Skip to content

Le procès de Guillain Méjane s’est ouvert lundi à Paris

Le procès de Guillain Méjane s’est ouvert lundi à Paris: Guillain Méjane, un trader autodidacte au parcours unique, s’est retrouvé devant un tribunal de Paris le 8 janvier pour faire face à des accusations liées à un stratagème de hedge funds qui aurait escroqué de riches familles du Maine-et-Loire. Le procès, qui devrait durer trois semaines, a débuté par une déclaration de Méjane, exprimant ses remords et s’excusant de l’impact dévastateur que ses actes ont eu sur les investisseurs.

Le procès de Guillain Méjane s'est ouvert lundi à Paris
Le procès de Guillain Méjane s’est ouvert lundi à Paris

Dans la salle d’audience, seuls une dizaine de plaignants sur 57 étaient présents le premier jour du procès. Guillain Méjane, 43 ans, s’est présenté avec confiance, admettant sa responsabilité et reconnaissant les conséquences négatives de ses actes sur les personnes impliquées.

Le parcours de Méjane a pris un tournant en 2011 lorsqu’il, auparavant employé par Microsoft, a fait face à des allégations de faute grave et a été licencié. Il affirme avoir été victime de conflits internes au sein de l’entreprise. Au chômage depuis deux mois, Méjane, née sans jambes ni bras, a fondé en septembre 2011 la société d’investissement Now For Tomorrow (NFT) avec un ami d’enfance basé au Brésil.

NFT, opérant depuis Hong Kong sans licence appropriée, promettait des rendements élevés grâce au trading algorithmique, des risques de perte limités, un capital garanti et des dons de bienfaisance. Méjane, sans expérience professionnelle dans le commerce ou l’entrepreneuriat, a défendu la légitimité du projet, affirmant avoir répondu à un prospectus dans un magazine et n’avoir eu connaissance d’aucun acte répréhensible.

Le tribunal a exploré le parcours de Méjane, mettant en avant son enfance à Paris, un BTS en informatique et une école de commerce à Grenoble. Né sans membres, Méjane a participé en 2007 à une émission documentant l’ascension du Kilimandjaro par des personnes handicapées. En 2009, il rejoint Microsoft, d’abord dans un rôle stratégique puis commercial.

Les allégations portées contre Méjane concernent le détournement de 1,6 million d’euros pour des dépenses personnelles, notamment un somptueux mariage en Italie, un bateau et une voiture de luxe. Malgré les accusations, Méjane maintient qu’il n’a jamais eu l’intention de voler qui que ce soit mais qu’il a été dépassé par la situation.

Guillain Méjane Details

NameGuillain Méjane
Age43
OccupationFormer trader
Legal SituationOn trial for financial fraud
AllegationsAccused of cheating investors through an investment fund
Amount Involved16 million euros
Le procès de Guillain Méjane s’est ouvert lundi à Paris

Guillain Méjane, along with his associate Gaëtan Odart de Rilly d’Oysonville, faces trial for allegedly defrauding investors with promises of high returns through an investment fund. The fund collapsed, leading to the disappearance of 16 million euros.

Le procès plonge dans les détails complexes des opérations de NFT, abordant des questions sur la légitimité de l’entreprise et l’exactitude des promesses faites aux investisseurs. La défense de Méjane tourne autour de l’affirmation selon laquelle ils n’ont pas intentionnellement contourné les règles et ont agi avec l’impression qu’ils suivaient une voie alternative dans les limites légales.

Au fur et à mesure du déroulement du procès, le tribunal évaluera les preuves et les témoignages afin de déterminer l’étendue de la responsabilité de Guillain Méjane dans l’escroquerie présumée aux hedge funds. Les excuses présentées au début du procès ajoutent une couche de complexité à la procédure, soulevant des questions sur les motivations des actes de Méjane et l’impact sur les personnes concernées par le stratagème financier.

Guillain Méjane et son associé, Gaëtan Odart de Rilly d’Oysonville, sont actuellement jugés pour avoir escroqué une soixantaine de particuliers de l’élite angevine au travers d’un fonds d’investissement. Le projet promettait des rendements élevés et un style de vie luxueux, mais il s’est finalement effondré, entraînant la disparition de 16 millions d’euros. Le procès vise à déterminer l’étendue de la responsabilité de Méjane et Odart de Rilly d’Oysonville dans l’orchestration de la fraude financière ayant touché de nombreux investisseurs.


error: Content is protected !!