Skip to content

Jan michael vincent mort

Jan michael vincent mort: Il était plus que le protagoniste d’une série télévisée populaire diffusée dans les années 1980. Avant cela, il était considéré comme l’un des plus beaux enfants des films américains des années 1970. Il avait l’apparence d’un ange arrogant, blond et musclé avec des yeux souriants ou sardoniques. Jan-Michael Vincent a eu un destin terriblement exemplaire, le chemin d’une vie brûlée, une splendeur saccagée, et une promesse flamboyante et abandonnée. Sa vie était un voyage d’une vie brûlée. Le 10 février, il y a exactement quatre semaines, il est décédé dans un hôpital d’Ashville, en Caroline du Nord, après un arrêt cardiaque à l’âge de 74 ans.

Jan michael vincent mort
Jan michael vincent mort

Le site d’informations sur les célébrités

TMZ rapporte que Jan-Michael Vincent est décédé il y a un mois des suites d’une crise cardiaque. C’est la conclusion d’une vie pleine de défis et d’indulgences. Selon une information rapportée vendredi par TMZ, Jan-Michael Vincent, bien connu du grand public pour avoir incarné Stringfellow Hawke dans la série culte “Supercopter” des années 1980, est décédé le 10 février dans un hôpital du Nord Caroline. L’information a été rapportée vendredi. L’arrêt cardiaque qui a eu lieu a été la goutte d’eau pour l’acteur de 74 ans, dont la vie avait été réduite par une multitude de problèmes de santé, dont l’amputation de sa jambe droite en 2012.

Il était une fois un acteur qui possédait tous les talents d’acteur imaginables. Jan-Michael Vincent, qui était devenu une célébrité du petit écran en 1984 en incarnant Springfellow Hawke, le héros de la série “Supercopter”, est décédé le 10 février à l’âge de 74 ans. Son décès a été annoncé le 10 février. production qui a été conçue par Donald Bellisario, l’homme derrière “Magnum”, et qui ravira le public de CBS pendant quatre saisons au total. Après une première diffusion sur La Cinq en France en 1986, d’autres diffusions de la série auront lieu sur M6, RTL 9 ou 13e Rue.

Jan Michael Vincent, né dans le Colorado, a fait ses débuts d’acteur dans les années 1960 dans des émissions de télévision célèbres telles que “Bonanza” et “Lassie”. Dans le film “Supercopter”, il joue le rôle d’un pilote d’essai solitaire qui se retrouve aux commandes d’un hélicoptère militaire de pointe. Il contribue sa beauté robuste et ses yeux bleus perçants à sa représentation de ce personnage. Dans le film, il fait équipe avec le célèbre acteur Ernest Borgnine, qui incarne son ami le plus proche Dom Santini, pour créer une dynamique choquante.

Jan michael vincent mort
Jan michael vincent mort

Une carrière détruite à cause de l’alcool et de la drogue
Malheureusement, Jan-Michael Vincent, que l’on a vu au cinéma dans “Les Géants de l’Ouest” avec John Wayne, “The Wild Ride” avec Gene Hackman, ou encore “The Breath of War” avec Robert Mitchum, n’est jamais allé en profiter de cette popularité naissante pour s’établir à Hollywood. Il a joué dans ces films aux côtés de Gene Hackman, Robert Mitchum et John Wayne. En raison de ses luttes constantes contre l’alcool et la drogue, ainsi que de son désir d’avoir une vie privée moins chaotique, c’est sa responsabilité. Après avoir eu une relation violente avec sa seconde épouse, Joanne Robinson, et après qu’elle ait divorcé en 1994, il a tenté sa vie.

Cet événement marque le début d’un voyage aux enfers

Qui sera marqué par de multiples accidents de voiture dont il sortira terriblement abîmé. Après avoir battu sa nouvelle petite amie, Patricia Ann, il a été condamné à deux mois de prison en l’an 2000. Deux ans plus tard, après avoir connu une courte période d’itinérance, il a décidé d’arrêter d’agir en tant qu’acteur. Après avoir disparu du radar pendant un certain temps, il a été ramené aux yeux du public en 2014 au moyen d’une interview émouvante publiée dans un tabloïd britannique.

Il admet que l’infection qui l’a ruiné l’a obligé à se faire amputer la jambe. Il avoue n’avoir qu’un vague souvenir de sa carrière d’acteur et de son rôle dans “Supercopter”, ce qui, selon lui, le rend méconnaissable. Le site Web d’informations sur les célébrités TMZ a rapporté le 8 mars 2019 qu’il était décédé le 10 février 2019 des suites d’un arrêt cardiaque, après avoir passé beaucoup de temps dans un hôpital de Caroline du Nord. Jan-Michael Vincent, qui avait 74 ans à l’époque, était un parent célibataire et son enfant unique, Amber, est né dans les années 1970 de son premier mariage.

Jan-Michael Vincent était un acteur qui s’est fait connaître dans l’industrie cinématographique à la fin des années 1960. Parmi les films dans lesquels il est apparu, citons “L’Affrontement” (1971) avec Robert Mitchum, “La Chevauchée sauvage” (1975) et “La Fureur du danger” (1978) avec Burt Reynolds. Cependant, c’est à la télévision qu’il a d’abord rencontré le succès dans son métier.

Après être apparu dans la série télévisée “Bonanza” de 1968 à 1969 et avoir fait une brève apparition dans “Friendly yours” à partir de 1970 (dont il n’a même pas été crédité), l’acteur, à 40 ans, décroche le rôle de Hawke dans « Supercopter », devenant au passage une star mondiale du petit écran. Trois saisons marquées par leurs exploits, mais aussi leurs excèset, finalement, leurs échecs. La première étape vers l’achèvement.

Après avoir fréquenté l’Université de Hanford en Californie et servi dans la Garde nationale, Jan-Michael Vincent a été découvert par le même dépisteur de talents, Dick Clayton, qui était responsable de la découverte de James Dean. Vincent est né le 15 juillet 1944 à Denver, Colorado.

Après avoir fait ses débuts dans l’industrie du cinéma en 1967 sous le nom de Mike Vincent dans The Hardy Boys : Le mystère de la jonque chinoise de Larry Peerce, il débute une carrière à la télévision, notamment dans les programmes Dragnet, Lassie et Bonanza. Il est surtout connu pour ses rôles dans ces émissions.

Un adolescent meurtrier dénué de toute moralité ou décence.

Dans le téléfilm de 1970 Tribes, réalisé par Joseph Sargent et intitulé Le Soldat qui déclara la paix lors de sa sortie dans les cinémas en France, l’acteur a eu l’opportunité de jouer le rôle d’un hippie qui s’était enrôlé dans l’armée mais n’avait pas pu se soumettre. à la discipline militaire. En 1972, le livre “The Gunslinger” écrit par Michael Winner lui a donné la chance d’interagir avec Charles Bronson dans une relation maître-élève particulière et potentiellement mortelle.

Jan michael vincent mort
Jan michael vincent mort

Un assassin chevronné connaît un jeune meurtrier qui a une boussole morale et qui est lié à lui. La même année, il apparaît également dans le western réalisé par Richard Brooks et aux côtés de Gene Hackman et James Coburn sous le titre The Wild Ride. Et devrait incarner le scientifique Matt Hooper dans Steven Spielberg’s Jaws, un rôle qui sera finalement joué par Richard Dreyfuss. Le personnage de Hooper sera finalement interprété par Dreyfuss.