Jean alesi fils

Jean alesi fils; Giuliano Alesi a connu une saison 2016 plus difficile avec Trident Racing après une première saison réussie en championnat de France F4. Une campagne qui s’est terminée avec un seul point sur le bilan a été achevée. Ainsi, malgré ses liens familiaux avec Jean Alesi, le jeune homme vit pour la première fois l’expérience déchirante d’apprendre à conduire une voiture de course. Alesi Jr a décidé de poursuivre son parcours en GP3 Series cette année afin d’approfondir ses connaissances en la matière…

Jean Alesi, ancien pilote de Formule 1 et son fils ont été libérés de garde à vue le mardi 21 décembre 2021 à 16 heures. Ils ont été entendus dans la nuit de dimanche à lundi à la suite de dégradations de la façade d’un immeuble d’architectes. bureau à Villeneuve-lès-Avignon, qui a été découvert. Un cabinet qui avait appartenu à l’ancien beau-frère de l’ancien pilote.

Giuliano fait l’objet d’un long récit. En 2015, alors qu’il passe du karting à la monoplace, le fils de Jean Alesi apparaît sur le circuit de Lédenon pour la première fois de sa carrière de pilote. La pression sur les épaules du jeune homme, qui n’a que 16 ans, est énorme.

Jean alesi fils
Jean alesi fils

Ils ont été déférés au tribunal correctionnel de Nîmes pour “dégradation du bien d’une personne par des moyens potentiellement dangereux”, selon Antoine Wolff, vice-procureur près la cour d’appel de Nîmes. Le fils de Jean Alesi est également poursuivi devant la même juridiction pour « complicité d’atteinte au bien d’autrui par des moyens potentiellement dangereux ». Ce tribunal entendra leur affaire en 2023. C’est une date incroyablement lointaine pour une audience puisque le tribunal de Nîmes, comme beaucoup d’autres juridictions françaises, est “croulent” sous le poids des affaires qui lui sont soumises.

Il est le fils de l’actrice japonaise Kumiko Got et du pilote de Formule 1 Jean Alesi, et il ne néglige aucune de l’attention qui lui est portée. Il ne va pas laisser ses premières impressions prendre le dessus sur lui. Giuliano prend la pole position, remporte la course et a le meilleur tour du circuit. Ses tripes sont révisées le lendemain, mais cette fois sous le couvert de l’obscurité !

Le jeune Giuliano bouge vite mais doit encore faire ses preuves. Au terme de sa première saison, il se classe quatrième au classement avec trois victoires. En 2016, les choses se compliquent ; en GP3 Series, il marque un seul point et termine 22e du championnat.

L’Avignonnais continue d’apprendre et de s’améliorer, et il revient sur la plus haute marche du podium l’année suivante, remportant le championnat et terminant cinquième au classement général. En 2018, il participera aux GP3 Series pour la troisième année consécutive, et il ne fera pas mieux qu’en 2017.

Jean alesi fils
Jean alesi fils

Quand on s’appelle Alesi et qu’on est le fils d’un pilote aussi talentueux et charismatique que le vainqueur du Grand Prix du Canada de Formule 1 en 1995, il va de soi que les critiques le mépriseront. Dans l’ombre d’un illustre papa, pas facile pour un “Fils de…” briller de se démarquer. Rosberg, Villeneuve, Prost, Schumacher, Piquet, Brundle et Mansell ne sont que quelques-uns des nombreux exemples notables.

Et, s’il est clair qu’une telle désignation est une source supplémentaire de financement pour les championnats et la promotion des athlètes, la médaille est inversée. Est-il possible que Giuliano Alesi tire sa révérence et revienne en tête du classement mondial cette année ? Tout ce que nous pouvions souhaiter pour lui s’est réalisé.

Forcément, le jeune tricolore sera une nouvelle fois aligné par Trident Racing sur la grille du championnat du monde de Formule 3, qui aura lieu cette année. Parmi ceux qui ont connu le succès dans cette série se trouve un certain Esteban Ocon, qui s’est hissé directement en Formule 1 du peloton… Est-il possible qu’Alesi Junior suive le même chemin que son père ? La réponse viendra dans les mois et les années à venir.

Related Posts