Skip to content

Francois foutrier chef cuisinier

Francois foutrier chef cuisinier; Nous nous retrouverons au milieu de l’estuaire de la Gironde pour parler avec le Robinson de l’île de Patiras, qui est un vrai chef atypique qui travaille dans un lieu remarquable. Entre les Pyrénées et l’estuaire de la Gironde se trouve une région appelée Pays de Garonne riche en ressources. Le présentateur voudrait que vous exploriez ces ressources. Dans la région des Graves, Bérengère Quellien fut l’une des premières personnes à pratiquer la viticulture biologique.

Francois foutrier chef cuisinier
Francois foutrier chef cuisinier

Découvrez le pays de la Garonne dans ce numéro, situé dans le sud-ouest de la France entre les Pyrénées et l’estuaire de la Gironde. Au fil de ce périple, la richesse des départements de la Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne et de la Gironde se dévoilera.

Les Graves est la région considérée comme

Le berceau du vin de Bordeaux, et Bérengère Quellien est considérée comme l’une des pionnières de la viticulture biologique dans cette région. Elle a repris les terres familiales et initié la transition vers l’agriculture biologique il y a une vingtaine d’années. Grâce à des traitements naturels mis au point avec des plantes sauvages prélevées sur les bords de la Garonne, il va désormais défendre ses vignes contre le mildiou, ennemi numéro un du vignoble bordelais. Cette méthode, plus respectueuse à la fois des populations locales et de la nature, se généralise de plus en plus sur le territoire.

François Foutrier, après avoir beaucoup voyagé, a pris la décision de vivre seul sur l’île de Patiras, située dans l’estuaire de la Gironde. Ce chef passe toute la saison estivale à préparer sur place des bouchées à base de produits locaux qu’il sert ensuite dans l’unique restaurant du coin. En plus de cela, il rend visite à des producteurs locaux passionnés, en commençant par un affineur d’huîtres dans les marais du Haut-Médoc et en passant par celui qui a inventé le premier whisky bordelais. Ce whisky est élevé en fûts de Grands Crus dans un bunker de la Seconde Guerre mondiale situé à proximité des ports bordelais. L’orge utilisée dans sa production provient de l’île de Patiras.

Entre les Pyrénées et l’estuaire de la Gironde se trouve une région appelée Pays de Garonne riche en ressources. Le présentateur voudrait que vous exploriez ces ressources. Dans la région des Graves, Bérengère Quellien fut l’une des premières personnes à pratiquer la viticulture biologique. Le chef François Foutrier a pris la décision de vivre seul sur l’île de Patiras, située dans l’estuaire de la Gironde, après avoir pas mal voyagé.

L’été, il est le seul à travailler au restaurant, il y cuisine donc les entrées avec les légumes cultivés localement. Caroline et Paul-Alexandre de Boisseson ont pour objectif de revitaliser un château familial sur la commune de Bardigues, située dans le département du Tarn-et-Garonne. Nathalie de la Rivière, tombée sous l’enchantement du Canal de Garonne, a créé une plateforme d’auto-stop à bord de bateaux afin de fédérer randonneurs et plaisanciers.

Francois foutrier chef cuisinier
Francois foutrier chef cuisinier

David Gardelle, un garçon du pays, survole la Garonne pour localiser les sites touchés par les inondations. L’une de ces zones est la commune de Saint-Béat, qui a été dévastée par de fortes inondations en 2013. David s’efforce, aux côtés de son organisation de protection du fleuve, de persuader les communes locales de conserver le lit et les bras morts de la Garonne. Ainsi, dans sa commune de Saint-Martory, située en Haute Garonne, une initiative complexe a été lancée pour que les habitants apprennent à maîtriser le fleuve plutôt que d’en être terrifiés.

Dans le Tarn-et-Garonne, sur la commune de Bardigues

Un jeune couple rêve de faire revivre un château familial. Le couple, Caroline et Paul-Alexandre de Boisson, a quitté Paris pour ouvrir au public cette maison de plaisance et donner un aperçu de l’art de vivre dans la région au XVIIIe siècle. Ils cherchent aussi à en faire une vitrine des produits du terroir ainsi qu’un territoire agricole pionnier et à l’avant-garde de la mutation écologique.

La dernière étape de notre voyage nous emmène sur le canal de Garonne, qui relie Toulouse et Bordeaux. Nathalie de la Rivière, tombée sous l’enchantement de ce canal, a mis en place une plateforme permettant aux randonneurs et plaisanciers de se mettre en relation par la pratique du bateau-stop. Ses voyages le mèneront de Dieupentale à Moissac, qui est largement considérée comme l’une des sections les plus pittoresques du voyage.

Le chef François Foutrier a pris la décision de vivre seul sur l’île de Patiras, située dans l’estuaire de la Gironde, après avoir pas mal voyagé. L’été, il est le seul à travailler au restaurant, il y cuisine donc les entrées avec les légumes cultivés localement. Caroline et Paul-Alexandre de Boisseson ont pour objectif de revitaliser un château familial sur la commune de Bardigues, située dans le département du Tarn-et-Garonne. Nathalie de la Rivière, tombée sous l’enchantement du Canal de Garonne, a créé une plateforme d’auto-stop à bord de bateaux afin de fédérer randonneurs et plaisanciers.

Cette cuisinier se double d’un marin, et il est très aimable de venir chercher son invité sur son hors-bord dans la ville de Pauillac. Après un bref passage de l’estuaire, nous arrivons sur l’île de Patiras : « Le travail maritime est difficile dans l’estuaire à cause de sa situation géographique. A cause de choses comme les courants de retour et les bateaux avec des vitesses de pointe élevées, le trajet n’est jamais le même » , explique François Foutrier, qui est le seul habitant de l’île qui y habite en permanence.

Après des années d’études en psychologie, il prend la décision à 40 ans de changer de carrière et de devenir chef. À son retour d’Uruguay, il y a deux ans, il a vu une publicité qui disait : « Patiras recrute ». Le Refuge, situé à l’extrême pointe de l’île, fait office d’espace d’accueil et de restaurant pour les clients qui arrivent sur l’île par bateau : « Suite à leur recherche d’un cuisinier, je me suis retrouvé dans la cuisine, qui est un espace indépendant dans lequel on est amené à se débrouiller seul quelle que soit la nature de la panne. Ce n’est jamais simple, il faut donc sans cesse apprendre de nouvelles choses. Par exemple, changer une ampoule peut prendre jusqu’à deux heures car le câble a été rongé par les insectes.”

Francois foutrier chef cuisinier
Francois foutrier chef cuisinier

François prend la décision de rester sur Patiras afin de profiter au maximum du voyage. Quand il fait beau, c’est le paradis, mais en plein hiver et pendant les orages, ce n’est pas aussi drôle : “Fin février et début mars c’était dangereux de traverser, alors on est bloqués ici et on mange spaghetti.”