Skip to content

Jeanne moreau enfants

Jeanne moreau enfants; Jeanne Moreau est décédée lundi 31 juillet, à l’âge de 91 ans. Elle aurait un fils, un garçon prénommé Jérôme, des suites de son mariage avec l’acteur-réalisateur Jean-Louis Richard, qui a lieu en 1949. Dans sa interviews, l’actrice a souvent évoqué la maternité et sa propre expérience de mère. Ainsi, elle avait confié au journal « L’Express » qu’elle n’était pas mère : « Je ne suis pas mère. Mes enfants sont les personnages, et c’est moi qui leur donne vie. (…) Je ne suis pas biologiquement conçu pour avoir des enfants. Cependant, ceux des autres sexes me plaisent beaucoup. « Je suis plus grand-mère que mère ».

Jeanne moreau enfants
Jeanne moreau enfants

Dans ses derniers jours le 31 juillet 2017, l’actrice Jeanne Moreau révélait qu’elle avait donné naissance à un fils, Jérôme, malgré son désir de ne pas devenir mère. Il a un enfant à la suite de son mariage avec le metteur en scène et scénographe Jean-Louis Richard.

Jeanne Moreau épouse le metteur en scène

Jean-Louis Richard en 1949 et donne naissance à leur fils Jérôme le 28 septembre 1949 de la même année. Revenir à sa relation troublée avec son enfant imprévu, dont elle n’avait jamais voulu.

Jérôme est né alors qu’il n’avait que 21 ans, au début de sa carrière professionnelle. Il aurait fêté ses 93 ans le samedi 23 janvier 2021. C’est à cette période qu’elle fait ses débuts sur grand écran et dévoile une facette sensuelle d’elle-même dans ses rôles, comme son interprétation de la reine d’Espagne dans le film de 1954. filmer Margot.

Malgré le fait qu’elle soit décédée le 31 juillet 2017, à l’âge de 89 ans, elle a entretenu des liens tumultueux avec son seul et unique enfant tout au long de sa vie. L’actrice emblématique s’est avoué qu’elle n’était pas castée dans le rôle d’une mère dans le film.

Lorsque son fils Jérome est impliqué dans un accident de voiture qui le plonge dans le coma alors qu’il n’est encore qu’un enfant, quelque chose en elle va se révéler, comme elle le raconte aux journalistes de l’époque : « J’ai découvert quelque chose de viscéral, oui, presque bestial avec mon enfant. Dans le coma pendant dix nuits et neuf jours, il était inconscient. Nous partageons une maison avec son père, qui travaille à la clinique. Lorsque je prends une douche, j’ai une sensation de picotement. Il fallait que l’eau coule et mes larmes coulaient ».

Jérôme Richard, adolescent rebelle et orphelin d’enfant, passe son temps à tenter de trouver sa place dans la vie d’une femme passionnée : par son travail, par sa célébrité, par sa sensualité affirmée afin d’assurer son propre bien-être, le jeune homme décide de déménager en dehors de l’océan Atlantique et de placer un océan entre lui et sa mère. Aux États-Unis, il trouvera la paix dans son travail d’artiste-peintre après s’y être installé.

Jeanne moreau enfants
Jeanne moreau enfants

Elle assume sa position face à un moment chargé d’émotions contradictoires. Et tout autant pis pour les belles âmes et autres bobos qui sont comblés par l’excitation de la grossesse et l’envie d’avoir un enfant. Jeanne Moreau ne possède pas la fibre maternelle. Elle n’en a jamais goûté auparavant. Elle n’a jamais été dérangée par le fait qu’elle l’ait. Dans une interview à L’Express, elle a avoué : « Je ne me sens pas prête à avoir des enfants en ce moment.

Cependant, ceux des autres sexes me plaisent beaucoup. « Je suis plus une grand-mère qu’une mère. » Jérôme Richard, qui fête ses soixante-quatre ans cette année, balance au bord de sa voix d’anthologie, sans trace de regret ni de tristesse dans la voix, mais avec le même zèle arrogant qui l’a toujours caractérisé.

Après une relation tumultueuse avec sa mère, le seul et unique a enfin trouvé la paix avec elle. Il n’est jamais facile de vaincre un sentiment d’abandon, d’entendre quelqu’un vous dire d’aller aux toilettes quand vous n’avez plus de serviettes, ou de vous demander, seule dans votre lit le soir, pourquoi maman est toujours absente au lieu de vous raconter une histoire ou vous aider dans vos tâches ménagères et vos courses,

Dans Marie-Claire, l’actrice a admis que cela avait été une “expérience décevante”. Je crois qu’il doit s’entendre avec nous, son père (le cinéaste Jean-Louis Richard, ndlr), et moi. Et surtout avec lui-même, qui n’existe que depuis quelques années.» Un enfant délaissé, un adolescent mal dans sa peau, un adulte longtemps délaissé… Enfin, Jérôme – qui est aussi peintre – peut achever son chef-d’œuvre à Los Angeles, non loin de la statue du Commandeur de sa mère, où il peut enfin s’installer.

