Skip to content

Michel bouquet famille

Michel bouquet famille; Michel Bouquet est né le 6 novembre 1925 à Paris, France. Il terminera ses études secondaires dans une maison de retraite pendant les sept prochaines années, ce qui mettra sa timidité à rude épreuve. Durant son adolescence, alors que son père est emprisonné en zone de guerre, il accumule les petits boulots, mitron ou manutentionnaire, afin de subvenir aux besoins de la famille. Après un bref séjour à Lyon, il revient à Paris avec sa mère, qui y est employée comme styliste. Marie Bouquet est une passionnée de théâtre qui envoie son enfant à la Comédie-Française à ses heures perdues. C’est le moment de la révélation pour le jeune homme, qui découvre alors sa vocation. Il fait ses débuts sur scène à l’âge de dix-sept ans, grâce à l’aide de l’acteur et comédien Maurice Escande. Il s’inscrit au Conservatoire d’art dramatique de Paris, où il rencontre et se lie d’amitié avec Gérard Philipe, qui devient son camarade de classe.

Michel bouquet famille
Michel bouquet famille

Michel Bouquet débute sa carrière théâtrale au milieu des années 1940, et il collabore à plusieurs reprises avec Jean Anouilh et le scénographe André Barsacq, dont la création d’une pièce au Théâtre de l’Atelier à Montmartre. Après avoir reçu le premier rôle dans Roméo et Jeannette de Jean Anouilh en 1946, il tourne ensuite dans les films Le Rendez-vous de Senlis et L’invitation au château. Dans les années 1950, le comédien rencontre Jean Vilar, un autre metteur en scène bien connu avec qui il entretient une relation de longue date et avec qui il collabore souvent.

Michel Bouquet a interprété divers rôles du répertoire

Classique dans le cadre du Festival d’Avignon, fondé par Jean Vilar en 1947 (Henri IV en 1950, La tragédie du roi Richard II en 1953, L’Avare en 1962 , et d’autres). Jusqu’au début des années 1970, Michel Bouquet rencontre régulièrement Jean Anouilh, puis il contribue à faire connaître au public français l’œuvre de l’auteur britannique Harold Pinter (L’anniversaire en 1967, No Man’s Land en 1979, etc.) via ses réalisations.

Dans une évolution parallèle, vers la fin des années 1970, Michel Bouquet est nommé professeur au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, où il restera jusqu’en 1990. Dans les années 1980 et 1990, il revient sur les planches, où il a son premier grand succès avec l’Atelier Theatre Company. En 1994, il campe le personnage principal de la pièce Le roi se murt d’Eugène Ionesco, rôle qu’il répétera à plusieurs reprises jusqu’à sa mort en 2014. Ses capacités sont reconnues en 1998 lorsqu’il reçoit le Molière de la meilleure comédienne pour Les côtelettes, et encore en 2005 pour Le roi se mourt. En 2014, il reçoit le Molière d’honneur pour ses réalisations au cours de sa carrière. En 2016, l’acteur apparaît dans le rôle principal de A Tort and a Reason de Ronald Harwood, dans lequel il est déjà apparu plus de 250 fois au cours de sa carrière d’humoriste.

L’humoriste prolifique Michel Bouquet, lorsqu’il n’est pas devant la caméra, se tournera vers la télévision grand écran. François Truffaut, Francis Weber, Michel Audiard et Alain Corneau ne sont que quelques-uns des réalisateurs avec lesquels il a travaillé au fil des années, et il continue de travailler à un rythme soutenu jusque dans les années 1970. Il devient, entre autres, l’un des fétiches de Claude Chabrol, avec qui il apparaît dans des films tels que La femme infidèle, La rupture, Juste avant la nuit, et Poulet au vinaigre. L’interprétation de Robert Hossein des Misérables, dans laquelle il incarne l’inspecteur Javert, est sortie en 1982.

