Skip to content

Où se trouve le périgord

Où se trouve le périgord; La Dordogne est parfois désignée par son ancien nom, le Périgord, qui signifie “le Périgord” en français. Ce nom remonte à l’époque romaine et était utilisé pour désigner l’ancienne province qui existait avant la création du département. Il était utilisé pour désigner un comté rattaché au duché de Guyenne avec un territoire légèrement plus grand que l’actuelle région de la Dordogne. Lors de la division en départements de la Révolution française, la Dordogne a été désignée comme telle en vertu du nom du cours d’eau principal qui la traverse.

Aujourd’hui, les termes Périgord et Dordogne sont interchangeables et désignent à peu près la même zone géographique, selon le dictionnaire.

Bien que l’ancienne appellation « Périgord » ait pu être abandonnée lors de la création du département, elle reste le symbole des valeurs et de l’authenticité auxquelles aspirent les habitants de la région. En termes d’imagerie, le Périgord est davantage associé au terroir et à la cuisine, tandis que la Dordogne est davantage associée à la nature, à la campagne, à la verdure et aux activités de plein air telles que la randonnée et l’équitation.

Où se trouve le périgord
Où se trouve le périgord

Quelle est la différence entre la Dordogne et le Périgord ?
Aujourd’hui, les départements du Périgord et de la Dordogne sont synonymes et font référence à la même zone géographique du sud de la France. Lors de la Révolution française, l’Assemblée nationale décide de créer les départements afin de rationaliser l’organisation administrative du pays. En raison des critères géographiques et hydrographiques qui ont servi à déterminer les noms des départements, le Périgord reçoit le nom du fleuve principal qui le traverse : la Dordogne.

Quelle est la situation géographique du Périgord ?
Le Périgord est le nom donné au département de la Dordogne, qui est situé dans le Sud-Ouest de la France dans la région Nouvelle Aquitaine. Il est bordé au nord par les vestiges du massif central, à l’est par les Causses du Quercy, au sud par le Lot et Garonne, et à l’ouest par les tombeaux de la Gironde.

Quelle est la situation géographique de la Dordogne ?
La Dordogne est synonyme du Périgord, qui est situé dans le Sud-Ouest de la France dans la région Nouvelle Aquitaine. La Dordogne est bordée au nord par les remparts du massif central, à l’est par les Causses du Quercy, au sud par le Lot et Garonne, et à l’ouest par les tombes de la Gironde.

Où est situé le Périgord ?

Savez-vous ce qu’est un Périgord noir ?
Le Périgord Noir est situé dans la partie sud-est du département de la Dordogne ; sa capitale est Sarlat et ses villages environnants comprennent Montignac, Les Eyzies, Thenon, Terrasson, Belvès, Domme, Le Bugue, Saint Cyprien, Villefranche du Périgord et Hautefort. Dans ce cas, il fait référence au sous-bois densément feuillu qui donne au sous-bois son aspect ombragé. La couleur noire est également associée à la truffe par commodité, mais la présence de ce champignon rare et précieux n’a pas inspiré le nom.
Le Périgord Noir est composé des vallées de la Vézère et de la Dordogne, qui sont reliées par une rivière appelée la Vézère.

Qu’est-ce que le Périgord vert, et pourquoi est-il vert ?
Le Périgord Vert correspond à la partie la plus septentrionale de la Dordogne ; c’est une région très vallonnée couverte de prairies et, dans une moindre mesure, de forêts de cyprès. Certains des villages les plus pittoresques du Périgord vert se trouvent à Nontron, Brantôme, Ribérac, Lanouaille, Thiviers et Saint Pardoux la rivière. C’est actuellement une appellation touristique qui englobe le pays de Nontron ainsi que la vallée de la Dronne. La Côle, l’Auvézère, la Dronne et la belle cohabitent dans cette région de la Dordogne.

