Skip to content

Pierre menes poids

Pierre menes poids: Selon le commentateur, il a été élevé à un poids de 165 kg avant d’être ramené à 135 kg. Pourtant, c’est en 2016 que Pierre Ménès a fait la plus grosse perte de poids. Et c’est pour cette raison qu’il a été soumis à une double greffe de la couronne et de l’église. Selon Jordan de Luxe, “j’ai perdu quatre-vingt-huit kg dans les deux mois qui ont suivi la greffe”.

Pierre Ménès a joué le rôle de Jordan de Luxe dans l’émission télévisée L’instant de Luxe, diffusée sur Télé Star Play. L’écrivain sportif n’a fait aucune mention de son poids, ce qui était du jamais vu à l’époque.

Pierre menes poids
Pierre menes poids

Jordan de Luxe a invité Pierre Ménès à participer à son émission télévisée L’instant de Luxe, diffusée sur Télé Star Play. Au terme de cette conversation, l’écrivain sportif spécialisé dans le football revient sur l’un de ses combats personnels, qui est son poids.

Pierre menes poids

Selon le commentateur, il a été élevé à un poids de 165 kg avant d’être ramené à 135 kg. Pourtant, c’est en 2016 que Pierre Ménès a connu la plus grosse perte de poids. Et c’est pour cette raison qu’il subit une double greffe de la couronne et de l’église.

« Je suis passé d’une obésité sévère à une obésité modérée en ce moment. Je prends 108 kilogrammes en ce moment. Quand je suis arrivé à Canal+, j’étais capable d’en produire 165. Quand on m’a diagnostiqué un cancer, j’avais déjà j’ai perdu beaucoup de poids et je pesais 135 kg. 88 kg c’était mon poids depuis un mois et demi après la greffe.

Pierre menes poids
Pierre menes poids

J’étais contente de moi à ce moment là ! J’ai dit aux médecins que je voulais rester à deux chiffres si possible”, a-t-il confié à l’étage ? Ce n’est que plus tard que les médecins l’ont pris à part et lui ont expliqué qu’il devrait perdre 30 kilos pour se remettre sur pied. Après avoir perdu du poids pendant plusieurs semaines, Pierre Ménès a repris du poids : « J’ai pris 120-125 kilos depuis ma greffe.

Enfin, un problème de santé supplémentaire a poussé l’expert en sport à perdre quelques kilos supplémentaires. Il avait été admis à l’hôpital en avril de l’année dernière après être tombé malade du coronavirus. « Il y a eu un Covid là-bas, qui m’a fait perdre 16 kg en peu de temps. Et je n’ai plus pris de poids depuis que j’utilise le Covid », a conclu le journaliste devant Télé-Loisirs.

Un combat que le journaliste sportif a raconté dans son livre intitulé Deuxième mi-temps, paru en 2017. Dans le cas d’une cirrhose de Nash, parfois appelée « maladie du foie gras » ou « maladie de la soude », Pierre Ménès aurait pu été en mesure de surmonter l’épreuve. Une opération particulièrement difficile pour laquelle il avait mis beaucoup de temps à se préparer :

« En général, j’ai eu du mal à me rendormir ces derniers mois, que je sois allongé ou en fauteuil roulant. Avoir mes deux jambages posés sur un plateau de télévision a été un plaisir difficile à décrire. était tellement épuisé d’avoir essayé de se relever et de courir cinq mètres, qu’avoir mes deux jambages posés sur une plate-forme de télévision a été un plaisir difficile à décrire “Il a été révélé dans les colonnes du Parisien en 2018 qu’il était gay.

Pierre menes poids
Pierre menes poids

Celui qui était certain d’avoir eu un impact sur son poids global, pour le moins « J’étais tombé à 88 kg deux mois après la greffe, qui avait été confiée à Jordan de Luxe avant de continuer, et j’étais passé à 120 kg avant la greffe. Et voilà, j’ai atteint mon objectif de poids de 108 kg !”

