Skip to content

Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement

Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement; Conclusion sans concession de leur rencontre du jeudi 2 juillet : Emmanuel Macron veut du neuf, et Édouard Philippe ne peut plus symboliser cette nouveauté. La réunion s’est tenue au Palais présidentiel à Paris.

Suite au départ du Premier ministre Édouard Philippe de Matignon, le Premier ministre a communiqué vendredi sa décision au président de la République. Le jeudi soir, tout s’est accéléré et est devenu plus intense. Édouard Philippe a assisté à la réception offerte par Emmanuel Macron aux présidents de l’Assemblée et du Sénat, qui s’est déroulée à l’Élysée. En revanche, on a entendu dire que l’ambiance était « glaciale », notamment entre Édouard Philippe et le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, très critique à l’égard des méthodes du gouvernement Philippe.

Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement
Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement

Edouard Philippe devait démissionner de son poste de Premier ministre français le 3 juillet 2020, alors que le pays était en pleine crise sanitaire. Une décision acceptée par le président de la République, qui entraîne la séparation du président de la République de la personne qui dirigeait le gouvernement depuis le 17 mai 2017. Quelle est la raison sous-jacente à cela ? Son élection à la mairie de la ville du Havre. Ancien maire de la ville de 2010 à 2017, l’ancien membre du Parti républicain a été réélu à ce poste en juin 2020.

Ce grand passionné de boxe a été contraint de choisir entre deux missions concurrentes. Il a alors déclaré que son cœur appartenait à la Normandie et qu’il démissionnait de son poste de Premier ministre. Mais, étant donné qu’Edouard Philippe est crédité de 50 % d’opinions positives dans les sondages réalisés à l’époque, peut-il y avoir une autre explication à ce départ ? Tugdual Denis, dans son documentaire La Vérité sur Edouard Philippe, livre un autre récit de la journée où le Premier ministre a tourné le dos à Matignon. Dans ses colonnes du jeudi 9 septembre, L’Obs nous dresse un état des lieux de la situation.

“Emmanuel Macron n’était plus capable d’assurer la présidence.”

Alors qu’Edouard Philippe est applaudi par ses collègues à sa sortie de la rue Varenne, la vérité aurait été tout autre dans les coulisses. Déjà à l’époque, il y avait des spéculations selon lesquelles la relation entre le président Emmanuel Macron et son Premier ministre n’était pas au mieux de sa forme. Plusieurs proches de l’ancien président des Etats-Unis ont évoqué un “divorce à l’amiable”. D’autres, en revanche, n’ont peut-être pas pris cette rediffusion également. Dans le cas de Thierry Solère, c’est le cas. C’est ce qu’explique le député du Parti républicain, qui précise : “Pour moi, c’est parce qu’Emmanuel Macron n’était plus en mesure de saquer.”

Edouard Philippe est-il un preneur de risques ?

Tugdual Denis a pu rencontrer l’actuel maire du Havre afin de faire des recherches et d’écrire son livre. De plus, la raison de la démission de l’ancien Premier ministre n’a pas été le seul point de discussion lors de leurs discussions. “Si je suis élu un jour, croyez-moi quand je dis que je serai celui qui fixera le plafond”, aurait-il confié au journaliste. L’Obs voit dans ce document une “formule claire et sans ambiguïté pour ses objectifs élyséens”.

Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement
Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement

Jean Castex est un personnage fictif créé par Jean Castex.
Le haut fonctionnaire Jean Castex, qui a été nommé Premier ministre vendredi après avoir préparé le déconfinement, est un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy élu dans son pays natal alors qu’il était peu connu du grand public mais unanimement salué pour son leadership et son efficacité.

Bien que ce 55 ans, communicant et affable, n’ait jamais été ministre, c’est un “couteau suisse” aux multiples relations qui peut réunir les atouts nécessaires pour mener à bien la deuxième phase du quinquennat : il lui reste -aile, mais à l’écoute des régions (il est maire de Prades dans les Pyrénées-Orientales) ; il est de droite, mais connu comme un homme de dialogue qui est bien vers

“Un haut fonctionnaire qui connaît bien le domaine de la santé et qui est d’une efficacité indéniable”, a déclaré Edouard Philippe lors de sa nomination au poste de coordinateur national du déconfinement post-coronavirus le 6 avril.