Où se trouve le périgord
Où se trouve le périgord

Qu’est-ce que le Périgord blanc et comment est-il né ?
Le Périgord Blanc est situé au cœur du département de la Dordogne, et son nom dérive de la blancheur des roches calcaires qui caractérisent le paysage. Périgueux est le chef-lieu du Périgord blanc, qui comprend les villages de Vergt, Mussidan, Neuvic, Saint Astier, Montpon ménestérol et Sorges. Vergt est le plus grand des établissements du Périgord blanc. Les pierres blanches des monuments et des habitations, les pierres blanches qui apparaissent dans les cultures, et les carrières de calcaire blanc sont toutes représentées par la couleur blanche dans cette composition (Saint Astier).

Grottes et gouffres sont deux mots qui me viennent à l’esprit.
La Dordogne recèle des centaines de cavités, qui sont le résultat de l’activité conjuguée de plusieurs éléments sur des millénaires. Ces structures sont le résultat de l’érosion karstique provoquée par la formation du Cretacé, qui transforme les pluies en acide carbonique, propice à la dissolution de certaines roches ignées.
C’est donc un véritable gruyère qui sillonne le département sur une centaine de kilomètres en passant par La Tour-Blanche, Périgueux, Les Eyzies, Sarlat pour ne citer que quelques communes. Au cours du fleuve, les eaux se chargent de carbonate de calcium, qu’elles déposent asseyez-vous en fonction des conditions géologiques, ce qui donne lieu à des paysages spectaculaires.

Quels départements forment le Périgord ?

Fantasmagorie minéralogique
Le patrimoine concrétionnaire du Périgord est important, mais l’accès à la majorité de ses sites est réservé aux spéléologues en raison de la nature du terrain. En revanche, les amateurs d’explorations souterraines pourront admirer la beauté de la nature dans quatre grottes et un gouffre réservés aux visiteurs : Villars avec ses cascades immaculées de calcite, le Grand-Roc aux Eyzies avec une géode en mi-falaise qui dessert comme écrin aux dentelles cristallines, la grotte de Maxange, dite aussi “grotte aux étoiles”. Enfin, la grande symphonie du gouffre de Proumeyssac à Audrix, près du Bugue, a été surnommée la “cathédrale de cristal” par le spéléologue Norbert Casteret, qui l’appelle la “cathédrale de cristal”.

Les reliques du passé
Le Périgord, terre promise aux hommes préhistoriques, compte 54 grottes ou abris découvertes à ce jour. Ils reçoivent des œuvres d’art qui ont été gravées au cœur de la pierre par nos aïeux et nos aïeules. La Dordogne, avec la Charente, la Garonne, la façade septentrionale et les Asturies, abrite 85 % du patrimoine pariétal européen, selon l’Union européenne. Cette concentration est causée par la séparation géographique entre les environnements froids et couverts de glace. Un art ancestral s’est développé dans le Périgord, et il a la particularité unique de balayer toute la chronologie du Paléolithique supérieur, de l’Aurignacien au Magdalénien supérieur.

A l’exception des grottes de Lascaux à Montignac, les monuments les plus accessibles sont ouverts au public quotidiennement. Les villages de Teyjat, les Combarelles, l’abri du Poisson et l’abri de Cap-Blanc, avec sa fresque massive de chevaux sculptés, sont célèbres pour leurs gravures, tandis que la grotte de Font-de-Gaume, près des Eyzies, contient le dernières peintures polychromes d’Europe visibles au public (depuis combien de temps, on ne sait pas).

Tous sont sous la tutelle du Ministère de la Culture. Les sites archéologiques privés et gérés comprennent les Cent Mammouths à Rouffignac, le Sorcier à Saint-Cirq, les sites de Bara-Bahau, Bernifal et Villars, ainsi que d’autres dans les environs. De son côté, la grotte de Cussac près du Buisson, rénovée en 2000, ne devrait pas être ouverte au grand public à l’avenir pour des raisons environnementales et de préservation de l’atmosphère de la grotte.