Skip to content

Que Devient La Femme De Daniel Balavoine

Que Devient La Femme De Daniel Balavoine; Dans l’émission “Les 300 chœurs chantent les plus belles chansons de Daniel Balavoine”, qui sera diffusée sur France 3 le 18 février 2022, la chaîne rendra hommage au regretté compositeur Daniel Balavoine. Corinne Barcessat, devenue veuve après le décès prématuré de son mari en 1986, réside désormais dans un lieu reculé avec ses enfants et le cinéaste Serge Khalfon.

Que Devient La Femme De Daniel Balavoine
Que Devient La Femme De Daniel Balavoine

Corinne Barcessat et Daniel Balavoine se sont croisés

La première fois en 1981, alors qu’ils travaillaient tous les deux à l’enregistrement de l’album Vendeurs de larmes, qui sortira l’année suivante. “Son occupation implique le monde de la musique. Après quelques mois, il la rencontre à nouveau alors qu’elle enregistre son album Seller of Tears. Cette fois, il avoue ses sentiments pour elle et la gagne. Leur amour les rapproche Elle lui tapote le dos, appuie sa tête sur son épaule et le suit partout “, ont déclaré les journalistes de Gala dans leur explication.

Le 15 juillet 1984, le couple devient tranquillement parents pour la première fois d’un petit garçon qui s’appelle Jérémie. En 1985, alors que Daniel Balavoine est complètement épris d’elle, il écrit la chanson L’Aziza et la lui consacre. Au cours de la même année, le couple fait l’une de ses rares apparitions connues en public lors d’un événement connu sous le nom de Victoires de la Musique. La belle histoire d’amour du couple est interrompue par des événements tragiques, malheureusement inévitables.

Daniel Balavoine n’a que 33 ans lorsqu’il est tué dans un terrible accident d’hélicoptère au Mali le 14 janvier 1986. Au moment de sa mort, sa femme Corinne était enceinte de quatre mois de leur fille Joana, née en juin de cette meme annee. Parce qu’elle était trop bouleversée, elle n’a pas assisté à ses obsèques, qui ont eu lieu à Biarritz. En conséquence, une procédure post-mortem de reconnaissance du père de son enfant devra être effectuée afin que sa fille puisse porter le nom de Balavoine.

Le véritable début de leur histoire ne survient que quelques mois plus tard. Ils se croisent une nouvelle fois par hasard alors que le chanteur est en studio pour enregistrer son album Seller of Tears. Son métier est lié à la musique. Daniel ne choisit pas l’option un ou l’option deux lorsqu’il lui avoue son amour. Ils finissent tous les deux par tomber profondément amoureux l’un de l’autre, deviennent inséparables et finissent par se retirer de la vie publique parisienne afin de garder leur relation secrète.

L’année 1984 marque l’année où le couple accueille son premier enfant, un fils qu’ils appelleront Jérémie et qui naîtra à Genève le 15 juillet. Cet événement solidifie leur relation. Cependant, la célèbre chanson qu’il a écrite et fait publier en 1980 intitulée “Mon fils, ma guerre” n’était pas inspirée par le fait que son rêve de devenir père s’était alors réalisé.

Que Devient La Femme De Daniel Balavoine
Que Devient La Femme De Daniel Balavoine

Mais il écrira L’Aziza, probablement son œuvre la plus connue, l’année suivante, en 1985, pour cette femme qu’il aimait si profondément. En arabe, “miel” signifie “trace”, et elle l’utilise pour faire référence à leur première rencontre. Il est généralement admis que cette période de sa vie a été l’une des périodes les plus créatives de sa carrière.

Terrible accident impliquant un hélicoptère

Cependant, le conte de fées ne dure pas éternellement. Lors de sa visite d’une étape du Paris-Dakar, Daniel Balavoine a été impliqué dans un tragique accident d’hélicoptère qui lui a coûté la vie de façon inattendue. L’homme de 33 ans a déjà participé deux fois au rallye, mais cette fois il participe au profit d’une association caritative. Au Mali, il sera le superviseur de l’installation des pompes à eau.

