Skip to content

Mathilde Panot Petain

Mathilde Panot Petain; Olivier Faure avait une position pour le moins précaire, tandis que le député LFI a suscité la polémique avec un tweet sur la rafle du Vél d’Hiv. Lundi 18 juillet, le premier secrétaire du PS a regretté les écrits de l’Insoumise tout en condamnant l’opposition implacable de la Macronie.

Mathilde Panot Petain
Mathilde Panot Petain

Olivier Faure semble humilié alors

Que la polémique ne cesse de prendre de l’ampleur. Deux jours après le tweet de Mathilde Panot affirmant qu’Emmanuel Macron “rendait honneur à Pétain” à l’occasion du 80e anniversaire de la rafle du Vél d’Hiv, le premier secrétaire du Parti socialiste a été contraint de répondre aux allégations. Le billet de Mathilde Panot est à retrouver ici. Après avoir dit lundi 18 juillet qu’il « regrettait que ces propos aient été tenus ce jour-là », le député de Seine-et-Office Marne est devenu encore plus agressif à l’égard de la Macronie dans des déclarations ultérieures.

Olivier Faure a, en effet, dénoncé ce qu’il considère comme une campagne acharnée contre le chef de la faction Insoumis à l’Assemblée nationale, déclarant que « qu’on oublie que le même jour il y a un député à majorité relative qui , pour sa part, considérait qu’il y avait deux Pétains et qu’il y avait un Pétin qui devait continuer à être honoré”. qu’on oublie que le même jour il y a un Pétain qu’il faut continuer à honorer.

Après cela, le premier secrétaire du parti associé à la rose s’en est pris directement à l’exécutif pour enfoncer le clou. “Je vois aussi que Gérald Darmanin tente d’expliquer que c’est la police de Vichy, c’est-à-dire que ce n’est pas la police française qui était à l’oeuvre lors de la rafle du Vél d’hiv”, qu’il a fustigé sur Europe 1. “Je voir aussi que Gérald Darmanin essaie d’expliquer que c’est la police de Vichy”,

Une perspective plus complexe que celle qu’il a laissée publier sur les réseaux sociaux la veille. Le député socialiste avait partagé l’indignation ressentie par son collègue socialiste Jérôme Guedj, notamment en retweetant certains propos de Guedj sur le sujet. Sur Twitter, ce dernier avait critiqué l’article que Mathilde Panot avait écrit, le qualifiant d’exemple “d’équivalences risquées et irrespectueuses”.

Un vocabulaire que le patron du PS n’a pas repris lundi pour nuancer les propos tenus par le député du Val-de-Marne et qui interroge quant aux relations que le Parti socialiste entretient avec la France Insoumise au sein des Nupes .


Mathilde Panot Petain
Mathilde Panot Petain

La présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale, Mathilde Panot, a démenti lundi avoir assimilé le chef de l’Etat au chef du gouvernement sous la dictature de Vichy. Panot a été condamnée pour un tweet dans lequel elle accusait notamment Emmanuel Macron d’avoir « honoré Pétain » en 2018. « Où me voyez-vous comparer Macron et Pétain ? […] Bien sûr que non, Emmanuel Macron n’est pas Philippe Pétain », a déclaré Mathilde Panot sur France Info.

Elle a tweeté samedi ce qui suit

Les collaborationnistes du régime de Vichy étaient responsables de l’organisation de la rafle du Vél’ d’Hiv il y a 80 ans. N’oubliez pas ces crimes, surtout maintenant, alors que le président de la République honore Pétain et 89 autres membres. du RN. C’est plus important que jamais. L’indignation de certains membres de la majorité, ainsi que des membres du Nupes et du RN, a été suscitée par ce tweet.

“Non, il n’y a pas de suppression du tweet !” elle a affirmé, demandant “ce qui est factuellement faux” dans ce qu’elle a écrit. “Ce que je voulais dire avec ce tweet, c’est que non seulement il y a 89 députés RN à l’Assemblée nationale, ce qui […] nous fait dire qu’il faut toujours continuer le combat contre les théories et l’extrême droite, racistes et anti -Des idées sémitiques, mais aussi qu’il n’est pas inadmissible de rendre hommage à Pétain”, a-t-elle déclaré. “

C’est une référence aux déclarations du président français Emmanuel Macron en 2018, dans lesquelles il qualifiait Pétain de “grand soldat” pendant la Première Guerre mondiale, alors qu’il avait “guidé des choix tragiques” après la guerre. De plus, Mathilde Panot a déclaré : « Hier, un député de la majorité nous a informés qu’il y aura deux Pétains.

Dimanche, le député de la Renaissance, Ludovic Mendes, a fait remarquer sur BFMTV qu'”il y a deux Pétains”, évoquant l’individu vénéré comme un héros militaire pour ses actions lors de la bataille de Verdun en 1916 et l’individu qui a été chef du gouvernement collaborationniste et antisémite de 1940 à 1944. “Non, rien ne justifie de lui rendre hommage ou de le complimenter de quelque manière que ce soit. […] Il n’y a qu’un seul Pétain, et il est un antisémite, a-t-elle souligné, ajoutant qu’il n’y a pas deux Pétains.

“Il y a un temps pour tout, et parce que ces événements sont une blessure dans notre histoire, ils supposent que, ce jour-là, nous nous abstenions de toute formule pouvant prêter à polémique, et par conséquent, je regrette sincèrement que ces propos aient été prononcé ce jour-là”, a déploré Olivier Faure, le chef du PS, sur l’Europe 1 comment ces mots ont été prononcés ce jour-là. “Il y a un temps pour tout”, a-t-il dit. “Et parce que ces événements sont une blessure dans notre histoire”,

Les personnes qui critiquent le tweet de Mme Panot, selon elle, “ne l’ont pas lu correctement”. “Le tweet est un moyen de rendre hommage à ces personnes qui ont péri parce qu’elles étaient juives, et c’est aussi un moyen de tirer la sonnette d’alarme sur le moment que nous vivons actuellement”, a expliqué l’auteur du tweet.

Lors de la commémoration dimanche des 80 ans de la rafle du Vél’ d’Hiv, Emmanuel Macron a donné sa réponse. La députée s’est dite “heureuse de voir” qu’il l’a fait “à Éric Zemmour, pour lui rappeler que non seulement Philippe Pétain n’a jamais voulu sauver des juifs, mais plus encore, il est responsable de la mort de 13 000 personnes simplement parce qu’elles étaient juives.

Cette indiscrétion a été mise au jour par Le Canard Enchainé il y a une semaine ; peut-être un début d’explication se cache-t-il derrière ? Patrick Kanner, un sénateur du Parti socialiste, a été cité dans un hebdomadaire satirique comme disant, “les parlementaires socialistes ont été immobilisés à la perspective d’une dissolution.” Il a basé cette déclaration sur une conversation qu’il a eue avec Olivier Faure. Cela permet d’expliquer leur position vis-à-vis de LFI.

Mathilde Panot Petain
Mathilde Panot Petain

L’ancien ministre sous François Hollande a également déclaré à nos confrères que les députés du PS craignent « que s’ils s’écartent de la ligne imposée par les Nupes, Mélenchon les fasse battre dans les circonscriptions en cas de dissolution du National ». Assemblée.” Par conséquent, ils sont prêts à accepter n’importe quoi”, a-t-il poursuivi.