Skip to content

Jean Luc Perez Race Across America

Jean Luc Perez Race Across America; Jean-Luc Perez, né le 19 mai 1972 à Pau, est actuellement membre de l’équipe Flixecourt 80 1 et est professeur normalien de physique-chimie. Il est également champion de France d’ultracyclisme. Sa victoire lors de la Race Across America 2019, qu’il a partagée avec son compatriote Evens Stievenart, lui a valu le titre d’actuel détenteur du record toutes années confondues. En plus de cela, il a remporté le contre-la-montre par équipe de France UFOLEP quatre fois au total.

Jean Luc Perez Race Across America
Jean Luc Perez Race Across America

En plus de cela, il a remporté le titre de vice-champion d’Europe (24 heures en solitaire sur 874 km) à Dobrovnik, qui se trouve dans le pays de Slovénie. Il a également remporté le titre de vice-champion du monde (24 heures en solitaire sur 808 km) à Borrego Springs, qui se situe dans le pays des États-Unis.

Lors de son stage à l’École Normale Supérieure de San Francisco

Il fait la connaissance d’une jeune femme du Golden State qui deviendra plus tard sa femme. Ils sont les parents de trois enfants 2 ensemble comme une unité.

Sa mère est originaire du sud-ouest et son père est d’origine espagnole. On dit qu’il est originaire des Pyrénées et qu’il aurait admiré Miguel Indurain quand il était plus jeune. Il avait de grands projets pour devenir pilote quand il était plus jeune, mais un léger cas de daltonisme découvert pendant ses études le forcera à abandonner cette ambition.

Evens et Jean-Luc ont passé les 72 premières heures de course à lutter contre le vent, ce qui leur a fait perdre quatre heures de retard sur le précédent record. Cependant, les deux guerriers ont continué à se pousser à leurs limites. Le temps passé sur chaque relais allant de huit minutes à deux heures et dix minutes, cela prend en moyenne une heure et quinze minutes. L’objectif global est d’atteindre une efficacité maximale à tout moment. Malgré les différents obstacles, ils sont capables de battre le record précédent de cinq à dix minutes tout en gardant une attitude positive jusqu’à la toute fin.

Au cours de la compétition, les deux cyclistes ont été soumis à un certain nombre d’expériences terrifiantes, notamment être poursuivis par une meute de chiens errants, avoir des accrochages imprévus avec des cerfs, des lapins et des renards au milieu de la nuit, rouler le long un tronçon d’autoroute de 180 kilomètres de long tout en étant bombardé de tonnerre et d’éclairs, et en concurrence avec de gros camions qui ne prêtaient guère attention à leur passage.

” La concurrence dans cette course est vraiment rude. Rétrospectivement, je peux dire avec certitude que nous n’avions aucune idée de ce qui nous attendait à ce moment-là. Lorsqu’un chien s’est approché de moi et a essayé de me mordre, j’allais déjà comme aussi vite que possible sur mon vélo. Cependant, il semble que je me sois trompé. Lorsque nous sommes confrontés à des circonstances difficiles, nous rassemblons la force et le courage nécessaires pour affronter ces défis de front. L’esprit est plus puissant que le corps et permet en conclusion, pour paraphraser ce que Mark Twain a dit avec tant d’éloquence : “nous ne savions pas que c’était impossible, alors nous l’avons fait !” – Evens Stievenart.

Pendant ce temps, l’équipage avançait au même rythme effréné que les cyclistes et peinait à les suivre tout en surveillant chaque relais. Chaque fois qu’un cycliste s’arrêtait, l’autre prenait le relais. La voiture servait de lieu de repos et de récupération, où nous pouvions nous changer, consommer des repas riches en protéines et faire de courtes siestes de dix à quinze minutes. Six jours et dix heures d’action non-stop !

