Skip to content

Lucie Carrasco Maladie

Lucie Carrasco Maladie; Lucie Carrasco, créatrice de mode connue dans le monde entier, a accompagné Jérémy Michalak et son mari, Jean Datry, lors de leur voyage au Canada pour le documentaire “Lucie au pays des caribou”, diffusé sur France 5 le 29 juin cette année. Malgré le fait que tout le monde n’est pas dans la même situation que moi, je ressens le besoin de dire à ces personnes de quitter cet endroit immédiatement. À tout le moins dans ma tête, je me voyais comme quelqu’un de bien connu dans les industries de la mode et des médias. Elle a partagé ce sentiment avec ses collègues de Star TV en 2019, affirmant que “ce serait mieux si cela rendait les personnes handicapées plus attirantes et plus belles”.

Lucie Carrasco Maladie
Lucie Carrasco Maladie

La SMA est une maladie génétique qui affaiblit

Les cellules nerveuses qui régulent les muscles, rendant ainsi les muscles plus sujets aux blessures. Lucie Carrasco est celle qui a été blessée. Parce que Lucie souffre de cette maladie, ses muscles se détériorent à un rythme alarmant. Lorsque le designer arrivera au Canada le 29 juin, sa liste de souhaits comprendra des voyages à Québec, dans la forêt laurentienne et dans les eaux glacées du fleuve Saint-Laurent.

La semaine prochaine sera cruciale pour déterminer le résultat. Le nombre suivant après neuf est dix. Je n’allais pas finir ma vie comme je le voulais. Procéder de la même manière que la majorité des gens dans la société n’a jamais été mon style. Cela a été un voyage ardu, prolongé, angoissant et épouvantable… Cependant, s’amuser, être aimé et rire beaucoup ont été les choses les plus importantes. Après avoir été incapable de voir ce qui m’attend au cours des 29 dernières années, je suis enfin capable de voir ce qui m’attend.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai été sous la pression constante d’accomplir mes tâches aussi rapidement que possible afin de pouvoir profiter au maximum du présent. Après avoir rassemblé le courage de défier les attentes que la société avait pour le genre de personne que je devrais être, j’ai rencontré des obstacles et des connaissances dépassées qui ont fonctionné à mon désavantage.

Je me suis accrochée à ma rage pour montrer qui j’étais : une créatrice de mode qui s’appelle Lucie Carrasco, qui est follement amoureuse de l’homme avec qui elle vit et qui est entourée d’un merveilleux système de soutien composé de sa famille et de ses amis . Malgré les défis que la vie présente, j’ai la chance d’avoir une famille merveilleuse et de nombreux bons amis. Les gens qui font partie de ma vie, en particulier ma famille et les amis les plus proches de moi, sont merveilleux.

Lucie Carrasco Maladie
Lucie Carrasco Maladie

“La plupart des gens ne se souviennent pas de leur date de naissance”, a déclaré Lucie Carrasco, avec Bruno Gaccio en guise d’introduction. Moi oui. Parce que j’ai eu deux naissances séparées. Mes parents ont été informés par des médecins que j’avais une maladie génétique à l’âge de huit mois, et que c’était une maladie qui s’aggravait avec le temps. J’avais une amyotrophie vertébrale, ma mort était prédéterminée et les médecins avaient prédit que je ne vivrais pas au-delà de l’âge de trois ans… En plus, j’ai fêté mes cinq ans.

Je doute sérieusement que je verrai

L’âge de trente-six ans dans cette vie. Une célébration a eu lieu en mon honneur à l’occasion de mon cinquième anniversaire. La semaine prochaine sera cruciale pour déterminer le résultat. Le nombre suivant après neuf est dix. Mon décès n’était pas quelque chose que j’avais prévu. Cela dit, je dois admettre que je n’ai jamais fait les mêmes voyages que les autres.

