Lieu de tournage la cuisine au beurre

Lieu de tournage la cuisine au beurre

Lieu de tournage la cuisine au beurre; C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du comédien Georges Rostan, qui était marseillais (marmiton dans “La Cuisine au beurre” de Gilles Grangier, 1963). À l’époque, c’était l’équivalent de ce que l’on appellerait aujourd’hui un « blockbuster », avec deux acteurs considérés comme « bancables ». C’est une rencontre au sommet du cinéma mondial entre deux figures légendaires. Un peu comme Robert De Niro et Al Pacino.

Cependant, en VF, avec la Provence en toile de fond ! Film réalisé par Martigues en 1963, La Cuisine au beurre, présente pour la première fois Bourvil et Fernandel en couple marié. L’histoire tourne autour d’un restaurateur du sud de la France qui serait mort pendant la Seconde Guerre mondiale et dont la femme s’est remariée avec un autre chef du nord de la France, un Normand. C’est un mélange de plusieurs cultures… et cuisines ! La différence entre cuisiner au beurre et cuisiner à l’huile d’olive.

“Bourvil et Fernandel s’étaient approchés de moi et m’avaient demandé la permission de venir se reposer ici dans le salon car tout le monde à l’extérieur réclamait leurs autographes”, se souvient Prosper Guindzaz, un habitant de Martigues. Ah, le goût aigre de la victoire…

Lieu de tournage la cuisine au beurre
Lieu de tournage la cuisine au beurre

Avec ce film, Martigues est immortalisé, et le monde entier se souviendra de ses exploits, dont la maison qu’il a bâtie en forme de casque de gendarme. Cependant, la ville en est encore aux premiers stades de son histoire cinématographique. Toni, film réalisé par Jean Renoir, a été tourné dans la ville en 1935. Un tournage dont le décor est presque entièrement composé d’éléments naturels, ce qui était inhabituel à l’époque.

Plus récemment, c’est le cinéaste marseillais Paul Carpita qui y a projeté son film Marche et Rêve. Les habitants de Martigues ont été remplis d’enthousiasme et de générosité en 2002, et la photogénicité de la ville n’est pas moins le fruit de leurs efforts que sa photogénicité ! « Ils sont tous arrivés de leur propre initiative et sans compensation. Non seulement c’est gratuit, mais c’est aussi fait avec enthousiasme. « Avec amour, bien sûr ! »

Cependant, Arènes Joyeuses de Karl Anton, sorti en 1935 et devenu depuis un classique, est le film qui est crédité d’avoir capturé une autre image d’Épinal de Martigues. Alibert, le célèbre chanteur d’opérette marseillais, descend le Canal Saint-Sébastien, passe sous le petit pont, et chante sur la musique de Vincent Scotto… Sinon, comment ériger Martigues dans la Venise Provençale !

Lieu de tournage la cuisine au beurre
Lieu de tournage la cuisine au beurre

On l’a vu aussi dans “L’Age ingrat” (1964) de Gilles Grangier, avec Jean Gabin et Fernandel, dans “Retour à Marseille” (1980) de René Allio, et dans “Les Collègues” (1999) de Philippe Dajoux, entre autres films.
Il nous a laissé un joli témoignage à la suite du tournage de “La Cuisine au beurre” (qui s’est déroulé à Martigues). Il était présent au vernissage de l’exposition “Les Secrets de la Cuisine au beurre”, qui s’est tenue à la Cinémathèque Prosper Gnidzaz en 2016, ainsi qu’à l’inauguration des statuts Fernandel et Bourvil, qui a eu lieu en février de cette année. dans le quartier de l’Ile, où était tourné le film.

La ville de Martigues exprime ses plus sincères condoléances et ses plus sincères condoléances à la famille Rostan à la suite du décès de M. Rostan. La Cinémathèque Prosper Gnidzaz dispose des documents d’archives de Georges Rostan à la disposition des chercheurs.

Related Posts