otherséno et leurs amis proches se décrivent comme “sensibles au bien-être et à la compréhension de tous, tout en préservant leur intimité”.

Yannick Alléno, le chef, se rend sur Instagram pour partager ses réflexions.
Aux petites heures du matin du 10 mai, Yannick Alléno est sorti de l’ombre avec une photo choc postée sur son compte Instagram. Un grand nombre de compositions florales ont été placées devant le restaurant Burger Père & Fils pour rappeler la mémoire du jeune homme qui y est décédé. Yannick Alléno s’adresse à son fils, Antoine, de la manière suivante : “Souviens-toi, Antoine, que le monde entier pense à toi !!!!”

De nombreuses personnes ont exprimé leurs sentiments et leurs condoléances à la suite de cette publication, qui était la deuxième fois que cela se produisait. Antoine Alléno était le co-fondateur et PDG du restaurant parisien Burger Père et Fils, ouvert en 2021 avec son père Yannick.

Famille alleno
Famille alleno

Antoine Alléno est issu d’une famille dysfonctionnelle.

Antoine Alléno suivait les traces de son père, Yannick Alléno, avec qui il avait lancé l’année précédente le restaurant Burger Père et Fils, Antoine Alléno. Pourtant, cette belle destination du secteur de la restauration a été tragiquement fermée le dimanche 8 mai 2022. Un chauffard venant en sens inverse a percuté et tué le jeune homme, qui a été arrêté à un feu alors qu’il conduisait son scooter.

Dans un communiqué rendu public lundi 9 mai, sa famille a exprimé sa peine : Le Chef Yannick Alléno, sa mère Isabelle, son frère Thomas et leurs familles élargies, ainsi que le personnel du Groupe Yannick Alléno, tiennent à exprimer leur profonde tristesse suite au décès de leur fils Antoine, décédé dans un accident de voiture sur l’autoroute dans la nuit du 8 mai à Paris.

En cette période difficile, la famille Alléno et leurs proches sont très sensibles au bien-être et à la compréhension de chacun, tout en préservant leur intimité, selon le site du Figaro. « Antoine appartenait à cette nouvelle génération de cuisiniers, décidés à révolutionner le paysage gastronomique français », écrit le magazine, qui a inscrit Le Point dans sa liste de restaurants recommandés.

Antoine Alléno, une destination rouillée pour une automobile qui roule

Antoine Alléno, un Parisien de 24 ans en scooter, a été tué dimanche soir alors qu’il était arrêté à un feu rouge. Il a été agressé par un homme qui a réussi la fuite alors qu’il roulait à l’arrière d’une voiture dont il venait de sortir après avoir déposé le service voiturier dans un restaurant haut de gamme à Paris. Lors de l’incident, il a également été impliqué dans une collision avec un véhicule VTC.

La famille de Yannick Alléno est en deuil. Antoine, le fils d’un chef multi-etoilé, décèded le dimanche 8 mai, après avoir été percuté par une voiture conduite par un automobiliste qui conduisait un véhicule renversé dans une rue du 7e arrondissement de Paris. Après avoir présenté un faux billet à un serveur d’un restaurant branché de la capitale, le suspect a été interpellé et emmené dans une luxueuse Audi.

Selon Le Figaro, le type a été appréhendé après avoir pris la fuite à pied. Selon la compréhension de RTL, il a été appréhendé à quelques mètres de là par un policier qui n’était pas de service à ce moment-là.

Il conduisait son scooter et s’était arrêté à un feu rouge au pont sur l’Alma lorsque le suspect l’a frappé au visage d’une balle à part entière provenant de l’arrière de son véhicule. Selon nos confrères, le jeune homme serait mort sur le coup.

Famille alleno
Famille alleno

Son passager, ainsi qu’un chauffeur de bus VTC également blessé, ont été transportés à l’hôpital, où leur pronostic vital n’a pas été engagé. Une enquête a été ouverte et a été confiée au Bureau du procureur spécial pour les accidents.

L’accusé, qui avait 24 ans à l’époque, était activement recherché par les autorités pour s’être soustrait à une peine de purge et avoir conduit en état d’ébriété. Il a refusé de se soumettre à un test de dépistage d’alcool et il a été envoyé à l’hôpital pour d’autres tests et évaluations.

Le conducteur de ce véhicule, ainsi que la jeune femme qui accompagnait Antoine Alléno, ont été tous les deux blessés dans la collision. Juste après la collision, le conducteur a été appréhendé quelques minutes plus tard alors qu’il s’apprêtait à prendre la fuite sur ses pieds. Selon le Figaro, il était en cavale car il risquait une peine purgative.