Skip to content

Nicolas hulot actualité

Nicolas hulot actualité: Selon le parquet de Paris, l’ancienne ministre de la Transition écologique a été entendue par la Brigade de protection des mineurs mardi 24 mai. Une audition libre est prévue pour Nicolas Hulot, accusé d’avoir violé et agressé sexuellement une autre personne. Selon des témoignages de journalistes travaillant pour l’AFP, Nicolas Hulot est arrivé au siège parisien de la Brigade de protection des mineurs dans un taxi aux vitres teintées peu avant 14 heures. Six femmes différentes se sont manifestées pour l’accuser de les avoir agressées sexuellement entre les années 1989 et 2001 dans une émission diffusée sur France 2 au mois de novembre 2021. Après cela, l’une d’entre elles, qui était gamine au moment de les événements allégués, avait porté plainte.

Nicolas hulot actualité
Nicolas hulot actualité

Mardi 24 mai, le parquet a annoncé que Nicolas Hulot avait bénéficié d’une audience libre au cours de laquelle les enquêteurs de la Brigade de protection des mineurs de Paris l’ont interrogé sur le suspect de viol et d’agressions sexuelles. Selon une information obtenue par franceinfo de source judiciaire, il a été autorisé à quitter les locaux de la préfecture de police en début de soirée sans qu’aucune charge n’ait été retenue contre lui à ce moment.

Suite à la diffusion d’une émission d'”Envoyé Spécial”

France 2 le 26 novembre 2021, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur les allégations de viols et d’agressions sexuelles portées contre l’ancien animateur d’une émission de télévision à Paris. Six femmes différentes ont fait des allégations d’agressions sexuelles contre Nicolas Hulot dans ce document particulier. Les incidents allégués ont eu lieu entre les années 1989 et 2001.

Une plainte déposée par une jeune femme mineure au moment des faits condamnée
Trois d’entre eux ont témoigné des événements survenus, qui allaient de baisers inattendus à une tentative de fellation forcée sur l’un d’eux alors qu’ils étaient encore mineurs à l’époque. Une quatrième personne, la militante écologiste Claire Nouvian, a déclaré qu’elle avait été avertie de ne pas être seule avec Nicolas Hulot par son entourage “politique”.

Entre-temps, deux autres femmes, l’ancienne présentatrice Maureen Dor et une ancienne employée de TF1, avaient envoyé des déclarations écrites d’agressions sexuelles à “Envoyé spécial”. En l’occurrence, la dame qui était mineure au moment des événements qu’elle dénonce a déposé au moins une plainte formelle concernant ces événements.

Si les faits sont désormais mandatés, l’ancien ministre sera tout de même appelé à s’expliquer, notamment sur les mesures qu’il a prises à l’égard d’une jeune femme qui était mineure au moment des événements qui ont été dénoncés. De l’avis d’un de ses avocats, Me Alain Jakubowicz, contacté par La Croix en novembre dernier, “il ne fait aucun doute que les faits allégués sont prescrits et que cette enquête n’aboutira à rien”.

Il n’y a rien de nouveau dans l’ouverture d’une telle enquête, pas même pour les faits prédéterminés. Depuis l’année 2020, elle est même devenue une procédure standard, comme en témoigne son utilisation dans la procédure contre l’auteur Gabriel Matzneff.

Nicolas Hulot, ancien animateur de télévision et ancien ministre de la Transition écologique, a été interrogé mardi 24 mai en audience libre par les enquêteurs de la brigade de protection des mineurs de Paris pour des soupçons de viols et d’agressions sexuelles, a confirmé le parquet. en réponse à une demande de l’Agence France-Presse. Hulot est soupçonné d’avoir agressé sexuellement et violé une mineure.

Selon des journalistes de l’Agence France-Presse, M. Hulot est arrivé au BPM dans un taxi aux vitres teintées peu avant 14 heures. (AFP). Selon deux personnes au courant de la situation, l’audience était terminée à la fin de l’après-midi.

Lire aussi la chronique suivante : Article réservé à nos adhérents et intitulé « Victimes de Nicolas Hulot et du PPDA, nous ne sommes pas les bourreaux » : En réponse à « l’inquisition » d’Emmanuel Macron, quatorze femmes ont pris la parole.

Une enquête “Envoyé spécial” a été diffusée sur France 2 le 26 novembre 2021, ce qui a poussé le parquet de Paris à ouvrir le même jour une enquête préliminaire sur des allégations de viols et d’agressions sexuelles. Six femmes différentes ont accusé Nicolas Hulot de les avoir agressées sexuellement entre les années 1989 et 2001 et leurs accusations ont été détaillées dans cet article.

Nicolas hulot actualité
Nicolas hulot actualité

Après cela, l’un d’eux, qui était enfant au moment des faits qui lui étaient reprochés, avait porté plainte. Selon une personne au courant de la situation, la police a eu des nouvelles d’elle “peu après l’ouverture de l’enquête préliminaire” (c’est-à-dire “immédiatement après le début de l’enquête proprement dite”).

Lors d’une interview pour l’émission “Envoyée spéciale”

Une femme du nom de Sylvia a révélé avoir été agressée sexuellement par Nicolas Hulot en 1989 alors qu’elle n’avait que 16 ans. L’incident a eu lieu dans la voiture de Hulot, et il s’est produit après que la femme avait été invitée à assister à un programme que Hulot animait alors à Paris. Même en l’absence de plainte formelle, le parquet a, depuis de nombreuses années, pour habitude d’ouvrir une enquête chaque fois que le nom d’un enfant victime est évoqué, notamment pour déterminer s’il existe ou non d’autres victimes.

L’ouverture de ces investigations avait été recommandée en février 2021 par le garde des sceaux, Éric Dupond-Moretti, qui avait reçu l’aval des avocats représentant les victimes. Dans une circulaire, il a déclaré qu’il estimait qu’il était “essentiel” d'”ouvrir systématiquement une enquête préliminaire” face à des crimes sexuels commis sur des enfants, même si les actes étaient susceptibles d’être prescrits.

Le garde des sceaux a souligné que l’audience pourrait permettre de vérifier la prescription, mais elle pourrait également permettre de constater, “le cas échéant, l’existence d’autres victimes” pour lesquelles les faits ne seraient pas prescrits. . Cela a été mentionné dans sa déclaration.

Le 24 novembre 2021, un jour avant la date de diffusion de l’émission, l’ancien ministre de l’Ecologie a répondu aux allégations portées contre lui sur BFMTV. Il a dit qu’il ne les croyait pas. Il a déclaré qu’il n’avait pas commis les activités en question et que les allégations portées contre lui étaient fausses. Il a poursuivi en disant: “Je n’ai jamais poussé personne”, avant de déclarer qu’il quittera “certainement la vie publique”.

Nicolas hulot actualité
Nicolas hulot actualité

Trois d’entre eux ont témoigné des événements, qui allaient de baisers inattendus à une tentative de fellation forcée qui aurait été infligée à l’un d’eux alors qu’ils étaient encore mineurs. Une quatrième personne, une militante écologiste du nom de Claire Nouvian, a déclaré avoir été prévenue de Nicolas Hulot par son entourage “politique” avant le tournage de la scène en 2008, afin qu’elle évite de se retrouver seule avec lui. Deux autres femmes, une ancienne animatrice du nom de Maureen Dor et une ancienne employée de TF1, avaient déjà fourni à l’Envoyé spécial des déclarations écrites d’agression sexuelle.