Skip to content

Parents antoine de caunes

Parents antoine de caunes; Jacqueline Joubert, Georges de CaunesAntoine de Caunes est né le 1er décembre 1953 à Paris, France. En plus d’être le fils unique de George de Caunes et de Jacqueline Joubert, il baigne également dans un environnement culturel énergisant. Il regarde ses parents à la télévision ; Jacqueline Joubert a été la première speakerine de la RTF avant de devenir productrice d’émissions jeunesse, et Georges de Caunes est grand reporter, animateur de JT, et directeur du service sports de TF1.

Parents antoine de caunes
Parents antoine de caunes

Après avoir atteint l’adolescence, ses parents divorcent. Outre Blandine et Lison, il a trois sœurs et un frère, Marie et Pierre. Très tôt, il développe un amour pour la musique et l’écriture, et il commence à écrire des histoires, des poèmes et d’autres œuvres dans lesquelles il laisse libre cours à son imagination. Plus tard, il manie ses armes lors de passages en tant que collaborateur à la rédaction pour des publications telles que Science & Vie et Les Nouvelles Littéraires.

Parce que ma mère avait joué un rôle actif dans les manifestations de mai 68, elle avait été « blacklistée » pendant deux ans par la police. Ils ont toujours maintenu une ligne de communication directe et honnête, ce qui m’a toujours plu. Il travaille ensuite comme assistant pour Sygma et contribue ses premiers écrits à la revue musicale Rock & Folk.

Carrière dans le domaine de la médecine

Antoine de Caunes, bien qu’issu d’une famille bourgeoise (il est le fils du journaliste Georges de Caunes et de la productrice et animatrice Jacqueline Joubert), a travaillé comme coursier pour un cardiologue tout au long de ses études universitaires et supérieures. Chez ses parents, il loue l’esprit d’indépendance et d’anticonformisme : “Cependant, la manière dont mes parents exerçaient leur métier continue d’être exceptionnelle à mes yeux.” Bien qu’il ait été licencié deux ou trois fois du 20 Heures, mon père a toujours maintenu son droit de s’exprimer librement.

Il débute sa carrière télévisuelle à la fin des années 1970 sur Antenne 2 en créant et co-animant “Chorus”, l’une des toutes premières émissions à défendre le rock à la télévision et à diffuser des concerts en direct, avec Jacky (Jacques Jakubowicz), qui a été l’un des tout premiers programmes à diffuser des concerts en direct. Le fait qu’il ait écrit et marqué plusieurs crédits pour des dessins animés tels que Cobra et XOR tout en travaillant sous un pseudonyme est une facette moins connue de sa carrière.

Il est capable de travailler rapidement sur le cinéma en raison de sa jeune silhouette, de sa formulation enthousiaste et rapide, ce qui lui ouvre de nombreuses possibilités dans le domaine des médias.

Parents antoine de caunes
Parents antoine de caunes

Par conséquent, il a maintenu sa carrière en créant et en présentant l’émission de télévision “Houba-Houba”, suivie de “Les Enfants du Rock” et “Rapido”, entre autres émissions. Parallèlement, il fait ses débuts à la radio avec l’émission “Marlboro Music”, qui traite de l’univers du rock and roll ainsi que d’autres genres.

Sa popularité ne cesse de croître et son approche originale a même été traduite dans d’autres pays, où il livre des versions en anglais de ses performances.

Mais c’est l’apparition d’Antoine de Caunes sur Canal qui le propulsera en tête du classement des célébrités du Paf et l’établira comme l’un des acteurs les plus connus au monde. Concrètement, il incarnera le rôle de trublion comique, aux côtés des scénaristes Albert Algoud et Laurent Chalumeau, et en compagnie de José Garcia, de 1987 à 1995, afin d’assurer le succès de l’émission vitrine de la chaîne, «

Nulle part autrement », animée par Philippe Gildas. Par exemple, il a fondé et incarné ce que l’on appellera « l’esprit Canal », qui est un mélange d’humour potache et d’impertinence mesurée qui n’a jamais franchi la ligne du « politiquement correct » tout en restant parfaitement en phase avec l’air du temps. . Il est également connu sous le nom de “Les Nuls” ou “Les Guignols de l’information”. Ses éclaireurs sont une bande de débiles (Ouin-Ouin dit Oyster Pine),

