Jeune femme disparue besançon
Jeune femme disparue besançon

Jeune femme disparue besançon; Inès Ghiri a fait un retour triomphal. La jeune femme de 18 ans, portée disparue depuis le dimanche 21 novembre, a été retrouvée le 14 décembre à Besançon. Selon L’Est Républicain, l’annonce de l’appel à témoins de la police a eu lieu le même jour.

Atès Ghiri, une jeune fille de Besançon, est inscrite à l’Institut d’enseignement supérieur de Pergaud. Depuis le 21 novembre 2021, elle n’a fourni aucune nouvelle information au public. Un jour après avoir lancé l’appel à témoins, la police a indiqué ce mercredi qu’elle a été retrouvée saine et sauve.

Depuis fin novembre, Inès Ghiri ne s’était pas présentée à son lycée. Ce manque de comportement « coutumière » de la part des suspects a été ce qui a poussé la police à enquêter sur une disparité alarmante. Le 14 décembre, un appel à témoins a été lancé. Les autorités ont confirmé que la petite fille avait été retrouvée saine et sauve ce mercredi matin. Inès G., une jeune femme de 18 ans, a été retrouvée le 14 décembre à Besançon (Doubs), après avoir été portée disparue pendant trois semaines. Interrogée par les enquêteurs, elle a déclaré qu’elle avait été détenue.

Jeune femme disparue besançon
Jeune femme disparue besançon

La jeune femme, qui était élève au lycée Pergaud de Besançon, a été retrouvée en “bonne santé”, selon sa déclaration aux enquêteurs.

Selon les informations fournies par France 3, c’est elle qui a contacté la préfecture de police de Besançon (Doubs) après avoir vu son image circuler “sur les réseaux sociaux”.

Le point de vue du chercheur a été déterminant. Une jeune femme de 18 ans qui était scolarisée au lycée Pergaud à Besançon a été retrouvée mardi 14 décembre, et était en “bonne santé”, selon la police. L’hélicoptère de recherche et de sauvetage a pris fin, selon la police.

La jeune femme a été convoquée pour une audition mardi soir. Elle a réussi. Elle a dit qu’elle avait été éjectée. Elle a également déclaré avoir subi des agressions physiques. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer la véracité des faits.

C’est la femme qui a contacté directement la préfecture de police de Besançon après avoir vu “son visage plâtré sur les réseaux sociaux”, selon des informations obtenues de source policière.

Jeune femme disparue besançon
Jeune femme disparue besançon

Selon le quotidien régional, la lycéenne a été secourue par un membre de la famille dans un quartier de la capitale du Doubs avant d’être emmenée au commissariat, où elle a fait des révélations choquantes sur elle-même. Inès Ghiri affirme avoir été kidnappée en pleine nuit puis battue et battue violemment près de Dijon, sur la Côte d’Or. Après cela, elle aurait été appréhendée et emprisonnée.

Les enquêteurs vont maintenant comparer les déclarations faites par la jeune femme aux preuves qu’ils ont recueillies jusqu’à présent.

Related Posts