Fondateur du mouvement dada

Fondateur du mouvement dada; Le mouvement Dada (également connu sous le nom de dadaïsme) était un mouvement intellectuel, littéraire et artistique qui a émergé au début du XXe siècle et qui s’est caractérisé par un rejet de toutes les idéologies, esthétiques et contraintes politiques conventionnelles et injustifiées.

Au bout de six mois, en juillet 1916, les grandes figures du Cabaret Voltaire veulent fonder une revue et une galerie d’art. Hugo Ball, en revanche, s’oppose à l’idée de créer un mouvement artistique à partir de dada. Dans son manifeste, en cours de rédaction, il accorde la plus haute priorité à la parole et exprime sa réticence à parler d’art : « La parole, Messieurs, la parole est une affaire publique de premier ordre. » De plus, les dadaïstes ont créé une maison d’édition et une galerie d’art. Le mouvement découle de performances spontanées allant des cabarets à la planification d’événements de grande envergure.

Fondateur du mouvement dada
Fondateur du mouvement dada

Cela l’amène finalement à danser, probablement sous l’influence de Sophie Taeuber. La galerie Dada, qui ouvre ses portes en janvier 1917 et connaît un succès immédiat, ferme en quelques semaines. Au final, Hugo Ball considérait cette galerie comme une tentative pédagogique de revisiter les traditions littéraires et artistiques, qu’il jugeait intéressantes. Durant cette période, Huelsenbeck quitte le mouvement zurichois Dada, où il travaillait comme assistant dans une petite boutique d’art, pour poursuivre sa carrière dada à Berlin.

Dada est le fruit d’une lignée expressionniste, et le Manifeste littéraire, écrit par Hugo Ball et Richard Huelsenbeck à Berlin en février 1915 et publié sous forme de tract, est considéré comme l’œuvre qui a donné naissance à Dada. « Nous ne sommes pas suffisamment nafs pour croire dans le progrès, affirmant ces individus, qui s’identifient comme « négatifistes ». Nous ne sommes concernés que par les événements d’aujourd’hui, que nous trouvons amusants.

Nous voulons être des mystiques des petits détails, des clairvoyants et des clairaudients, des anti-conceptionnistes et des voyous littéraires, entre autres. Nous voulons éliminer le désir de toute forme de beauté, de culture, de poésie, de raffinement intellectuel, de toute forme de goût, de socialisme, d’altruisme et de synonymie, ainsi que tout autre type de désir. C’est à partir de cette littérature que se déduit et se développe davantage la posture spécifique de Dada.

Fondateur du mouvement dada
Fondateur du mouvement dada

Dada, en particulier, a eu une diffusion mondiale importante. Il met en avant un esprit mutin et caustique, un jeu avec les normes et les conventions, un rejet de la raison et de la logique, et il marque son dédain pour la tradition et le traditionalisme par son extravagance extravagante et son art profondément engagé. Pour Tzara, voire Hausmann, Dada est associé à des idéologies socialistes, voire anarchistes. À l’époque, Dada se distingue par son étroite association avec le militantisme extrême.

Elles se veulent irrévérencieuses et flamboyantes, affichant un manque total de respect pour les « vieilles dames » du passé, telles que définies par Dada. Ils tentaient d’obtenir la plus grande liberté d’expression possible en utilisant tous les matériaux et l’assistance disponibles. In fine, leur objectif était de provoquer et d’inciter le public à s’interroger sur les fondements de la société1. Ils recherchaient également la liberté linguistique, qu’ils considéraient comme de nature lyrique et hétéroclite.

Related Posts