Il fait ses débuts à la télévision vers la fin des années 1970, en tant qu’animateur de Chorus, une émission en direct visant à promouvoir la musique rock via des retransmissions de représentations du Théâtre de l’Empire à Paris. Il a été dans l’industrie depuis lors. Le succès instantané est obtenu par une émission d’un genre nouveau, ainsi que par l’humour sardonique de son présentateur. Lorsque Pierre Lescure crée l’émission Antenne 2 Les enfants du rock en 1982, il confie à Antoine de Caunes la responsabilité de présenter l’émission télévisée Houba Houba. En marge de sa carrière d’acteur, il anime une émission de radio intitulée Marlboro Music, pour laquelle il rend compte des événements aux États-Unis (1984-1991).

Antoine de Caunes sera le maître de cérémonie

Au cours des années 1980, travaillant sous le pseudonyme de Paul Persavon, il compose également la musique de plusieurs films d’animation, ainsi que les dessins animés eux-mêmes (X-Or, Cobra). En 1987, il présente un bref épisode de Rapido sur TF1, mais leur relation est de courte durée, et Antoine de Caunes finit par se retrouver sur Canal+, où il relance l’idée de son émission musicale, Rapido. Sur la chaîne cryptée, il rejoint Philippe Gildas sur le plateau de l’émission Nulle part ailleurs, où il endosse le rôle du trublion de la série avec son acolyte José Garcia. De 1987 à 1995, le duo travaille ensemble sur divers sketchs pour le talk-show et crée des personnages devenus cultes, allant de Michel Jaxon à Didier l’embrouille.

En 2013, il fait son retour à Canal+, où il succède à Michel Denisot à l’animation de l’émission télévisée Le Grand journal, une décennie après avoir quitté Nulle part ailleurs. En juillet 2015, il a annoncé sur Twitter qu’il cesserait la production de l’émission. En novembre 2015, il devient l’animateur d’une nouvelle émission télévisée hebdomadaire, L’émission d’Antoine, diffusée le vendredi soir en seconde partie de soirée.

Parents antoine de caunes
Parents antoine de caunes

Antoine de Caunes a une vie privée et est père de trois enfants. Le premier enfant de Sarah, Emma, ​​naît en septembre 1976 des suites de sa relation avec Galle Royer. Le fils du couple, Louis, naît en 1987 de sa compagne, la journaliste Agnès Léglise (née Léglise). Antoine de Caunes endosse alors le rôle d’Elsa Zylberstein, célèbre actrice décédée à la fin des années 1990. Quelques années plus tard, il croise Daphné Roulier, une journaliste qui se trouve être sa consoeur sur Canal Plus. Ils se marient en mai 2007 et ont un fils prénommé Jules en août 2008. Le couple est ensemble depuis 2007. Par la suite, Antoine de Caunes se consacre au cinéma.

Suite à son départ de la série télévisée Nulle part ailleurs, il apparaît dans de nombreux films (dont Les deux papas et la maman, C’est pour la bonne cause et La divine poursuite) avant de jouer dans le film de Jean-Jacques Zilbermann L ‘homme est une femme comme les autres, pour lequel il est nommé au César du meilleur acteur en 1999. C’est en 2001 qu’il passe derrière la caméra et réalise son premier long métrage,

Les morsures de l’aube, qui met en vedette Guillaume Canet et sort en salles. Il est suivi d’une biographie de Napoléon, mise en scène par Philippe Torreton (Monsieur N.), et d’une comédie, Désaccord parfait, avec respectivement Jean Rochefort et Charlotte Rampling. Quand un biopic sur Coluche sort en 2008, c’est un échec critique et commercial (Coluche, l’histoire d’un flic infiltré). Pour la deuxième fois en 2011, il passe derrière la caméra pour Yann Piat, chroniqueur d’un assassinat, un téléfilm pour Canal+.