Skip to content

Maladie du pied de nadal

Maladie du pied de nadal: Rafael Nadal a annoncé sur Twitter le 20 août 2021 qu’il ne participerait plus au tournoi de l’US Open. “Il a déclaré qu’il avait besoin de prendre un congé parce que son pied l’avait fait souffrir beaucoup plus qu’il n’aurait dû l’être au cours de l’année écoulée. Cette décision a été prise après consultation de l’équipe ainsi que de la famille, et je crois que c’est la meilleure marche à suivre pour essayer de récupérer au mieux. Cela fait un an que je n’ai pas pu vivre des choses qui sont très importantes pour moi, comme Wimbledon ou les JO…” S’il a mis du temps à se remettre, ce n’est pas d’une blessure mais plutôt d’un maladie qui s’est manifestée pour la première fois en 2005 et qui le rattrape aujourd’hui.Cette maladie a montré ses premiers symptômes en 2005. La condition, connue sous le nom de syndrome de Muller-Weiss, se manifeste dans son pied gauche.

Maladie du pied de nadal
Maladie du pied de nadal

Sa dernière défaite est survenue aux mains de Denis Shapovalov à Rome. Après cela, le vendredi 13 mai, l’équipe l’a confronté à des questions concernant la raison de cette perte. “Je ne suis pas blessé. Je suis un joueur qui doit jouer malgré la douleur d’une blessure. Et c’est tout. Ce n’est pas une idée nouvelle. Il y a quelque chose de présent à cet endroit. Pour vous dire la vérité, mon le quotidien est éprouvant. Ça a commencé quand on était au milieu du deuxième set, et après ça, c’était injouable pour moi”, a-t-il analysé.

Une forme rare de maladie qui progresse sans être détectée au fil du temps et ne devient apparente que lorsqu’il est trop tard
La maladie de Rafael Nadal est une affection extrêmement rare qui provoque une déformation de l’os naviculaire du pied. Cette anomalie a un effet sur la façon dont les articulations s’emboîtent et entraîne finalement beaucoup d’inconfort. C’est une artère obstruée du pied qui est responsable de la détérioration de la vascularisation qui conduit finalement à la nécrose de l’os. Et au moment où cela devient intolérable, il est souvent trop tard pour y faire quoi que ce soit.

Les infiltrations avec des agents anti-inflammatoires sont une autre option de traitement potentielle, bien que le repos soit le médicament le plus efficace pour cette condition. “Il a poursuivi en disant : “Pour vous dire la vérité, depuis que je suis arrivé ici, mon pied me dérange.” Il est difficile pour moi de maintenir une routine d’entraînement efficace pendant plusieurs jours d’affilée. Mon manque de mobilité m’empêche de concourir à des niveaux supérieurs, ce qui nécessite un bon mouvement de la part du joueur”.

D’autre part, il participe actuellement à des tournois importants dans le domaine qu’il a dominé pendant plusieurs années consécutives, à partir de 2005. Il y a remporté la victoire entre les années 2005 et 2008, à nouveau entre 2010 et 2014, et enfin entre 2017. et 2020. Cette fois-ci, il aborde ce tournoi du Grand Chelem avec beaucoup de difficulté.

Le malaise est toujours présent, et il ne va pas disparaître de sitôt. La question est de savoir si son niveau de difficulté me permettra ou non de concourir avec de réelles opportunités”. Ce sont quelques-uns des mots que Rafael Nadal a prononcés quelques jours seulement avant de disputer le tournoi de Roland-Garros cette année. L’Espagnol a été écarté pendant longtemps en raison d’un problème avec son pied droit, qui a été diagnostiqué comme étant le syndrome de Müller-Weiss.

Depuis, il a rassuré suite à sa victoire au 2e tour face à Corentin Moutet dans la soirée du mercredi 25 mai. « Jour après jour, j’apprécie le fait que je sois à Roland-Garros, et on verra ce qui se passera, » a fait remarquer le maître de terre battue, qui ne savait pas si son problème physique l’épargnerait ou non pendant les deux semaines passées à la Porte d’Auteuil. “Nous verrons ce qui se passera”, a-t-il ajouté.

Maladie du pied de nadal
Maladie du pied de nadal

Malgré le fait qu’il ne semble pas être gêné par cette blessure chronique ces derniers jours, cela a été un facteur non négligeable dans sa performance au Masters 1000 de Rome mi-mai. Là, il a été éliminé par Denis Shapovalov en huitièmes de finale. “Rafa” a fait le point sur cette maladie lors d’une conférence de presse, notant qu’elle a le potentiel de le handicaper à tout moment. Il a fourni une explication en disant: “Je ne me suis pas blessé, je suis un joueur qui vit avec cette blessure.”