Le voyage a été difficile, ardu, semé d’embûches et traumatisant… Mais ce qui comptait le plus, c’était de s’amuser, d’être aimé et de beaucoup rire. Même lorsque je n’étais pas en mesure de planifier à l’avance, je me sentais toujours obligé de réaliser mes projets et de profiter au maximum du moment présent. Mon âge actuel est de 29 ans.

Cela a été un voyage ardu, prolongé, angoissant et épouvantable… Cependant, s’amuser, être aimé et rire beaucoup ont été les choses les plus importantes. Dans ma 29e année, au cours de laquelle je n’ai pas pu voir ce qui m’attend, j’ai enfin la possibilité d’être en avance sur moi.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai été sous la pression constante d’accomplir mes tâches aussi rapidement que possible afin de pouvoir profiter au maximum du présent. J’ai persisté à exposer ma véritable identité, qui est Lucie Carrasco, malgré les critiques et les clichés fatigués qui m’ont été adressés lorsque j’ai refusé de me conformer aux normes édictées par la société.

Plus fort que la maladie 4, la préface que Bruno Gaccio a écrite pour son autobiographie, a été publiée à l’automne 2010. Elle traite des défis auxquels sont confrontées les personnes handicapées dans la société d’aujourd’hui. Lucie Carrasco, célèbre styliste connue dans le monde entier, est atteinte d’une maladie génétique qui l’oblige à passer le reste de sa vie en fauteuil roulant. Malgré cette condition, elle a pris la décision de vivre pleinement sa vie et de tout donner. “Se plaindre de conneries est un droit que chacun de nous possède.

Mais que nous soyons valides ou non, c’est à nous de déterminer ce qui constitue un problème grave. Combien de personnes m’ont confié qu’elles ne se sentent pas particulièrement heureuses dans leur vie? Il y a des gens qui n’ont pas eu les mêmes opportunités que moi, mais je veux leur dire de “bouger !” Pour ma part, j’ai toujours eu pour objectif d’établir une carrière dans l’industrie de la mode ainsi que dans les médias. Si cela rend le fait d’avoir un handicap moins débilitant et plus excitant, alors tant mieux “, a-t-elle expliqué à nos collègues de Star TV en 2019, ont-ils déclaré.

Après cela, sept. Puis dix. Je n’avais pas décidé… de mourir. Il est nécessaire de souligner que retracer les étapes n’a jamais été quelque chose qui m’a intéressé. Le voyage a été difficile, il a duré très longtemps, il y a eu beaucoup de difficultés, et il y a eu de la souffrance… Mais, avant tout, il y a eu du bonheur, et il y a eu de l’amour et des rires.

J’ai eu vingt-neuf ans aujourd’hui, et pendant toutes ces années sans pouvoir regarder vers l’avenir, j’ai maintenu l’urgence de vivre ce moment et de voir mes projets aller jusqu’au bout. Et des obstacles qui se sont dressés sur mon chemin, des stéréotypes qui m’ont été opposés lorsque j’ai eu le visage de refuser de rentrer dans la case que la société avait prévue pour moi, j’ai gardé la rage de montrer qui je suis : mon nom est Lucie Carrasco, je suis une créatrice de mode, je suis follement amoureuse de l’homme avec qui je vis, j’ai une famille et des amis fantastiques et je suis passionnée par la vie. »

Ce mercredi 29 juin prochain, à neuf heures du soir, France 5 diffusera un tout nouvel épisode de la tournée mondiale de Lucie Carrasco. La coiffeuse de 40 ans, née avec une maladie génétique qui la contraindra à passer le reste de sa vie confinée dans un fauteuil roulant, s’est rendue au Canada en compagnie de Jérémy Michalak ainsi que de Jean Datry, qui à quelques il y a quelques jours est devenu son mari.

Cet individu travaille comme designer. La bande dessinée de Dashbook, “Le Tour du monde de Lulu”, qui comporte notamment des dessins de lui, a été créée par lui et s’appelle “Le Tour du monde de Lulu”. On lui doit aussi le personnage de Johnny Binouz, un Français guide de randonnée de métier mais qui préfère passer son temps à boire de la bière plutôt qu’à faire son travail.