Skip to content

Jeanne Sieja Parents

Jeanne Sieja Parents; Corinne Touzet, connue pour son travail en France à la fois en tant qu’actrice et productrice, est maman. Apprenez-en plus sur son unique enfant, Jeanne Sieja, en lisant cet article. Corinne Touzet, actrice française née le 21 décembre 1959 à Orthez, s’est fait connaître grâce à son rôle d’Isabelle Florent dans la série télévisée “Une femme d’honneur”, diffusée sur TF1 entre les années 1996 et 2007, couvrant sa carrière. Après cela, elle a rencontré un succès remarquable, et elle a depuis enchaîné les rôles dans nombre d’autres séries et longs métrages.

Jeanne Sieja Parents
Jeanne Sieja Parents

Une femme d’honneur qui est avant tout

Dans l’épisode du lundi 28 décembre 2020 de la série télévisée “Joséphine, ange gardien”, diffusée sur TF1, Corinne Touzet apparaîtra en tant que invité spécial. Depuis sa dernière apparition à la télévision, dans le meurtre et mystère Meurtre sur le lac Léman, il y a quatre ans, ses fidèles followers ont été privés de la possibilité d’apprécier le travail de l’actrice sur le petit écran. Depuis lors, la personne qui a récemment perdu son père a donné la priorité à passer son temps avec sa famille plutôt qu’à d’autres activités. Jeanne Sieja, qui est l’enfant unique de Corinne Touzet, et elle entretient une relation très étroite avec sa mère. C’est pour une bonne raison.

Avant de devenir l’égérie de la série Une femme d’honneur pendant plus de onze ans, Corinne Touzet a donné naissance à sa fille unique, Jeanne, issue d’une précédente relation dont elle n’a jamais parlé. Jeanne est née à l’époque où Corinne Touzet ne travaillait pas sur Une femme d’honneur. Aujourd’hui, Jeanne Sieja a vingt-six ans, et elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour percer dans l’industrie de la mode. “Elle a choisi d’être styliste, et savoir qu’elle est heureuse est plus important que mon propre succès”, dit Jeanne. Corinne Touzet, qui travaille pour Paris Match, a déclaré à la publication que “Jeanne est indépendante ; elle a son propre petit appartement, et même si elle sait qu’elle peut toujours compter sur moi, je sais qu’elle s’en sort”.

L’actrice, qui a 61 ans, explique que parce que sa fille ne porte pas le même nom qu’elle, elle n’a jamais pu profiter des privilèges qui accompagnent le fait d’être connue comme la “fille de”. C’est encore plus important. pour qu’elle encourage sa fille dans les démarches qu’elle poursuit dans sa vie professionnelle : «

J’ai une petite musique dans la tête qui me demande si tout va bien pour elle, mais disons simplement que je suis rassurée à 90 % que tout va bien pour elle. J’essaie d’apprendre à lâcher prise depuis deux ans pour qu’elle puisse vivre pleinement sa vie de jeune femme. Je veux qu’elle soit heureuse. Parce que je n’ai qu’un enfant, ça complique les choses J’ai pris des mesures pour m’assurer qu’elle ne devienne pas une gamine choyée.

Mercredi 21 juillet dernier, elle a participé à une interview accordée à Ici Paris alors qu’elle était présente au Festival d’Avignon pour interpréter la pièce “Juste une embellie”. L’occasion pour elle de parler de sa vie personnelle et de sa récente rupture avec son petit ami. “C’était simplement la fin d’une histoire, une rupture qui devait avoir lieu”, a-t-elle admis avant d’indiquer qu’elle avait pris la décision d’avancer dans sa vie :

“En tant que personne qui conduisait une moto, entendre cela m’a donné un coup de fouet. Nous partons, nous nous envolons et nous allons ailleurs; cependant, elle trouve extrêmement difficile de faire confiance aux gens qui l’entourent. Elle dira des choses comme “Je ne fais confiance à personne, jamais, plus jamais” et le pensera. Quelle est exactement la source de cette méfiance ? “J’ai traversé trop de portes sans frapper. Je suis mort. A 20 ans, si tu viens ici seul, il faut absolument avoir une arme. “Je le suis maintenant, mais je ne l’étais pas”, réfléchit-elle sur son passé.

