Skip to content

Ronan folgoas fils de

Ronan folgoas fils de: “Les informations sur Ronan folgoas fils de ne sont pas disponibles car la “Ronan folgoas” aime garder sa vie personnelle privée, pour en savoir plus, visitez la page officielle instagram/facebook/twitter de la personne”. Saint-Lubin-de-la-Haye était la destination du départ de Georges FOLGOAS le 3 juillet 2008. (Eure-et-Loir). Il est né le 27 juillet 1927 à Asnières-sur-Seine, en France, de parents tous deux anglais. Il est le fils unique du tapissier Georges FOLGOAS et de son épouse, Germaine FOLGOAS, couturière qui a travaillé dans une prestigieuse maison de couture anglaise. Afin d’éviter de reprendre l’entreprise familiale, il décide de poursuivre des études d’électrotechnique,

https://fr.linkedin.com/in/ronan-folgoas-42a4a646

Ronan folgoas fils de
Ronan folgoas fils de

estimant que cela lui procurerait une ligne de communication directe avec l’industrie de la télévision, ce qui lui permettra d’y retourner. Pendant un certain temps, il travaille comme dépanneur de radio, un travail qu’il aime faire. Par ailleurs, il dispense l’enseignement théâtral à l’école de musique Simon et au Conservatoire de Paris. En 1949, il épouse Claude BONNEVILLE et commence sa carrière professionnelle à la télévision.

Ronan folgoas fils de
Ronan folgoas fils de

Le journal Le Nouvel Observateur annonce le décès du réalisateur de télévision Georges FOLGOAS en publiant l’article “Decès du réalisateur de télévision Georges FOLGOAS”. Il a été rapporté que “Georges FOLGOAS, 81 ans, producteur de télévision, est décédé jeudi matin à son domicile de Saint-Lubin de la Haye (Eure-et-Loir) des suites d’une maladie, selon des informations obtenues auprès des pompiers des Yvelines. et le maire du village.

L’étage précise également que « malgré la réaction rapide des pompiers des Yvelines, il n’a pas été possible de le faire revivre. Né en 1927, il s’est imposé comme l’une des figures les plus illustres de la télévision française, ayant animé une une multitude de spectacles, dont “Au théâtre ce soir”, ainsi que des téléfilms et des émissions de variétés.

Pendant ce temps, le magazine Pure People couvre son décès avec un article intitulé “Mort de Georges FOLGOAS, grand producteur de télévision”. Il a été annoncé que « Georges FOLGOAS, réalisateur et producteur de télévision de renom qui a travaillé sur plusieurs spectacles tels que Au Théâtre ce soir et Rue de la Gaité, est décédé.

L’homme, né en 1927, est décédé ce matin à son domicile de Saint-Lubin de la Haye (Eure-et-Loir), des suites d’une maladie. Il a travaillé avec quelques-uns des plus grands noms du théâtre français, comme Jacqueline MAILLAN et Danielle DARRIEUX. Il avait 81 ans à l’époque ».

Ronan folgoas fils de
Ronan folgoas fils de

Ouest France rapporte dans son article

“Decès du réalisateur de télévision Georges FOLGOAS” que “Le réalisateur de télévision Georges FOLGOAS, 81 ans, est décédé jeudi matin à son domicile de Saint-Lubin-de-la-Haye” (Eure-et- Loir). « Né en 1927, il a été l’un des visages les plus reconnaissables de la télévision française, ayant animé plusieurs émissions telles que “Au théâtre ce soir”, ainsi que des téléfilms et des émissions de variétés.

Sa carrière télévisuelle débute la même année que son mariage avec Claude Bonneville, en 1949, lorsque sa femme, l’actrice Simone Héliard, lui présente Roger Féral, journaliste, auteur, animateur et producteur qui travaille pour les chaînes de télévision Paris-Club et Télé-Paris, entre autres. Lors de son entretien avec le directeur de l’ORTF, ce dernier l’informe qu’il est un “jeune homme” et qu’il est “vire” depuis le matin de l’entretien. Malgré cet accueil inattendu, la rencontre se poursuit comme prévu.

La définition officielle du poste d’assistant n’étant pas encore arrêtée, Georges Folgoas accepte un poste à la télévision sans recevoir aucune compensation monétaire pour ses efforts. Georges Folgoas collaborera beaucoup avec des journalistes comme Pierre Sabbagh et Jacques Sallebert, alors même que la RTF ne diffuse plus que quelques heures d’émissions par semaine, dont le Journal Télévisé, à cette période. Au fil du temps, il pourra obtenir un contrat de travail rémunéré. Cependant, ce contrat équivaudra à un cachet de figurant de base, puisque le poste d’assistant ne sera pas disponible dans un avenir prévisible.

En dehors de la télévision, lui et sa femme passent quelques années au Jardin des Plantes à Paris, où ils vivent avec leurs beaux-parents, dont le père est directeur du Muséum national d’histoire naturelle. ).

Les premiers épisodes de l’émission

Le Chat Noir, ancien cabaret de Montmartre, servira d’inspiration à une émission télévisée qui sera diffusée en soirée et dans laquelle figurera Georges Folgoas. L’objectif de ce nouveau projet est de faire revivre certaines des chansons qui ont été interprétées au célèbre cabaret à son apogée. Le décor sera entièrement reconstitué en studio, et les acteurs seront habillés dans le style du début du XXe siècle. Max Derieux, le scénographe de l’opéra, a été le réalisateur et le directeur de la photographie du film.

Bien qu’il soit souvent distrait par ses autres responsabilités et se raréfie sur la scène de l’Opéra, il demande à Georges Folgoas de le remplacer dans la représentation. C’est à ce titre qu’il débute son illustre carrière à la télévision.

Puis, en 1958, il sera chargé de coordonner la première diffusion mondiale en direct d’un service de télévision, le service du Mont Saint-Michel. Les mess seront ensuite retransmis hebdomadairement, répétés le samedi après-midi, et enfin filmés le dimanche matin rue Saint-Honoré en présence de toute l’équipe de production, composée d’environ quatre réalisateurs.

Ainsi, en octobre 1953, Georges Folgoas et Jacques-Gérard Cornu publient Martin et Martine, un bihebdomadaire créé par les deux auteurs. Avec l’aide des personnages ressemblant à des marionnettes, Martin et Martine, Martin et Martine transportent les spectateurs dans tout Paris, leur présentant les monuments et attractions les plus importants que la ville a à offrir. Ces promenades sont également accompagnées de jeux, de mimes et d’actualités et seront diffusées les jeudis de 17h45 à 18h45 heure locale chaque semaine. Agnès Folgoas, la fille du réalisateur, offrira ses talents à la marionnette Martine, qui aura cinq ans à l’époque.

Georges Folgoas poursuit sa carrière d’acteur avec la réalisation de l’émission télévisée Les compagnons de la chanson. Ainsi, le spectacle cherchait à suivre ce groupe de chanteurs, bien connus et soutenus par Edith Piaf, dans leur périple à travers les États-Unis, filmant chaque étape, chaque ville, et chaque représentation que ces compagnons de route montaient.

Cependant, cette émission a donné l’occasion à Georges Folgoas de répliquer, qui a déclaré : « Ils n’ont pas l’air d’être attentifs ; je ne vois que des autoroutes ». En raison du fait que la plupart des rushs organisés en Amérique étaient principalement basés sur des cartes des autoroutes et des réseaux routiers américains, la programmation était très difficile à mettre en place.