Corinne est devenue veuve le 14 janvier 1986, avec un fils âgé de 5 ans et enceinte de quatre mois du deuxième enfant du couple. Elle a donné naissance à leur deuxième enfant en juin de la même année, faisant d’elle une mère de deux enfants de moins de 6 ans. Joana, une jeune fille dans ses premières années.

La nouvelle choquante du décès de l’amie de Corinne l’a laissée dans un tel état d’incrédulité qu’elle n’a pas pu assister aux funérailles qui ont eu lieu le 20 janvier 1986. La suite de l’histoire la mettra encore plus au défi. Lorsqu’elle donne naissance à sa fille, elle est obligée de se battre pour que l’enfant prenne le nom de son père. Elle a eu gain de cause après un combat juridique ardu. Joana explique que son père avait évoqué à plusieurs reprises la deuxième grossesse de sa bien-aimée à la presse avant son décès. C’était une coïncidence complète, dit-elle, et c’était avant le décès de son père.

Corinne et Daniel réalisent leur plan parental en gardant leurs deux enfants à l’abri des regards du public et de l’industrie du divertissement. Sa vie est gardée privée et elle ne discute pas des circonstances entourant la naissance de ses enfants avec le père biologique. Elle devient finalement l’attachée de presse de France Gall, qui est une amie proche du couple et reprend les activités humanitaires que l’interprète de Vivre ou Survivre était responsable de.

Si Joana n’a commencé à s’ouvrir sur sa vie qu’à 29 ans, date à laquelle elle l’a fait pour la première fois dans les colonnes de Paris Match, sa mère Corinne continue d’éviter tout contact avec la presse. Discrète et réservée, Corinne Barcessat, malgré son chagrin, a poursuivi l’œuvre de Daniel en tant que présidente d’honneur de l’association Daniel Balavoine avant de quitter sa place : “Corinne nous soutient toujours, mais elle a aussi sa vie et ses enfants à charge”, a déclaré Claire Balavoine, la soeur du chanteur, quand on l’a interrogée à ce sujet.

Comme en témoigne la biographie qu’elle a commandée en 1995 et fait écrire par Gilles Verlant, l’ex-petite amie du chanteur reste fidèle à la mémoire de l’artiste malgré son mariage avec le réalisateur Serge Khalfon au début des années 2000. Ceci est démontré par le fait que la biographie a été écrite.

Elle repart à zéro avec le réalisateur et producteur de télévision Serge Khalfon dans les années 2000 et refait complètement sa vie. En 2014, elle collabore avec Cendrine Dominguez à la publication d’un livre intitulé « Maternité : après ces trois courtes sorties, les enfants vont partir… JC Lattès a écrit un livre intitulé « Le syndrome du nid vide ».

Corinne est toujours là pour nous soutenir.

Corinne a poursuivi ses projets de développement agricole et pédagogique en Afrique et est même devenue pendant un temps Présidente d’Honneur de l’association Daniel Balavoine afin d’être fidèle à la mémoire de Daniel Balavoine, très impliqué dans de nombreuses missions humanitaires. Daniel Balavoine a été très impliqué dans de nombreuses missions humanitaires. « Corinne nous soutient toujours, mais elle a aussi sa vie et ses enfants à charge », a confié la soeur du chanteur, Claire Balavoine, à Télé Star en confidence. “

Après avoir travaillé comme attachée de presse pour France Gall, Corinne est devenue auteur et scénariste. Elle a également écrit pour la populaire série Parents mode d’emploi sur France 2, diffusée pendant deux saisons. En 1994, elle a co-écrit le livre The Empty Nest Syndrome avec Cendrine Dominguez, qui a été publié sous le titre Three Small Tours and Then the Children Go Away. L’année d’après, elle contribue également à l’ouvrage de Gilles Verlant sur la biographie de Balavoine, alors en cours d’écriture.