Michel bouquet famille
Michel bouquet famille

Inviter un comédien et metteur en scène accompli tel que Michel Bouquet à apparaître sur la scène de diffusion d’une émission de télévision est inévitablement un moment d’une grande importance pour le public. L’humoriste français, âgé de 90 ans, est l’invité d’honneur de Vivement dimanche, pour le plus grand plaisir de l’animateur Michel Drucker et des téléspectateurs du public du studio. Lors de cet événement, une flopée de célébrités, dont sa femme et associée Juliette Carré, ainsi que leurs deux jeunes enfants Marie et Jules Amiel, monteront sur scène pour se produire devant la caméra.

De nouveau sur scène, Michel Bouquet reprend son rôle dans “Tort and Reason” de Ronald Harwood, mis en scène par Georges Weller, et dans lequel il a déjà joué. Dans ce spectacle, il collabore avec Francis Lombrail (directeur du Théâtre Hébertot) et Juliette Carré, qui est son épouse depuis plus de cinquante ans. Ils étaient déjà apparus ensemble dans La mort du roi d’Ionesco. Il a accepté de parler au Figaro de ses deux jeunes enfants, qu’il décrit comme “des artistes passionnés mais des hommes réservés”.

Jules, 26 ans, travaille comme caméraman

Vincent, 21 ans, anime une émission de cuisine à la télévision ; et Marie, 26 ans également, se produit en tant que chanteuse. Ils ont été durement touchés par le attentats [du 13 novembre, selon la NDLR]. Il était prévu qu’ils aient une génération. Michel Bouquet est ravi d’avoir deux de ses petits-enfants à ses côtés lors des funérailles de leur grand-père.

Pendant le déroulement de l’émission, Michel Bouquet aura le plaisir d’accueillir Jean Piat sur le canapé rouge. Comme c’est le cas pour lui, il est un acteur irremplaçable de la scène, et il a retrouvé les Bouffes parisiens, où il vend des pièces de son identité, et les librairies depuis l’automne, où il vend sa biographie ( chez Flammarion). Le casting et l’équipe du film La Vache, dont les acteurs Fatsah Bouyahmed, Lambert Wilson, Jamel Debbouze et le réalisateur Mohamed Hamidi, ainsi que les deux actrices du téléfilm Ne m’abandonne pas (diffusé sur France 2 le 3 février ), Lina El Arabi et Samia Sassi, apparaîtront dans l’émission.

Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard, spécialiste en psychiatrie, philosophe et canin, parleront de leur livre, Trois amis à la recherche de la sagesse. Parmi les personnes présentes figuraient Anne Roumanoff, Virginie Hocq et Arnaud Tsamere, tous comédiens.

Michel bouquet famille
Michel bouquet famille

Du fait de son nom de famille, nombreux sont ceux qui se posent la même question depuis l’annonce de son décès : Michel Bouquet a-t-il un lien biologique avec l’actrice Carole Bouquet ? La réponse est un non catégorique ! Malgré le fait que l’acteur et la mère de Dimitri Rassam et Louis Giacobetti portent le même nom de famille, c’est tout ce qu’ils ont en commun. Et pour cause : l’acteur décédé ce mercredi 13 avril, n’avait jamais été marié ni eu d’enfants ! Cela dit, ce n’est pas un péché d’avoir eu plusieurs amours importantes tout au long de sa vie.

Michel Bouquet est marié depuis longtemps à Ariane Borg, également actrice. Ils étaient séparés depuis 1967 et ont fini par divorcer pour qu’il épouse Juliette Carré, une célèbre actrice française, en 1970. Cette dernière comédienne est apparue avec lui sur scène à plusieurs reprises, notamment dans Le Tartuffe (2017), Un délit et une raison (2016) et Le roi se meurt (2015). (2014). Cinquante années de vie commune sont sur le point de prendre fin de manière violente…

Il a remporté deux fois le César du meilleur acteur, d’abord en 2002 pour Comment j’ai tué mon père d’Anne Fontaine, puis en 2006 pour Le Promeneur du champ-de-Mars de Robert Guédiguian. En 2016, il partage la vedette du film L’Origine de la violence, réalisé par Elie Chouraqui, avec Richard Berry et Stanley Weber.