Bien avant d’avoir ces succès phénoménaux, l’actrice qui incarnait Isabelle Florent avait déjà joué le rôle d’une mère très attentionnée, depuis qu’elle avait donné naissance à sa fille unique, Jeanne Sieja, en 1994. C’était bien avant qu’elle n’ait ces phénoménaux succès. Elle n’est pas très bavarde sur sa vie personnelle et n’a donc jamais révélé le nom de son père biologique.

L’actrice, qui a 61 ans, parvient à trouver du temps à passer avec sa fille malgré le fait qu’elle ait un emploi du temps très chargé en raison du grand nombre de tournages auxquels elle participe ainsi que des autres activités professionnelles qu’elle entreprend. Cependant, elle ne fait pas trop plaisir à sa fille.

Jeanne Sieja Parents
Jeanne Sieja Parents

“Je suis beaucoup trop nourricière. Mais depuis deux ans, je travaille à lâcher prise pour qu’elle puisse vivre pleinement sa vie de jeune femme. Je veux qu’elle ait la meilleure vie possible. Parce que je n’ai qu’un seul enfant , ça rend les choses plus difficiles.Je me suis fait un devoir de vérifier qu’elle n’était pas une jeune ayant droit.

L’actrice a une très bonne compréhension

La façon d’éduquer correctement sa fille, et elle lui donne une autonomie complète dans tous les aspects de sa vie, y compris ses études activités et sa vie professionnelle. Jeanne n’a jamais envisagé d’utiliser le nom ou la réputation de sa mère à son avantage, et elle a bien l’intention de poursuivre sa propre ligne de conduite à la place.

De plus, même son nom n’a jamais été changé par rapport à celui qui lui a été donné par sa mère. Elle n’est donc pas du tout comme les enfants de personnages célèbres qui profitent du nom de leurs parents et suivent les traces de leurs parents en termes de carrière. Elle est très différente de ces enfants.

Au niveau de son éducation, Jeanne prend déjà une direction bien différente de celle de sa mère puisque la jeune femme fréquente l’ESMOD à Paris qui est une prestigieuse école des arts et de la mode.

Jeanne, qui est indépendante et débrouillarde, a pris la décision de ne plus vivre avec sa mère et a plutôt emménagé dans un appartement à elle afin de pouvoir subvenir à ses besoins.

Corinne Touzet jouera le rôle de Suzanne dans l’ultime épisode de Joséphine, ange gardien, qui s’intitule “Mon fils de la Lune” et sera diffusé le lundi 28 décembre 2020. Dans l’univers fictif de TF1, elle finira être mère de deux enfants; cependant, Jeanne n’est pas l’un de ses enfants.

Corinne Touzet a prêté ses traits au rôle d’Isabelle Florent, d’abord l’adjudant-chef puis le lieutenant, dans la série policière télévisée française Une femme d’honneur depuis plus de dix ans. Bien que l’actrice de 61 ans n’ait pas été vue sur TF1 depuis près de dix ans, elle sera à l’affiche ce soir d’un nouvel épisode d’une autre série culte à retrouver sur la première chaîne baptisée Joséphine Ange Gardien. Dans ce dernier, elle jouera le rôle de Suzanne, mère inquiète d’un adolescent Asperger âgé de 15 ans.

“Savoir qu’elle est heureuse de la décision qu’elle a prise de devenir styliste est plus important pour moi que mon propre succès.” Jeanne est autosuffisante ; elle vit seule dans un appartement cosy, et bien qu’elle soit consciente qu’elle peut compter sur moi à tout moment, elle parvient quand même à s’en sortir. Disons simplement que quatre-vingt-dix pour cent de moi sont satisfaits de la façon dont les choses se passent pour elle, même s’il est naturel pour un parent d’avoir une certaine inquiétude quant au bien-être de son enfant, ce que je fais certainement.

Jeanne partage son temps entre Paris et Copenhague, qui sont largement considérées comme les capitales mondiales de la mode et du design, afin de maintenir sa position de rédactrice indépendante pour le magazine Vogue. Une chose est cependant certaine pour la demoiselle : malgré le fait qu’elle soit parfaitement capable de prendre soin d’elle-même, elle sera l’unique héritière de la succession de sa mère.

Dans la vie, il y a invariablement des hauts et des bas. C’est ce que l’année 2019 a apporté à Corinne Touzet, selon ses expériences. L’actrice, malgré le bonheur qu’elle a connu en vivant avec Jeanne, a également traversé des périodes de souffrance. Son père, Bernard, est décédé le 25 juillet 2019, à l’âge de 79 ans.