Skip to content

qui sont les parents de julien cohen

qui sont les parents de julien cohen L’entrepreneur et antiquaire français Julien Cohen. Le public l’apprend après la fin de la saison 2017 d’Affaire sur France 2. Il passe son enfance chez ses parents, friands de friperies, à explorer les étals du marché de Saint-Ouen. Il a développé un intérêt pour le jeu à l’adolescence, et le backgammon est rapidement devenu l’un de ses jeux préférés. Il était vraiment talentueux et a remporté beaucoup de prix.
Il n’a jamais été très étudiant, mais a pris la décision de créer sa propre entreprise à un jeune âge et a ouvert sa première entreprise de télécommunications alors qu’il n’avait que dix-huit ans. C’est un entrepreneur dans l’âme, il dirigera donc plusieurs entreprises dans différents secteurs. À partir du début des années 1990, il a créé la société de messagerie à succès ATV (AToute Vitesse).
Aussi, en 2014, il a ouvert sa première boutique d’antiquités au marché aux puces de Saint-Ouen, où il a commencé à vendre les nombreux articles qu’il avait collectionnés au fil des ans. L’entreprise a connu un succès instantané et il s’est rapidement étendu à d’autres marchés aux puces.


En 2017, il a été l’un des acheteurs de l’émission et une figure emblématique du succès de l’émission après avoir été reconnu par l’équipe de production de l’émission. Le spectacle a été présenté par Sophie Davant.
Ses mémoires, intitulées La vie est un jeu, ont été publiées le 6 juin 2019 et relatent sa vie jusque-là. Il a partagé la nouvelle de son départ d’Affaire sur Instagram le 24 décembre 2021.
En ce qui concerne sa vie personnelle, Karine et Julien Cohen sont mariés depuis 1998. Nina est le nom de la fille du couple. De plus, Zacary et Carla Cohen sont les enfants de Julien Cohen issus d’une relation précédente. Sa deuxième femme a eu trois enfants d’une relation précédente: Jordan, Carla et Aaron.
Ce n’est qu’en utilisant son prénom que Julien Cohen a pu fournir des détails personnels sur son éducation et sa relation avec ses parents disparus.
Les clients d’Affaire Conclue participent au succès de l’émission quotidienne de Sophie Davant. Les plus reconnaissables, comme Julien Cohen, Caroline Margeridon et Caroline Pons, sont devenus les favoris des fans. Ils organisent régulièrement une performance pour les fournisseurs, leur lançant parfois même d’étranges défis à relever dans le cadre de la présentation. Un fan venu donner un article à un enfant malade a eu droit à un acte réfléchi la semaine dernière. Le lundi 15 novembre, David, un cinéphile américain et un professionnel de l’industrie audiovisuelle, était là pour vendre une vanité qui appartenait à un membre bien-aimé de la famille afin de rendre hommage à cette personne. « Ma grand-mère, une dame remarquable qui comptait beaucoup pour moi et ma famille, en était propriétaire. Elle a vraiment aimé regarder votre émission », a-t-il dit à l’animateur, ajoutant que sa grand-mère s’appelait Paulette.
Un prénom désirable aux yeux de Julien Cohen :
L’expert lui a donné un prix de 100 euros pour son meuble, considéré comme un peu grand et daté. L’échange a eu lieu à la vue de personne à la vente aux enchères. L’antiquaire aurait du mal à vendre une coiffeuse comme celle-ci, et Caroline Pons l’en a immédiatement avisé. La nouvelle acheteuse belge, Aurore Morisse, a fait une offre « spécialement pour Paulette », qui regardait Affaire terminée tous les jours. Cette pensée a provoqué une réponse immédiate de Julien Cohen. Après avoir pris la chaise, il a dit: « Attendez, elle s’appelle Paulette? Il a poursuivi: « Je peux donc vous dire que cela change tout », alors que les autres acheteurs s’interrogeaient sur son penchant apparent pour ce prénom.
Accord conclu, puis oublié :


L’expert a ensuite partagé une histoire sincère sur ses années de formation. « Ma mère et mon père avaient un emploi du temps chargé. Pour le profit, etc., ils se sont engagés dans le commerce. Et Paulette était notre mère et notre père. Et Paulette a été là pendant les seize années de notre vie. C’est vrai qu’elle travaillait comme nounou, mais elle partageait aussi une maison avec nous et sa fille Catherine, que j’embrasse souvent. Je doute qu’elle fasse attention, mais je suis toujours intéressé à les retrouver « Ce qui s’est passé, il a continué à élaborer. Cette pensée a amusé Franois Cases Bardina, qui semblait insensible à l’histoire de son collègue. Visiblement impatient que cette affaire se termine, il a fait remarquer : « D’accord, maintenant c’est perdu de vue ! » en référence à l’émission culte d’appel à témoins. Julien Cohen a rendu hommage à la grand-mère du candidat et a invité « sa » Paulette à reprendre contact avec lui.


error: Content is protected !!