Skip to content

Pauline lafont décès

Pauline lafont décès; Plusieurs personnes croient que sa mort est encore un mystère à ce jour. Pauline Lafont, la fille de l’actrice Bernadette Lafont, a disparu dans les Cévennes le 11 août 1988, selon sa mère. Elle ne reviendra jamais à cet endroit après son aventure d’un soir sur la promenade. La jeune actrice, qui aurait eu 59 ans ce mercredi 6 avril, était destinée à une longue et fructueuse carrière. Elle avait déjà joué dans des films tels que Papy fait de la résistance et L’Amour braque, et elle avait remporté un prix dans le film L’Été en pente douce de 1987, dans lequel elle partageait l’affiche avec Jacques Villeret et Jean-Pierre Bacri. . Malgré d’intenses efforts de recherche et d’importants moyens matériels et humains, le corps décomposé de l’actrice de 25 ans ne sera découvert que trois mois après sa disparition.

Pauline lafont décès
Pauline lafont décès

A l’époque, plusieurs rumeurs circulaient sur le sujet. La possibilité d’une retraite au couvent, d’une appartenance à un culte, voire d’une fugue m’est alors venue. En réalité, Pauline Lafont semble être décédée des suites d’une chute de hauteur. Selon Geneviève Delpech, il s’agit d’un drame qui aurait pu être évité. L’épouse de Michel Delpech, Pauline Lafont, confiait dans l’émission de télévision française Je t’aime, etc… (France 2) en juillet 2020 que Pauline Lafont aurait pu être sauvée. Selon la femme qui a affirmé avoir reçu des dons de médium, “Parce que Michel, mon mari, connaissait David, le frère de Pauline, nous avons été réunis avec elle à l’endroit où elle avait disparu.” J’ai tout de suite dit : « Elle est là, à droite du ravin, elle appelle au secours. “Il est impératif que nous agissions rapidement car elle est sur son lit de mort.””

Pauline Lafont, la fille de Bernadette Lafont

Décédée à 25 ans, a suivi les traces des actrices de sa mère tout au long de son adolescence et a rayonné à l’écran au point d’être un sex-symbol. Malheureusement, le 11 août 1988, une horrible tragédie a mis fin brutalement à sa vie, le tuant sur le coup. Au cours d’un été particulièrement brutal, la star de L’été En Pente Douce s’est éteinte en plein essor au moment où elle s’apprêtait à éclater…

L’enfance de Pauline Lafont passée devant la caméra
Pauline Ada Simone Medveczky est son vrai nom, et elle passe par là. Elle est née le 6 avril 1963 à Nîmes, en France, et a été élevée par sa mère, l’actrice française Bernadette Lafont, et son père, le sculpteur hongrois Diourka Medveczky, qui ont tous deux travaillé dans l’industrie du divertissement.
Vincent mit l’âne dans un pré (et s’en vint dans l’autre), de Pierre Zucca, dans lequel elle apparaît avec sa mère Bernadette Lafont, est la première apparition au cinéma de Pauline Lafont. Elle n’a que 12 ans lors de sa première apparition.

Pauline Lafont est une jeune actrice qui campe une icône du sexe.
Après plusieurs rôles au cinéma et à la télévision, Pauline Lafont obtient enfin la reconnaissance qu’elle mérite avec son apparition dans Vive les femmes !, réalisé par Claude Confortès, qui se trouve également être directeur de théâtre et directeur de la photographie de son école de théâtre. C’est notamment dans L’Été en pente douce de Gérard Krawczyk que la jeune actrice perce l’écran et s’impose comme un véritable sex-symbol du cinéma français… au point d’être comparée à Marilyn Monroe !

L’agonie de Pauline a été portée à mon attention, et nous avons continué.

Mais la grand-mère de Geneviève Delpech, Pauline Lafont, n’est pas du genre à croire ce qu’on lui raconte. Selon elle, “C’était plutôt matriarcal dans leur maison; elle m’a donné un gros coup de pied dans les côtes et a dit: ‘Taisez-vous, ce n’est pas vrai’.” L’épouse de Michel Delpech avait été transportée à l’hôpital après avoir souffert d’une “hémorragie manifeste”. “J’ai pu ressentir l’agonie de Pauline, donc nous avons décidé de nous séparer.” “Le corps de Pauline Lafont a été retrouvé exactement là où je l’avais dit”, a-t-elle déclaré à Daphné Bürki et aux autres journalistes présents.

