Skip to content

Incendie Château Serquigny

Incendie Château Serquigny : Dans des images aériennes impressionnantes, le Château du Grand-Serquigny apparaît dévasté par un incendie ! Situé à quelques kilomètres de Bernay (Eure), le Château du Grand-Serquigny a été gravement endommagé par un incendie dans la nuit du 30 au 31 décembre, selon l’annonce de la préfecture du département. Cette propriété du 17e siècle, partiellement classée monument historique depuis 1951, s’étend sur près de 600 mètres carrés.

Incendie Château Serquigny
Incendie Château Serquigny

L’incendie s’est déclaré le dimanche 31 décembre au Château de Serquigny, dans l’Eure. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes évoquent un bâtiment “squatté”. Une thèse démentie par le préfet du département. La rumeur prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Certains internautes parlent d’un “château squatté depuis 3 ans”, utilisant des images des flammes qui ont ravagé le château de Serquigny (Eure) le dimanche 31 décembre 2023.

Quelques heures après l’incendie, survenu dans la matinée dans ce bâtiment du 17e siècle, Simon Barbe, le préfet de l’Eure, a clarifié la situation. “Il circule des informations incorrectes sur les réseaux sociaux : le château était squatté depuis trois ans et les autorités n’ont pas réagi”, a-t-il déclaré dans une vidéo sur X (anciennement Twitter).

Le préfet admet des “visites régulières” :

Hier, dimanche 31 décembre, le bâtiment classé monument historique a pris feu. “Les dégâts sont très importants, le toit est complètement détruit, ainsi que les étages”, ont précisé les services de l’État. Des images des flammes ont été rapidement publiées sur les réseaux sociaux. Une émotion souvent accompagnée d’accusations, comme celle de Florian Philippot, ancien numéro deux du Rassemblement National, qui a exprimé sa “colère immense” face à cet incendie.

“On a appris par la presse locale qu’il était ‘squatté depuis 3 ans’ (…) Nos dirigeants se fichent du patrimoine national, ils se fichent de la France”, déplore-t-il dans un. Dimanche soir, Simon Barbe, le préfet, est revenu sur les premiers éléments de l’enquête. Le représentant de l’État reconnaît que le château, acheté par “40 propriétaires”, était dans une situation “d’abandon”, de “dépossession” et qu’il faisait “l’objet de visites régulières”.

L’incendie, survenu le dimanche 31 décembre, a déclenché une vague de spéculations quant à ses origines. Bien que les causes de l’incendie n’aient pas encore été communiquées, les enquêteurs semblent explorer la piste du squat pour expliquer le début du sinistre.

Incendie Château Serquigny – Détails

InformationDétails
Date de l’IncendieNuit du 30 au 31 décembre
LocalisationChâteau du Grand-Serquigny, près de Bernay (Eure)
ClassificationMonument Historique partiellement depuis 1951
Projet HôtelierEn pause depuis 2015
Thèse du SquatEnquête en cours pour confirmer ou infirmer la régularité des occupations illégales
Appel aux DonsLancé pour la restauration de la façade classée monument historique
DégâtsImportants, toit et étages complètement détruits
SurveillanceQuatre pompiers toujours sur place pour assurer la surveillance
VictimesAucune perte humaine signalée
EnquêteEn cours pour déterminer les causes exactes de l’incendie
Incendie Château Serquigny

Une source citée par Le Parisien a révélé que le château était régulièrement “squatté” illégalement. Cependant, selon la préfecture de l’Eure, “aucun signalement d’installations suggérant que des personnes auraient pu y vivre” n’a été signalé à la police ou à la préfecture. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de l’incendie.

Le château, qui avait suscité des espoirs en tant que projet de résidence hôtelière depuis 2015, voit ses ambitions réduites à néant par les flammes. Frédéric Delamare, cité dans Le Parisien, exprime le chagrin de la ville en raison de cette “grande perte”.

Les projets touristiques et hôteliers qui entouraient le château ont été mis en suspens. Delamare mentionne déjà un appel aux dons pour la restauration du château, dont la façade détruite était classée monument historique.

Malgré les dégâts importants, aucune perte humaine n’a été signalée lors de l’incident. Les pompiers de l’Eure ont effectué une dernière vérification aux alentours de 4 heures du matin le 1er janvier, après l’incendie au Château de Serquigny, une commune entre Lisieux et Évreux classée monument historique. Quatre pompiers restent toujours sur place pour assurer la surveillance, bien que soixante aient été mobilisés pendant l’intervention.

Alors que les images de destruction circulent largement, la question centrale demeure : où en est l’enquête ? Les causes précises de l’incendie restent inconnues, mais les enquêteurs se penchent sur la piste du squat. La véracité de cette hypothèse reste à confirmer, et une enquête approfondie est en cours pour éclaircir les circonstances entourant le tragique incendie du Château du Grand-Serquigny.


error: Content is protected !!