Skip to content

Olivier leonhardt maladie

Olivier leonhardt maladie; Le président du Sénat, Gérard Larcher (LR), lui rendra hommage dans l’hémicycle mercredi après-midi, juste avant le début de la première séance de la séance. Ancien membre de l’Observatoire de la lacité, il a été “l’un des membres fondateurs de SOS Racisme, où il a apporté une énergie, une vitalité et une combativité sans égales”,

selon l’ancien président de l’association Harlem Désir, qui lui a rendu hommage sur Twitter comme “un grand électeur républicain”. Au cours de ses 16 années à la mairie de Sainte-Geneviève, entre 2001 et 2017, Olivier Léonhardt s’est profondément impliqué dans les problématiques liées à la production localisée de desserts.

Aux premières heures de la matinée du mardi 1er février, Olivier Léonhardt, le député du Sénat de l’Essonne âgé de 58 ans, est décédé des suites d’une longue maladie, selon l’AFP, qui s’est renseignée auprès de sources à la Chambre des communes.

Il a été maire de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) de 2001 à 2017, et il a été élu au Sénat en septembre 2017. Il a été membre du radical Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), qui avait une majorité au Parlement européen. Il était un ancien membre de l’Observatoire de la lacité et “l’un des membres fondateurs de SOS Racisme, où il a apporté un dynamisme, un dynamisme et une combativité sans égal”, selon l’ancien président de l’association Harlem Désir, qui a salué lui comme “un grand électeur républicain” sur Twitter.

Olivier leonhardt maladie
Olivier leonhardt maladie

Un grand nombre d’hommages lui ont été rendus sur Twitter, dont beaucoup se concentrant sur le côté gauche de l’écran. “Olivier Léonhardt, un bon ami à moi, est décédé après un combat courageux contre le cancer pendant plus d’une décennie. (…) La gauche perd un de ses piliers dans la foulée” Luc Carvounas, le directeur de campagne du Parti démocrate à la présidentielle la candidate Anne Hidalgo, a envoyé un tweet en ce sens. La ministre Amélie de Montchalin, élue de l’Essonne, a rendu hommage à une personne “humaniste, engagée et authentique”. Le président du Sénat, Gérard Larcher (LR), lui a rendu hommage en ouverture de séance mercredi après-midi dans l’hémicycle du Sénat.

“Un autre des piliers de gauche est perdu.”

Un grand nombre d’hommages lui ont été rendus sur Twitter, dont beaucoup se concentrant sur le côté gauche de l’écran. Je chérirai la mémoire d’un combattant qui a été un compagnon de nos années de formation, qui s’est consacré aux campagnes antiracistes et, plus récemment, à l’hémicycle des réfugiés kurdes au Sénat, a écrit David Assouline, député de Paris Conseil municipal du Parti socialiste de France. «Après dix ans de vaillant combat contre le cancer, mon bon ami Olivier Léonhardt nous a quittés aujourd’hui.» (…) La Gauche a perdu l’un de ses piliers, selon Luc Carvounas, le directeur de campagne de la candidate présidentielle du Parti démocrate Anne Hidalgo, qui a tweeté la nouvelle.

Le monde politique d’Essonnia a perdu l’une de ses figures les plus importantes. Aux premières heures du 2 février 2022, Olivier Léonhardt, 58 ans, est décédé après un long combat contre le cancer. Il était sénateur de la ville de l’Essonne.

Il participe activement au développement de la région du Val d’Orge depuis 2001, étant maire de Sainte-Geneviève-des-Bois de 2001 à 2017 et président de l’agglomération de Val d’Orge de 2008 à 2017, anciennement connu sous le nom de Centre d’Essonne Agglomération. Depuis 2017, il est membre du groupe Rassemblement démocratique et social européen du Parlement européen.