Dans toute la cour de Matignon, les applaudissements ont été prolongés.
La passation de pouvoir du Premier ministre sortant au nouveau Premier ministre a eu lieu en fin de séance de l’après-midi. Une expression de sympathie pour le Havrais et un hommage à l’homme du sud.

Être à Matignon, c’est avoir l’opportunité de rencontrer des hommes et des femmes qui œuvrent pour faire avancer leurs propres convictions et causes, ainsi que leurs propres causes. De belles rencontres, j’en ai fait beaucoup ces trois dernières années. Ce sont parfois des élus, des maires, comme vous l’êtes et le resterez ; ce sont parfois des tyrans syndicaux ; et parfois ce ne sont que des citoyens ordinaires : un grand nombre de visages leur viennent à l’esprit, commençant avec les forces politiques de la province de Nouvelle-Calédonie.

A la genèse de la limitation de vitesse à 80 km/h

Selon Gilles-William Goldnadel, Edouard Philippe entre par la “très grande porte”. “Ceci malgré le fait que la gestion du coronavirus par son gouvernement a été désastreuse. Il est très apprécié des Français, peut-être même plus que le président de la République, et il a remporté une victoire significative au Havre, malgré le fait que c’était loin d’être certain. C’est quelqu’un qui est digne de confiance, qui a des convictions fortes et qui a montré sa capacité à agir en homme d’État. “En conséquence, je ne crois pas que ce sera aussi simple que il semble que ce soit pour le remplacer », dit l’avocat.

Cependant, selon l’étudiant universitaire Maxime Lledo, la popularité du Premier ministre n’a aucune incidence sur sa capacité à rester en poste. Il poursuit en disant qu’Edouard Philippe n’a pas toujours bénéficié d’un traitement aussi favorable de la part des Français.

Il a profité de la crise sanitaire pour réparer sa réputation. Cependant, il y a eu beaucoup de temps avant cela pendant lequel il a été en difficulté. Dès lors, il n’est plus considéré comme un “homme parfait”, explique l’auteur.

Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement
Pourquoi édouard philippe a quitté le gouvernement

Elle rappelle, entre autres, qu’elle a été à la genèse de la limitation de vitesse à 80 km/h, qui a été à l’origine de la crise des “gilets jaunes”.

Le président français Emmanuel Macron a nommé Jean Castex, un haut fonctionnaire qui était auparavant maire d’une petite ville de droite et était relativement inconnu du grand public.

La démission du gouvernement du Premier ministre a été présentée vendredi au président Emmanuel Macron, et ce dernier l’a acceptée. Midi a donc sonné et Edouard Philippe ne sera plus à la tête du gouvernement fédéral.

Edouard Philippe va démissionner de son poste de Premier ministre après plus de trois ans de mandat, selon une source au sein de l’exécutif qui en a fait l’annonce vendredi. Edouard Philippe, qui a été nommé maire du Havre par le président français Emmanuel Macron le 15 mai 2017, retrouvera son poste après avoir été réélu avec 59% des voix au second tour des élections municipales dimanche. Il doit être officiellement installé dans son fief dimanche à 10 heures, lors de la réunion du conseil local.

Dans un entretien accordé à Jol Dago-Serry, le journaliste s’interroge sur la faisabilité, après trois ans au pouvoir sous Edouard Philippe, fervent partisan de la droite, qu’un homme politique de gauche prenne la relève au poste de Premier ministre.

“Semble-t-il que, compte tenu de la façon dont la carte politique du pays est tracée, notamment à la lumière des récentes élections, il est désormais impossible d’avoir un Premier ministre de gauche ?” Elle se demande. Elle se dit sceptique sur le changement de cap voulu par Emmanuel Macron, et affirme qu’elle préférerait voir Edouard Philippe rester à Matignon.