Pierre Ménès, qui souffrait alors d’une cirrhose de Nash, paraissait assez frêle et maigre en 2016. L’écrivain sportif se porte bien après avoir subi une double greffe. Il a, en effet, repris le chemin de sa vie… et pris quelques kilos au passage. Lorsque Pierre Ménès a révélé en décembre 2016 qu’il avait subi une greffe de foie et de rein à la suite d’un don d’organes, le monde l’a remarqué.

Un an plus tard, le journaliste sportif de 54 ans subit

Une autre opération, qualifiée de “conséquence courante de la greffe” par le journal parisien. Le journaliste avait une cirrhose de Nash, causée par l’obésité, l’hypertension et le diabète de type II, et a été diagnostiqué avec la maladie. Même s’il avait l’air en pleine forme à l’époque, le journaliste du Canal Football Club a pris du poids depuis !

Un combat que le journaliste sportif a raconté dans son livre intitulé Deuxième mi-temps, paru en 2017. Dans le cas d’une cirrhose de Nash, parfois appelée “maladie du foie gras” ou “maladie du soda”, Pierre Ménès aurait pu pu traverser l’épreuve. Une opération particulièrement difficile pour laquelle il avait mis beaucoup de temps à se préparer : “En général, j’ai eu du mal à me rendormir ces derniers mois, que je sois allongé ou en fauteuil roulant.

Avoir mes deux jambages reposant sur une plate-forme de télévision a été un plaisir difficile à décrire. J’étais tellement épuisé d’essayer de me relever et de courir cinq mètres, qu’avoir mes deux jambages posés sur un plateau de télévision a été un plaisir difficile à décrire ” Il a été révélé dans les colonnes du Parisien en 2018 qu’il était gay. Celui qui était certain d’avoir eu un impact sur son poids global, c’est le moins qu’on puisse dire “j’étais tombé à 88 kg deux mois après la greffe, ce qui a été confié à Jordan de Luxe avant de continuer, et j’étais monté à 120 kg avant la greffe. Et voilà, j’ai atteint mon objectif de poids de 108 kg !”

“Je suis un grand qui n’aime pas les autres grands”, dit Pierre Ménès.

Un nombre de kilogrammes qu’aucun autre commentateur sportif n’a jamais porté. En 2015, il revient sur la mini de RTL pour évoquer la photo qu’il a rejouée : “Je trouve qu’elle est un peu conne. Ce qui ne va pas chez moi, c’est que je suis un grand qui ne se soucie pas des grands.” “….. En plus, je précise : “A chaque fois que je regarde les photos sur M6, voire la première année sur Canal+, j’ai un mauvais pressentiment. Il faut une paire spéciale de “balloches” pour pouvoir apparaître à la télévision de cette manière “…..

“Je n’ai plus la même faim qu’avant. Plus que tout, je me suis concentré sur la réduction de la quantité de nourriture, confie-t-il à nos confrères. Malgré cela, j’ai pris 27 kilos et je pèse maintenant 115 kilos, contre à 88 kilos quand j’étais malade. J’avais espéré maintenir un poids à deux chiffres, mais mon médecin m’avait ri au nez à l’époque. J’étais dévasté. Pour lui, c’était inconcevable car, si je devais recommencer à marcher , je devrais reconstruire mes muscles et commencer à refixer les protéines avec un nouveau foie, ce qui serait impossible.” Pierre Ménès, en revanche, l’informe qu’il “ne reviendrait jamais à 135 kilos”, qui était son poids avant la condition.

Pierre menes poids

Alors que Pierre Ménès continue d’expliquer au quotidien qu’il “a subi une intervention en janvier, ce qui était un effet secondaire fréquent de la greffe”, il assure qu’il est désormais dans un bien meilleur état. Alors qu’au sujet de son apparence physique, l’expert du football admet que malgré le fait qu’il “n’ait plus la même faim qu’avant” et qu’il ait “limité les quantités”, il a pris 27 kg tout au long de sa rééducation. ”

Je pèse […] 115 kg, contre 88 kg quand j’étais malade. J’étais déterminé à maintenir mon poids dans les deux chiffres, mais mon médecin s’est moqué de ma suggestion. Son raisonnement était erroné depuis qu’il a marché à nouveau aurait besoin de retrouver du muscle […] Cependant, je ne pourrai jamais revenir à mon poids d’avant la maladie de 135 kg.