Skip to content

Iggy pop drogue

Iggy pop drogue; L’Iguane, qui a 70 ans, continue d’avoir une longue file de personnes qui attendent de le voir. Afin de le féliciter et de marquer la sortie de son nouvel album “Free”, nous avons compilé une liste de certaines de ses idées les plus ridicules, bizarres et brillantes (rayez la mention inutile).
Il s’est disputé avec les chiens qui vivent avec sa grand-mère. Et peu importe lequel. Bebe Buell est l’une des plus belles femmes des années 1970. Elle est mannequin et groupie (elle a été associée à Mick Jagger, Jimmy Page, Rod Stewart et même Steven Tyler). Iggy rencontre Bebe Buell en marchant dans la rue. Bebe ne sera pas épargnée puisqu’elle deviendra la petite sœur mortellement blessée d’Iggy.

Iggy pop drogue
Iggy pop drogue

Il dort avec ses deux chiens lorsqu’elle le découvre un jour dans sa salle de bain. Il est le chanteur des Stooges. Le groupe a-t-il une pause paisible ? Non, pas du tout : Iggy a été défoncée au Valium et a aussi été gentille en fournissant des pilules bouffantes aux deux animaux qui partagent sa maison. L’histoire ne dit pas si oui ou non je veux être ton chien quand il arrivera…

Bowie a menacé de l’emmener à l’hôpital

Tout le monde connaît le penchant d’Iggy pour les excès, qu’il s’agisse de boissons alcoolisées ou de stupéfiants plus ou moins puissants. À moins, bien sûr, qu’il soit nécessaire de garder son sang-froid. C’était la vanité derrière son séjour dans un centre de désintoxication au début des années 1980. La carrière solo d’Iggy est maintenant au bord de l’extinction, et son nasopharynx est bourré de farine. Tout aurait été OK si Bowie n’avait pas décidé de pointer du doigt son torse bourré d’une bande d’amis : «

Mon image personnelle d’Iggy Pop est celle d’un monstre de scène sur le point de tout détruire sur son passage, qu’il se jette dans la foule ou invite le public à le rejoindre sur scène. Je regarde un mec qui est super rock’n’roll, très séduisant, et qui a sans doute abusé de quelques drogues illicites tout au long de son adolescence, qui a été vécue au millénaire.

Iggy Pop aux cheveux courts et à l’expression paisible dans une interview réalisée dans les coulisses d’un spectacle à Deinze en 1987 m’a complètement surpris, et je voulais partager mon étonnement avec vous.

C’est Gilles Verlant qui réalise l’interview pour l’émission télévisée de la RTBF “Cargo de nuit”. Et ça m’aide à mieux comprendre les choses quand je me rends compte qu’aujourd’hui est le jour de la première représentation européenne d’Iggy Pop dans un style “sobre” !

Iggy pop drogue
Iggy pop drogue

Selon les téléspectateurs belges, les images d’Iggy Pop révèlent un enregistrement inédit de l’artiste. Il est détoxifié, ses yeux sont alertes et il est sur le point d’exploser. L’Iguane profite de l’opportunité de ronronner dans la vie d’un homme “ordinaire” (est-il vraiment envisageable d’envisager Iggy Pop comme un homme “ordinaire” ???). On le retrouve peut-être à la fête du logis, où il est un expert des achats alimentaires équilibrés… Enlevez de votre esprit l’image du punk et de la sauvagerie, ainsi que les jurons lancés sur scène et ses défonces légendaires.

Nous sommes en 1987. Iggy Pop a changé au cours des quatre dernières années, se déclarant libre de toute drogue et revenant à sa position antérieure sur les excès. Philip Glass a orchestré une performance en faveur du Tibet le samedi 22 février au Carnegie Hall de New York. Avec une performance hors du commun d’un chanteur certainement pas moins qu’extraordinaire, Iggy Pop, pour clôturer la soirée.

Tu voulais prendre de la drogue, mais tu n’en trouvais pas

alors tu as décidé de mettre ta langue sur le mur, n’est-ce pas ? demande Jonathan Ross, essayant de se remémorer une histoire que le chanteur lui avait confiée. “Vous vouliez consommer de la drogue, mais vous n’avez trouvé aucune substance”, dit-il.

“Non, en fait, c’était sur un transformateur électrique de chemin de fer”, répond le chanteur, amusé par la situation. Et puis il y a la question de continuer : « J’ai aussi expérimenté des papiers de couleur araignée. J’ai essayé de les faire fumer avec moi. Tu es conscient qu’il faut commencer à un moment donné ! pour le rockeur, ça avait été une expérience “difficile”.

James Osterberg, né en 1947, est l’ultime création rock’n’roll, l’incarnation de la démesure. Il apparaît dans un costume bleu marine, serein et posé alors qu’il raconte, sur l’accompagnement d’un quatuor Glass, un hommage déchirant à la vie de ses parents. Il termine par un hommage sincère à David Bowie, afin d’honorer la mémoire de son ami de longue date décédé. Contrairement à l’Iggy précité, cette Pop est un peu plus sobre, impériale et lunatique.

Dans moins d’une semaine, son nouvel album, enregistré dans les lieux les plus secrets avec l’aide de Josh Homme, le cerveau derrière Queens of the Stone Age, sortira. Post Pop Depression est de loin l’album le plus fort sorti par l’Iguane depuis ses deux plus grands succès des années 1970, The Idiot et Lust for Life, tous deux co-écrits avec David Bowie.

Iggy pop drogue
Iggy pop drogue

Un album personnel en which l’ancien chanteur des Stooges, pionniers du punk radical à la fin des années 1960, ne se produit plus et se déclare en faillite. Ses pensées et ses sentiments ne s’expriment plus par l’apitoiement sur soi, mais plutôt par la livraison de chansons subtiles et puissantes.

Une époque où les personnes âgées se désagrègent, où les décès d’êtres chers ne cessent de nous rappeler que tout a un début et une fin. Et que l’essentiel est d’éviter de le surestimer. Rencontre avec un rescapé, un trompe-la-mort un peu usé et un peu échevelé, mais qui a des idées vraiment claires sur ce qui se passe.

Il se souvient qu’une des choses qui comptait pour lui quand il était plus jeune était de rompre avec le modèle de la classe moyenne américaine. Il essayait de vivre pleinement sa vie afin de fournir du matériel pour l’écriture de chansons.

C’est pour cette raison qu’il s’est adonné à la consommation de drogue. Ses excès dans tous les domaines avaient pour but de donner l’impression qu’il était propulsé comme une fusée dans une vie singulière et spectaculaire : alcool, drogue, femmes, etc., tout y était. Tout s’est passé jusqu’au moment où il a été découvert qu’il était libre de tout cela. L’excès du quotidien est comparable à l’ennui du quotidien… Quand vient le matin, il n’y a plus de zèle, plus d’inspiration, et c’est le nirvana artistique…

Iggy Pop rappellera au public du Festival de Cannes en 2016 que la drogue n’a pas sa place dans sa vie et qu’il préfère un bon verre de vin au loin… Alternativement, une petite quantité de marijuana pourrait être consommée…

Comme il l’a avoué en 2002, « nous savions que c’était mal et que nous n’aurions rien dû faire, mais le fait qu’il soit abstinent depuis plusieurs jours nous a fait mal. » Côté drogue, Iggy déclinera, mais il en profitera pour raviver son amitié avec David Bowie.