Skip to content

qui sont les parents de arnaud ardoin


qui sont les parents de arnaud ardoin Arnaud Ardoin est rédacteur en chef du magazine sur LCP et journaliste. Son émission de télévision à Ushuaa, « Ushuaa le Mag », est un magazine.
La représentation à l’écran d’Arnaud Ardoin est une quadra agréable qui a été habilement posée, costumée et rendue. Son look était très différent il y a vingt ans; il avait les cheveux longs et un esprit courageux, et il enseignait le tennis et s’inscrivait occasionnellement au Collège d’histoire d’Orléans. Je n’en ai rien à de ce que les autres pensaient de moi, et j’ai même écrit de la poésie au rythme de mes aventures. Un compagnon lui avait suggéré de lire La Rp ce soir-là. Lorsqu’il a soumis son premier rapport au livre des sports en 1992, le rédacteur en chef lui a rapidement dit qu’il n’avait aucun avenir dans le journalisme. Il devra se contenter d’une carrière de correspondant, mais il est intéressé à garder un œil sur la région de l’Argonne. L’expérience m’a appris l’importance d’établir des liens avec les autres dans ce domaine de travail.
Un magazine orléanais de longue date nommé L’Accent l’a embauché comme rédacteur en chef trois ans plus tard.
Arnaud s’est infiltré à Belgrade pour faire un reportage pour France 2 après avoir reçu sa formation JRI (journaliste et reporter-image) à Paris. En 2001, il a été le deuxième président en exercice à visiter Ground Zero à New York, après Jacques Chirac. Mes sentiments d’impuissance face à un peuple décimé ont été amplifiés par l’ampleur de la catastrophe. Après des passages à M6 et Canal, Ivan Leva engage Arnaud pour animer une émission sur La Chane Parlementaire. C’est pourquoi j’étais ici, pour être journaliste, pas hôte ou hôtesse.
Avec un soupçon de syndrome de Guy Degrenne et quelques rencontres heureuses, Arnaud a pu se faire un nom dans le monde du journalisme politique. Les débats en direct entre les politiciens et les gens ordinaires sont modérés par lui en tant que rédacteur en chef de l’émission à vous regarder. C’est parce qu’il a une routine régulière de rentrer chez lui à Olivet pour être avec ses proches à la fin de chaque journée. Êtes-vous vraiment aussi extatique? Même si j’ai une vie merveilleuse, je remets constamment en question mes décisions. Je suis dur et vulnérable; est-ce que ce que je fais a du sens? C’est exact, non? Avoir les traits nécessaires pour une carrière dans le journalisme? Quelle que soit la situation, vous devez aimer les gens, les écouter, les provoquer et être impertinent.
Arnaud Ardoin a fréquenté l’école primaire à Meung-sur-Loire et le lycée à Orlans à Pothier. Il est inscrit à l’Université d’Orléans. À partir du dictionnaire biographique du mouvement ouvrier de Jean Maitron, il rédige son mémoire de maîtrise sur l’histoire du mouvement ouvrier en France de 1914 à 1939. Il a également réalisé une thèse de DEA en sciences de la ville sur la transformation du quartier de l’Argonne à Paris d’un quartier populaire en banlieue.


Alors même qu’il était encore à l’école, il a commencé sa carrière comme journaliste à La Rpublique du Centre. À partir de 1992, il couvre l’Argonne, une banlieue nord d’Orlans, en tant que correspondant. Il a également peint des portraits, notamment celui de Paul Voise, qu’il a surnommé « le prince d’Argonne » après avoir peint son portrait. Quelques années plus tard, lorsque Paul Voise, alors âgé, est agressé quelques jours avant le second tour de l’élection présidentielle en France, la nouvelle fait la une des journaux nationaux sur TF1 et dans tout le pays. Certains pensent que la réaction émotionnelle du peuple français à son visage enflé et à ses larmes a changé le résultat de l’élection présidentielle de 2002, opposant Jean-Marie Le Pen à Jacques Chirac et éliminant Lionel Jospin dans le processus.
Dès octobre 1994, il a pu faire entrer dans les colonnes du Nouvel Obs une photo exclusive représentant un réseau d’islamistes du GIA chargés de recruter des jeunes dans le quartier de l’Argonne. En janvier 1995, il est nommé rédacteur en chef de la revue municipale L’Accent magazine du Grand Orlans, poste qu’il occupe pendant quelques mois. Après la fin de la série en octobre 1996, il a déménagé de Paris pour poursuivre une carrière de caméraman indépendant pour divers médias. Son expertise réside dans la découverte de sectes. En février 1997, il mène une enquête sur la secte apocalyptique « La maison de Jean » en tant que pigiste pour l’agence CAPA. La même année, il commence à travailler pour Michel Cymes et Marina Carrre d’Encausse au Journal de la sant, où il compile et analyse principalement les données d’enquête sur les sectes et la médecine alternative. Il a commencé à travailler à France 2 en 1998, d’abord dans la division sportive du Stade 2 et de Tout le sport. Il a couvert la Coupe du monde 1998 et Roland Garros pour l’émission Le club de Grard Holtz.


error: Content is protected !!