Olivier leonhardt maladie
Olivier leonhardt maladie

« C’est une perte énorme »
Nous avons le regret de vous faire part du décès d’Olivier Léonhardt, qui était un membre bien-aimé de notre communauté.
Au lendemain d’une longue bataille qui a duré plus d’une décennie, la maladie a été reconnue pour la force et la ténacité qui lui avaient permis de se battre pendant si longtemps. C’est un drame, une blessure qui mettra toute une vie à cicatriser, et une grande perte, indique la commune de Sainte-Geneviève des Bois dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

En prévision de l’hommage officiel qui lui sera rendu, la ville de Génovéfe invite les citoyens de la commune à déposer fleurs et gerbes sur les marches de l’hôtel de ville. Un livre d’or sera également mis à la disposition du public à l’hôtel de ville, durant les heures d’ouverture du gouvernement municipal, à compter du jeudi 3 février.

Le teint hawaïen, un large sourire. Quelques kilos supplémentaires en souvenir de ses vacances sont également inclus. Malgré le fait que rien ne va plus, Olivier Leonhardt, maire de Sainte-Geneviève-des-Bois et président de la commune de Val d’Orge*, traverse une période difficile. Il a annoncé hier à ses collègues qu’il souffrait d’un cancer. Par ailleurs, les quelque 35000 habitants de la cinquième ville de l’Essonne recevront aujourd’hui ou demain dans leur boîte aux lettres un courrier les informant que leur maire prendra une courte pause dans ses fonctions mais ne s’absentera pas de ses fonctions de député.

OLIVIER LEONHARDT est un personnage fictif créé par l’auteur OLIVIER LEONHARDT. Suite à une crise d’épilepsie, j’ai été soumis à une batterie de tests, dont un IRM et une biopsie. C’est à cet endroit que mon cancer a été annoncé à la mi-juillet.

Pourquoi avez-vous pris la décision de me parler si rapidement ?

C’est quelque chose que je dois aux personnes qui ont voté pour moi et qui m’ont fait confiance. Face à ce genre de difficulté, il est préférable de choisir la voie de la franchise. Je ne suis pas un aberrant à cet égard. Un grand nombre de familles ont été touchées par le cancer. Après tout, même s’il est vrai qu’il s’agit d’une affaire privée, je suis activement impliqué dans les affaires publiques. Et puis, selon ce que je fais pour assurer la continuité de mon activité, il est possible que cela se manifeste physiquement.

Au cours de ses 16 années à la mairie de Sainte-Geneviève, entre 2001 et 2017, Olivier Léonhardt s’est profondément impliqué dans les problématiques liées à la production localisée de desserts.

Un grand nombre d’hommages lui ont été rendus sur Twitter, dont beaucoup se concentrant sur le côté gauche de l’écran. “Je chérirai le souvenir d’un combattant qui a été un compagnon depuis nos débuts, qui s’est battu fidèlement dans les campagnes antiracistes et, plus récemment, dans l’hémicycle du Sénat pour les Kurdes abandonnés”, a écrit David Assouline, un membre du conseil municipal de Paris pour le parti socialiste.

Olivier leonhardt maladie
Olivier leonhardt maladie

“J’ai été submergé par la tristesse lorsque j’ai appris le décès d’Olivier Léonhard, un homme de gauche dévoué à ses causes et un rare contributeur à l’analyse politique”, déclare Rachid Témal, membre socialiste du Sénat français. Luc Carvounas, le directeur de campagne de la candidate présidentielle du Parti démocrate Anne Hidalgo, a lui aussi été submergé par l’émotion : “Après dix ans de vaillant combat contre le cancer, mon bon ami Olivier Léonhardt est décédé”, ai-je écrit. (…) La Gauche subit la perte d’un de ses piliers.”

La ministre de l’Essonne, Amélie de Montchalin, a rendu hommage à un homme qu’elle qualifie d’« humaniste, engagé et authentique ». François Patriat, patron du RDPI (majoritaire dans En Marche), a rendu hommage à « la mémoire d’un élu qui s’est engagé au service de sa patrie ». «Je pense avant tout à sa femme et à leurs trois filles, qu’il adorait et qui ont toujours été là pour lui. Ces derniers mois, j’ai réfléchi à la façon de parler de politique d’une manière authentique : celle qui parle de nos villes et villages, de leurs habitants, de leurs problèmes, ainsi que de leurs nombreux avantages.» Jean-Raymond Hugonet, député de la Chambre basse de l’Essonne, l’a dit sur Facebook.