Skip to content

Gael Perdriau Saint Etienne

Gael Perdriau Saint Etienne: Gaël Perdriau, né le 8 juillet 1972, est un homme politique français et actuel maire de Saint-Étienne. Cependant, en 2022, son nom a été associé à une affaire troublante. Perdriau fait l’objet d’une enquête de la police suite à des allégations selon lesquelles il aurait été impliqué dans un complot visant à filmer le « massage érotique » prodigué par un escort boy à son adjoint, Gilles Artigues, dans une chambre d’hôtel à Paris en 2014.

Gael Perdriau Saint Etienne
Gael Perdriau Saint Etienne

La vidéo aurait été utilisée pour faire chanter Artigues pendant huit ans afin de l’empêcher de contester Perdriau, jusqu’à ce que l’enregistrement soit rendu public par un site d’actualités français en 2022. Suite à cette révélation, Artigues a déposé une plainte pénale contre Perdriau et son chef de cabinet, alléguant « chantage aggravé, organisation d’une embuscade et détournement de fonds ». Cette plainte a déclenché une enquête judiciaire. Les deux hommes accusés nient les allégations.

Les révélations supplémentaires dans l’affaire de chantage sexuel à la sextape, qui semblent prouver l’implication du maire de Saint-Étienne, ont suscité de nombreuses réactions politiques. Alors que l’opposition municipale réclame depuis un certain temps déjà la démission du conseiller, même les élus de la majorité exigent désormais le départ de Gaël Perdriau.

L’audition de Pierre Gauttieri, l’ancien chef de cabinet du maire de Saint-Étienne, rendue publique par Médiapart, a affaibli davantage la ligne de défense de Gaël Perdriau, ainsi que sa crédibilité en tant que maire. L’ancien bras droit a souligné l’implication du magistrat en chef de la ville dans cette sombre affaire. Selon Pierre Gauttieri, le maire aurait pris la décision du kompromat et aurait lui-même pris en charge son financement.

Ces nouvelles accusations contredisent fortement la ligne de défense de Gaël Perdriau, qui continue de clamer son innocence. Pour certains élus, y compris ceux de la majorité municipale (Les Républicains), c’est trop. Gaël Perdriau ne peut plus se maintenir ainsi, il doit démissionner.

NomGaël Perdriau
Date de naissance8 juillet 1972
NationalitéFrançaise
ProfessionHomme politique
Poste actuelMaire de Saint-Étienne
Parti politiqueLes Républicains (LR)
AccusationsImpliqué dans une affaire de chantage par le biais d’une vidéo compromettante
RéactionProclame son innocence, refuse de démissionner invoquant la présomption d’innocence
Situation actuelleEnquête en cours, pressions pour sa démission de l’opposition et de certains membres de sa majorité
Gael Perdriau Saint Etienne

L’entourage du maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau (LR), a tendu un piège à son premier adjoint centriste, Gilles Artigues, un ancien député, en le filmant à son insu avec un homme lors d’une soirée intime. La vidéo a été utilisée pendant huit ans pour le faire chanter et le priver de toute ambition politique. Depuis nos révélations, les habitants de Saint-Étienne sont stupéfaits par ce complot monté sur fond d’homophobie, d’argent public et de rivalités locales.

Accusé nommément par Gilles Artigues, placé en garde à vue mi-septembre 2022, cité dans des enregistrements audio accablants, le maire et président de la métropole stéphanoise a toujours clamé son innocence et répété à plusieurs reprises qu’il ne démissionnerait pas, même en cas de mise en examen. Résolu dans ses dénégations, Gaël Perdriau a jusqu’à présent refusé de démissionner de ses mandats électifs, au nom de la ” présomption d’innocence “.

Rapidement exclu de LR après une première garde à vue de quelques heures mi-septembre 2022, il s’est écarté de ses fonctions. L’affaire l’a également poussé à licencier son chef de cabinet fin septembre, tandis que son adjoint Samy Kéfi-Jérôme a démissionné de ses mandats à la municipalité et à la métropole de Saint-Étienne.

Les révélations ont secoué la ville, mettant en lumière un complot mêlant des éléments choquants tels que l’homophobie, l’utilisation abusive de fonds publics et les rivalités locales. Gilles Artigues, piégé par une vidéo compromettante, aurait été victime de chantage pendant huit ans, l’empêchant de poursuivre ses ambitions politiques. Ces allégations ont conduit à l’ouverture d’une enquête policière, mettant en cause le maire Gaël Perdriau.

Face aux accusations, Perdriau maintient son innocence et refuse de démissionner, arguant de la présomption d’innocence. Le scandale a également provoqué des réactions au sein de la classe politique locale, avec des appels à la démission du maire émanant de l’opposition et même de certains membres de sa propre majorité. La situation reste tendue à Saint-Étienne, où les habitants attendent des éclaircissements sur cette affaire qui a secoué la scène politique locale.


error: Content is protected !!