Après des années de recherche, Bernadette Lafont est finalement tombée sur une opportunité incroyable : la chance de retrouver sa fille. L’épouse de Michel Delpech raconte : « Elle avait dit à Didier van Cauwelaert, que j’ai rencontré plus tard : ‘Le grand chagrin que j’ai, c’est qu’on n’ait pas entendu Geneviève Delpech’, mais je ne sais pas si c’était son destin ou ne pas.” Une tragédie dont personne ne peut désormais réécrire le cours de l’histoire. La région est explorée par 300 hommes, dont des radiesthésistes avec leur pendule, des chiens et un hélicoptère équipé d’une caméra infrarouge.

Pauline Lafont semblait à l’aube d’une carrière prometteuse dans l’industrie cinématographique. Elle fait sa première apparition devant la caméra à l’âge de 12 ans pour le film réalisé par Pierre Zucca. Elle est la fille de l’actrice Bernadette Lafont et du sculpteur hongrois Diourka Medvecsky. Vincent, qui met sa tête dans un pré (et sa queue dans l’autre), fait ses débuts en 1975.

Pauline lafont décès
Pauline lafont décès

C’est dix-huit ans plus tard, en 1983, que sa carrière atteint son apogée. Cette année-là, elle avait appearouge dans le film culte Vive les femmes ! réalisé par Claude Confortès et avait joué un rôle dans le film de Jean-Marie Poiré Papy, basé sur l’histoire de la résistance. Une belle ascension qui s’est brutalement interrompue en août 1988, mois de la mort de la jeune femme à seulement 25 ans.

Pauline Lafont était alors en vacances avec David, son frère aîné, et ils séjournaient à La Serre du Pomaret, une résidence appartenant à Bernadette Lafont dans la commune de Saint-André-de-Valborgne. La jeune femme s’était rendue seule dans les Cévennes le 11 août, mais elle n’était jamais revenue de voyage. C’est sa mère qui avait donné l’alerte après avoir constaté la disparition de sa fille lors d’un festival en Suisse, où elle devait recevoir un prix.

Geneviève Delpech estime que le drame a peut-être été évite

Plusieurs moyens importants avaient été engagés au cours de deux jours pour tenter de localiser la jeune femme. De plus, le 16 août, son frère a déposé une plainte officielle contre X, l’accusant de “détention et séquestration arbitraires”. De nombreuses fausses rumeurs se sont répandues à l’époque, notamment l’idée que Pauline Lafont s’était enfuie en Chine, avait élu domicile dans un couvent, était devenue membre d’une secte ou était tombée dans une profonde dépression après une rupture amoureuse dévastatrice.

Pourtant, le 21 novembre 1988, plus de trois mois après sa mystérieuse disparition, son corps est découvert par un berger au fond d’un ravin de la commune de Gabriac. Un examen post mortem a révélé qu’elle avait été tuée sur le coup après avoir été frappée par une chute de 10 mètres de haut.

Selon Geneviève Delpelch, l’épouse de Michel Delpech, qui prétend posséder des compétences de niveau moyen, ce drame aurait peut-être été évité. Lors d’une apparition à l’émission télévisée Je t’aime, etc… en juillet 2020, elle déclare : « Parce que Michel, mon mari, connaissait David, le frère de Pauline, nous avons pu la retrouver et la retrouver à l’endroit où elle avait disparu.” J’ai tout de suite dit : « Elle est là, à droite du ravin, elle appelle au secours. “Il est impératif que vous agissiez rapidement puisqu’elle est sur son lit de mort.” Personne, cependant, n’y avait pensé à l’époque…

Pauline lafont décès
Pauline lafont décès

Pendant ce temps, les rumeurs les plus ridicules circulent au fil des jours et des semaines. “Des ragots dégoûtants”, s’écrie la mère endeuillée. On parle d’une querelle familiale, d’un effondrement mental et d’un changement complet de vie. Un hebdomadaire folks assure que l’actrice disparue a été relocalisée dans un couvent de la région.

Une source anonyme, qui s’exprimera dans de nombreuses publications, affirme qu’elle “avait envie de faire une pause” et qu’elle “sera prête à sortir de sa cachette dans quelques semaines”. Guillaume Durand, à l’époque animateur de La Cinq, affirme à l’antenne qu’il sait précisément où le disparu “se cache”.

L’hypothèse d’une fugue est retenue par les autorités, qui interrogent un grand nombre de personnes lorsque le frère de la disparue, David Lafont, porte plainte pour “arrestation arbitraire et séquestration”.