Skip to content

Patrick Buisson Zemmour Décédé à 74 ans

Patrick Buisson Zemmour Décédé à 74 ans: Patrick Buisson, personnalité politique et médiatique française, est décédé mardi aux Sables-d’Olonne (Vendée) à l’âge de 74 ans. Connu pour son rôle de conseiller de l’ancien président Nicolas Sarkozy et son soutien à Éric Zemmour en Lors de l’élection présidentielle de 2022, Buisson a eu un impact significatif sur le paysage politique conservateur.

Patrick Buisson Zemmour Décédé à 74 ans
Patrick Buisson Zemmour Décédé à 74 ans

Historien, essayiste et journaliste, Buisson a débuté sa carrière à l’hebdomadaire d’extrême droite Minute avant de prendre la direction de la chaîne Histoire. Cependant, il a acquis une large reconnaissance lorsqu’il est devenu conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Élysée en 2005. Buisson a notamment prédit avec précision la victoire du « non » au référendum constitutionnel européen, gagnant ainsi la confiance et l’influence de Sarkozy.

Sous la direction de Buisson, Sarkozy a adopté une stratégie de droite visant à attirer l’électorat de Jean-Marie Le Pen, le leader du parti d’extrême droite Front National. Buisson a joué un rôle déterminant dans la création du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, marquant un changement significatif dans la politique de Sarkozy.

Cependant, l’influence et les méthodes de Buisson ne furent pas sans controverse. Surnommé par certains le « poison de la droite », il a été critiqué, le socialiste Julien Dray affirmant que Buisson avait eu un impact néfaste sur la politique conservatrice. Les tactiques et stratégies peu orthodoxes de Buisson sont devenues l’objet d’un examen minutieux.

En 2013, ses ambitions connaissent un revers lorsqu’il est condamné pour avoir enregistré des discussions à l’Élysée, notamment celles avec Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, sans leur consentement. Cette controverse juridique a terni sa réputation et a suscité des questions sur les normes éthiques de ses manœuvres politiques.

L’année suivante, Buisson se retrouve mêlé à l’affaire des sondages à l’Élysée, impliquant des factures de conseils et de sondages payées par la présidence de la République sans processus d’appel d’offres approprié. En 2022, il a été condamné à deux ans de prison et à 150 000 euros d’amende pour recel de favoritisme, abus de biens sociaux et détournement de fonds publics.

Âge74 ans
ProfessionHistorien, Essayiste, Journaliste
Engagements politiquesConseiller de Nicolas Sarkozy
Actions NotablesCréation du ministère de l’immigration et de l’identité nationale
Proches CollaborateursÉric Zemmour, Philippe de Villiers
Problèmes JuridiquesCondamnation en 2014 pour enregistrements illégaux à l’Élysée
Patrick Buisson Zemmour

Éric Zemmour

La mort de Patrick Buisson marque la fin d’une époque pour « juste hors les murs ». Malgré les controverses entourant sa carrière, il reste une figure clé de l’histoire politique française récente, laissant un impact durable sur la politique conservatrice et la trajectoire de la présidence de Nicolas Sarkozy.

Le décès de Patrick Buisson a suscité de nombreuses réactions, en particulier du côté de la droite politique et de l’extrême droite. Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, a salué Buisson comme un homme de grande culture, un écrivain talentueux et un amoureux passionné de la France. Jordan Bardella, président du Rassemblement National, a souligné que Buisson a fait avancer les idées du camp national comme peu d’intellectuels ont réussi à le faire.

Éric Ciotti, à la tête du parti Les Républicains, a partagé son plaisir de discuter avec Buisson, a souligné son amour passionné pour la France et son histoire. Buisson, en plus de son engagement politique, a été le directeur de la chaîne de télévision Histoire et l’auteur d’une vingtaine de livres.

Au cours de l’élection présidentielle de 2022, Patrick Buisson s’est rapproché d’Éric Zemmour, candidat de la Reconquête, avec qui il est apparu aux côtés de Philippe de Villiers. La réaction d’Éric Zemmour au décès de Buisson témoigne de leur amitié de longue date.

Zemmour a exprimé son incrédulité face à la nouvelle, déclarée qu’il n’arrivait pas à croire que Patrick était mort. Il a également partagé le dernier message de Buisson, où ce dernier évoquait rejoindre son “rédempteur”. Zemmour a souligné que c’est désormais le “rédempteur” qui bénéficiera des analyses politiques et historiques de la France de Buisson.

La perte de Patrick Buisson laisse un vide dans le paysage politique français, mais son héritage se poursuit à travers ses idées et ses contributions, qui ont marqué la droite et l’extrême droite. Les hommages rendus par ses collègues politiques soulignent son impact profond sur la scène politique française.


error: Content is protected !!