Un facteur aggravant possible est la sollicitation excessive.

En fait, le syndrome de Müller-Weiss est une forme de pathologie extrêmement rare et incurable qui se caractérise par des douleurs persistantes dans les pieds et, surtout, une incapacité à guérir, du moins pas tant que l’Espagnol a l’intention de continuer sa carrière de joueur de tennis. En réponse à une question de L’Équipe en 2021, le Dr Gilbert Versier expliquait qu’une procédure particulière “ne permet plus la pratique du sport à haut niveau”.

” explique d’abord le Dr Cazeau. A cause de la déformation de l’os, l’articulation ne s’adapte plus correctement, ce qui provoque des douleurs. Cela entraîne une dégénérescence prématurée des articulations avec lesquelles l’os est en contact. ” L’os se déforme, ce qui entraîne une dégénérescence prématuréeion des articulations avec lesquelles il est en contact.

Le talus et l’os naviculaire, qui sont situés à proximité, sont les principaux os qui sont touchés lorsqu’il y a une discorde dans l’harmonie articulaire. “La nécrose, ou la mort de l’os, est précédée d’une période de mauvaise vascularisation, qui est provoquée par une petite artère qui se bouche et déclenche cette mauvaise vascularisation. Bien qu’on ne puisse pas dire avec certitude, ce phénomène a presque certainement une base génétique “continue d’avancer malgré le spécialiste.

Douleurs irrégulières et extrêmement intenses.
Au début, il n’y a aucune manifestation extérieure de la progression de la maladie. Selon le chirurgien orthopédique, “La douleur survient généralement plus tardivement et se déclenche avec la déformation de l’os, mais elle est irrégulière.” En d’autres termes, la douleur est imprévisible. De plus, un gonflement peut avoir lieu.

En termes de traitements, ils comprennent la médication de la zone touchée pour atténuer la douleur ou l’infiltration, qui consiste à injecter directement un médicament anti-inflammatoire dans l’articulation blessée. Une autre possibilité est de faire fabriquer des semelles orthopédiques sur mesure afin d’alléger les pressions mécaniques exercées sur le pied. Il est également recommandé de vous reposer.

En tout dernier recours, une consultation chirurgicale est recommandée.
Il est essentiel d’établir hors de tout doute raisonnable qu’un patient souffre de ce syndrome avant même de penser à l’opérer. Selon l’explication du Dr Cazeau, ce symptôme « peut être confondu avec une fracture de fatigue de l’os naviculaire, qui survient lorsque l’os se brise à la suite d’efforts répétés. Le syndrome de Muller-Weiss étant encore relativement rare, il faut donner il certains pensé “.

Si un patient a besoin d’une intervention chirurgicale, les résultats de la procédure auront un effet sur la capacité du patient à s’adapter à sa nouvelle situation : “Lorsque nous opérons des patients qui ont ce syndrome, nous devons bloquer l’os naviculaire en utilisant l’os du talus à la place. Le problème est qu’ils travaillent avec une autre paire, qui est constituée du cuboïde et de l’os calcanéum (appelé aussi os du talon).Si l’on décide d’effectuer l’opération, le spécialiste expliquera encore une fois qu’il faut intervenir sur les “deux paires ou rien”.

Il poursuit en disant qu’en conséquence, cette opération n’est pas cumulable avec la participation à l’athlétisme de haut niveau. “Vous aurez besoin d’environ trois mois de temps de récupération, ainsi que de physiothérapie. Parce que cela affecte sa capacité à gagner sa vie en tant qu’athlète professionnel, la décision de subir ou non cette opération est une décision sérieuse que Rafael Nadal doit prendre au sérieux. considération pour “.

Maladie du pied de nadal
Maladie du pied de nadal

Le Dr Versier, ancien chef de service de chirurgie orthopédique à l’hôpital militaire de Vincennes, décrit le syndrome de Müller-Weiss comme “la mort de l’os, il n’est pas rongé, il a perdu sa vascularisation” avec nos autres professionnels de santé. Le syndrome de Müller-Weiss est une dégénérescence osseuse. Le médecin poursuit en disant que tout cela se passe sur la colonne du gros orteil, là où on a le plus de soutien.