Skip to content

Pourquoi plateau des millevaches

Pourquoi plateau des millevaches; Le Plateau de Millevaches est composé de trois départements : la Haute-Vienne, la Creuse, mais aussi et surtout la Corrèze, qui concentre les trois quarts de la superficie totale du Plateau, soit 3300 km2 au total. Bien qu’il soit communément appelé plateau, le massif de Millevaches ressemble en réalité plutôt à un dôme peu profond. Il est profondément disséqué par des ruisseaux et des rivières, et il est légèrement incliné, avec le bord sud-est surélevé et plus exposé que le reste du massif.

Pourquoi plateau des millevaches
Pourquoi plateau des millevaches

On pense qu’une intrusion de matière ignée s’est produite à la fin de l’orogenèse hercynienne ou varisque, et il s’agit du vestige visible d’un laccolithe, qui est une grande masse de granit en forme de lentille. Le laccolithe a été découvert de plus en plus à mesure que le matériau plus mou qui l’entourait s’est détérioré au fil du temps.

Identifier les traits et les caractéristiques

La majorité du massif est recouverte d’une épaisse couche de forêt, avec des portions importantes constituées à la fois de forêts de conifères et de forêts mixtes. Le bouleau et le hêtre sont les feuillus les plus communs, et vous trouverez des hêtres le long de nombreuses routes.

Même s’il ne s’agit pas techniquement d’un plateau, le Plateau de Millevaches constitue une sorte de montée (ou de descente) importante dans le Massif Central, et cela dépend de la direction à partir de laquelle on aborde la région. Il y a quelques sommets distincts, dont le plus élevé est le Mont Bessou, qui est situé près de Meymac sur le bord sud-est du massif.

La partie la plus élevée du massif, qui est grossièrement délimitée par les villages de Rempnat, Peyrelevade, Millevaches et Saint-Merd-les-Oussines, est la partie la plus boisée du massif. Il y a très peu d’agriculture ou même d’élevage dans cette partie du massif, de sorte que les forêts sont en grande partie libres. Dans d’autres régions, il existe un paysage diversifié composé de bois, de prairies et de troupeaux de bovins limousines, ainsi que de quelques champs de maïs et de seigle.

Il existe un type spécifique de tourbière ou de marais appelé tourbières en français. Ces tourbières sont à l’origine de nombreuses rivières, dont la Vienne. Les eaux de bon nombre de ces rivières regorgent fréquemment de truites fario sauvages. La région qui comprend le village de Millevaches ainsi que le remarquable sommet du Signal d’Audouze fait partie d’un important bassin versant.

La Vienne, qui prend sa source dans cette région, coule principalement vers le nord, à travers le centre de la France, pour se jeter dans la Loire. La Vézère, qui prend sa source à proximité, s’écoule vers le sud dans la Dordogne, et l’estuaire de la Gironde transporte l’eau de la Dordogne vers l’océan Atlantique.

Des barrages ont été construits sur de nombreuses rivières, les transformant en grands lacs. La rivière Maulde a été barrée, ce qui a créé le lac de Vassivière, qui est le plus grand de tous. Le lac voisin de la Vaud-Gelade est alimenté en eau par le Taurion. La Vézère est à l’origine de la création de deux grands lacs à Viam et Treignac. Chacun d’entre eux fournit à la fois de l’eau potable et de l’énergie hydroélectrique. Les plages, les écoles de voile, les marinas, les campings et les aires de pique-nique ne sont que quelques-unes des principales attractions de loisirs que l’on peut trouver le long de leurs rives.

Sur le Plateau de Millevaches, il y a très peu de villes ou villages de toute taille ; cependant, les villes de Meymac, Felletin, Ussel et Eymoutiers sont situées sur les bords du Plateau.

Le plateau de Millevaches est composé d’une collection diversifiée de milieux naturels vierges, comprenant des terres, des forêts et des tourbières, entre autres. Loutres, papillons rares, moules perlières et autres mésanges boréales sont quelques-uns des animaux qui coexistent dans ce grand espace naturel. Non seulement il y a une richesse de la flore, mais il y a aussi une richesse de la faune.

Pourquoi plateau des millevaches
Pourquoi plateau des millevaches

Certaines des communes qui composent le territoire de Ventadour Egletons Monédières “appartiennent” au vaste espace naturel du Plateau de Millevaches, protégé et préservé. Le plateau de Millevaches se découvre de Péret-Bel-Air et sa tourbière du col de la Blanche à Chaumeil en passant par Saint-Yrieix-le-Déjalat. Il offre aux amoureux des grands espaces une variété d’expériences uniques.

Meymac (Corrèze) est un village accueillant

Qui se regroupe autour de l’église abbatiale romane Saint-André. Cette église sert de point central au village, qui est entouré de maisons de granit aux toits d’ardoise. La “Route des Hêtres” (également écrite “D979E”) est un court sillon de bitume sur la “Montagne Limousine” qui offre des points de vue panoramiques.

La deuxième théorie propose que le nom “Millevaccas” soit probablement dérivé de l’ancien mot celtique “Millebatz”, qui signifiait “mille sources” lorsqu’il a été utilisé pour la première fois. Cette théorie suggère que le nom “Millevaccas” se serait déformé au fil du temps. Cette interprétation rassemble actuellement un nombre toujours croissant d’adhérents et elle est en passe de supplanter l’original. Il est important de noter que le plateau est abrite plus de 6 500 plans d’eau douce différents, tels que de grands lacs (dont la plupart sont artificiels), des étangs, des tourbières, des rivières et des ruisseaux…

Des cailloux dans l’estomac des vaches ?
Si vous êtes un fan de mythes et de légendes, cependant, vous pourriez trouver l’interprétation poétique de l’histoire des “mille vaches” plus attrayante. Selon cette version de l’histoire, une bergère égarée a donné ses mille vaches au diable après que la tempête les ait rendues indisciplinées. Le démon aurait transformé chacun d’eux en rocher successivement après ce point.

Cette version semble séduisante par l’aspect mythique (voire mystique !) qu’elle possède. Mais comme nous le verrons la semaine suivante, les roches granitiques qui se trouvent un peu partout sur le territoire ont une toute autre origine qui est de nature beaucoup plus scientifique. Entre les hameaux de Celle et de Lissac, la forêt de conifères est sculptée de cellules granitiques dominées par des touffes de molinie, l’herbe sèche jaune-rouge des marais. Enfilez une bonne paire de bottes et plongez – pour ainsi dire ! – dans la tourbière du Longéroux, écosystème faunique et forestier protégé.

Une petite colonie de loutres semble apprécier la richesse de ce biotope. C’est aussi là que le Vézère signe son acte de naissance. Des circuits balisés (en vert) et des sentiers botaniques facilitent les déplacements au cœur de ce véritable radeau flottant construit en sphaigne, encadré par les pics très ronds du Puy Chavirangeas (924 mètres) au nord, et du Puy Pendu (977 mètres) au sud. .

Pourquoi plateau des millevaches

Vous pourrez par exemple le découvrir à pied, en VTT ou à cheval, grâce aux centaines de sentiers de randonnée particulièrement aménagés, qui sont une véritable invitation à découvrir cet écosystème si particulier. Un site Internet, appelé RandoMillevaches, est opérationnel depuis juin 2019 et permet de découvrir des centaines de sentiers de randonnées s’étendant sur plus de 6600 km², soit tout le Plateau de Millevaches et ses régions proches.