Lorsqu’on lui a demandé si sa douleur était causée uniquement par sa relation avec la grossesse, elle a répondu: “Je ne peux pas vous le dire.” Certes, j’accepte la responsabilité, mais je crois qu’il y a d’autres tempéraments à l’œuvre ici, ainsi que ceux qui sont plus ou moins prêts à souffrir.» Moreau l’insoumise n’a jamais été du genre à se défouler sur sa coulpe. Après sa libération, il ne s’opposera plus jamais à la gloire. Encore moins quand la roue de la vie vous entraîne dans la saison du printemps sans jamais lâcher les rênes.

Ce qui concerne moins de la personnalité

Jérôme, Jeanne Moreau ne s’est jamais mise au lit quand elle pense à sa maternité : son désir d’enfant, sa décision d’avorter, sa volte-face face à l’adversité, et son envie d’en finir comme dès qu’elle le pourra. Poursuivant sa conversation avec Marie-Claire, elle a avoué : « J’ai été accouchée en deux heures. Après être entré dans ma chambre, j’ai appelé mon régisseur pour lui faire savoir que j’étais de retour au travail. Je l’ai révélé : “C’est officiel, mon enfant est né et je suis au top de ma forme physique.” Je crois pouvoir vous recommander de reprendre le travail dans dix-huit jours. »

Nous sommes en 1949. Jérôme n’a aucune idée qu’il est le fils d’un multimillionnaire, le fils d’une vedette populaire qui a joué des rôles tels que les biberons de sa mère ou de sa grand-mère, mais jamais ou presque jamais les biberons de sa mère. «Il n’est pas possible de tenter de se faire un instrument unique tout en servant les autres», explique l’auteur du livre. Jeanne ressemble à quelqu’un qui décrirait un chien. Elle est capable de prendre l’apparence d’un humain.

Jeanne moreau enfants
Jeanne moreau enfants

Orson Welles tombe amoureux de “la meilleure actrice de la planète”, qui apparaît dans sa mise en scène du roman Le Procès de Franz Kafka. Louis Malle, François Truffaut, Michelangelo Antonioni et Luis Buuel ne sont que quelques-uns des noms qui me viennent à l’esprit. Les plus importants le demandent, et les chefs-d’œuvre les plus importants sollicitent leur aide : Outre Ascenseur pour l’échafaud et La Notte, Jules et Jim et Le Journal d’une femme de chambre,

Dans la pénombre, son gosse grandit, écoute, observe… Jeanne a dix ans et est aujourd’hui sur le tournage de Moderato Cantabile, un film réalisé par Peter Brooke et d’après un roman de Marguerite Duras, dans lequel elle co -stars avec Jean-Paul Belmondo, un autre futur monstre sacré. Femme emprisonnée dans son quartier bourgeois, elle voue toute sa dévotion à son petit fils, l’accompagnant aux cours de piano et faisant de longues promenades avec lui dans son quartier.

L’idée de voir sa mère jouer si bien dans une pièce remplit Jérôme de joie. Elle est forcée de partir à cause d’une leçon de malheur qui lui a été assignée par le destin : il est victime d’un grave accident de voiture, dans lequel Belmondo est au volant et qui souffre d’une attelle cassée. L’enfant tombe tout seul dans le coma. « J’ai découvert quelque chose de viscéral, oui, voire de bestial, chez mon enfant », raconte la mère, décrivant sa détresse. Dans le coma pendant dix nuits et neuf jours, il était inconscient. Nous partageons une maison avec son père, qui travaille à la clinique. Lorsque je prends une douche, j’ai une sensation de picotement. Il fallait que l’eau coule et mes larmes coulaient.»

En 1966, Jeanne Moreau tombe éperdument amoureuse de Pierre Cardin. La créatrice utilise le modèle comme source d’inspiration et conçoit des tenues qui mettent en valeur sa belle silhouette. Jeanne Moreau se transforme en une plus belle version d’elle-même, et tous les deux rêvent de tout et de rien, même de fonder une famille. Malheureusement pour le couple, Jeanne Moreau reçoit un diagnostic de cancer de l’utérus à l’âge de 31 ans et leur flux de matières fécales s’arrête brusquement. L’actrice française est une survivante d’un cancer du sein et sera indemne de la maladie : « J’étais certaine que j’allais pouvoir m’en sortir », confessera-t-elle en 2013.