Jean Luc Perez Race Across America
Jean Luc Perez Race Across America

Evens Stievenart et Jean-Luc Perez ont pris la décision, alors que la course touchait à sa fin, de se répartir la distance restante en fonction de leurs forces et faiblesses respectives. Evens, qui était le plus léger des deux, proposa de prendre les côtes, et Jean-Luc serait responsable des descentes. Cette tactique s’est avérée fructueuse, car l’équipe a remporté la compétition et établi une nouvelle référence en termes de performances.

Evens Stievenart est un pilote automobile professionnel

Qui concourt également en tant que cycliste. Cette victoire vient couronner une liste déjà impressionnante de ses réalisations, dont les suivantes : Trois victoires sur le circuit du Mans, deux en tant que cycliste solitaire dans les années 2016 et 2017, et une en tant que pilote automobile en 2018. Il était le champion solo masculin aux Championnats du monde de contre-la-montre de 12 heures 2018, qui se sont déroulés à Borrego Springs, en Californie. De plus, il a remporté la course de 24 heures Bike Sebring Solo Race en 2018, qui s’est tenue en Floride. Il établit un nouveau record de course de +860 kilomètres en 24 heures.

Evens Stievenart nous a également bluffé lors de l’édition 2017 des 24 Heures du Mans. Il pulvérise son précédent record avec une performance de 950 kilomètres en 24 heures, ce qui lui permet de remporter l’épreuve. D’autre part, il ne compte pas s’arrêter là. Cet athlète et intellectuel phénoménal a de grands projets pour participer à nouveau à la RAAM en 2020 ou 2021, mais cette fois, ils feront cavalier seul.

A cause de cela victory, Evens Stievenart et Jean-Luc Perez sont désormais considérés comme des figures légendaires de la Race Across America.

Christophe Février, président de HELLIO, marque détenue par GEO PLC et regroupée sous l’égide du groupe Les Manufactures Février, en est un fier parrain.

” Evens est un athlète qui possède un caractère remarquable en plus d’avoir une volonté et une concentration exceptionnelles. En plus d’être un athlète d’élite, c’est aussi un individu ambitieux et déterminé qui possède des qualités exceptionnelles. Avec son coéquipier Jean-Luc Perez, le deux d’entre eux forment un duo exceptionnel et unique.

Nous étions ravis de pouvoir les encourager et de suivre leurs progrès alors qu’ils abordaient chaque nouvelle étape de cette entreprise monumentale. Tout au long de cette compétition passionnante, l’équipe de tournage de Flair Productions était à leurs côtés. Dans un avenir proche, nous publierons des photographies supplémentaires de la course, en plus du récit singulier de notre groupe. Nos deux cyclistes sont des exemples extrêmement motivants et inspirants à admirer.

Il est agrégé de physique et de chimie, ayant fait ses études à l’ENS rue d’Ulm.

En raison du fait que Jean-Luc Perez porte des chaussettes de marque américaine, il est connu comme “l’Américain”.

Après un séjour en Californie, Perez affirme avoir commencé la compétition à haut niveau dans le cyclisme après avoir enduré un retour difficile en France pour valider son agrégation. Il est retourné dans son pays d’origine, les États-Unis, et s’y est entraîné, avant de réussir dans la course là-bas. De par ses performances, il se fait tout de suite remarquer, et il exprime son soutien à Bobby Julich, un cycliste américain qui roule pour l’équipe Cofidis représentant la France.

Selon lui, cette rencontre l’a éloigné du professionnalisme car elle lui a donné l’occasion de regarder le Tour de France de l’intérieur et lui a fait prendre conscience que la « routine de haut niveau » 3 n’était pas le milieu qui convenait le mieux à lui.

Il rentre en France avec l’intention d’y commencer une nouvelle vie d’éducateur. Il a continué à participer à des courses cyclistes classiques, en remportant une centaine d’entre elles dans diverses compétitions régionales (notamment dans les régions d’Île-de-France, de Picardie et de Normandie).