Skip to content

Tom pidcock poids

Tom pidcock poids;

Tom Pidcock/Poids
128 livres

Tom Pidcock est un nom dont les passionnés de vélo se souviendront… et pas seulement à cause de son labeur ! Lorsqu’il ne fait pas de vélo, le jeune Anglais (21 ans) travaille comme braconnier. Mais quand il roule sur son vélo, il voit tout, y compris Wout van Aert et Mathieu van der Poel, avec qui il participera aux Championnats du monde de cyclo-cross à Namur ce dimanche lors de la première manche.

Tom pidcock poids
Tom pidcock poids

La 13e course à Hulst a été remportée dimanche par Tom Pidcock (INEOS Grenadiers), en l’absence de Mathieu van der Poel, qui a terminé deuxième derrière Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen – Bingoal) et Lars van der Haar (INEOS Grenadiers) (Trek Baloise Les Lions).

Wout van Aert a été éliminé du championnat.

La course a été remportée par Wout Van Aert (Jumbo Visma), qui a terminé quatrième malgré une fatigue mécanique en début de course. Iserbyt a été nommé général de la Coupe du monde pour la première fois de sa carrière à la suite de sa deuxième place dans le tournoi.

Parti d’une chaîne cassée en début de course, Wout Van Aert (Jumbo Visma) a perdu un temps considérable dans les premiers kilomètres. Suite à l’embouteillage, le champion de Belgique n’a pas pu prendre le départ, tandis que Lars van der Haar (Trek Baloise Lions) a pris le meilleur départ possible, devant Éli Iserbyt (Pauwels Sauzen – Bingoal) et Quinten Hermans (Pauwels Sauzen – Bingoal) (Tormans Cyclo Cross Team). Sur ce parcours difficile, le champion d’Europe a pris la décision d’aller à son rythme.

Tom pidcock poids
Tom pidcock poids

Iserbyt a repris la course au deuxième tour avec son sillage van der Haar, qui a forcé Hermans à se retirer de la course et à revenir lorsque les difficultés techniques ont été résolues. Wout Van Aert a terminé en 20e position après 43 secondes, à seulement une seconde du vainqueur.

Suite à cela, un groupe de neuf participants a terminé le parcours au début du troisième tour à un rythme imposé par Tom Pidcock, qui était le leader du groupe (INEOS Grenadiers). Un départ prudent a conduit le champion olympique de VTT cross-country à recommander la sélection d’Iserbyt comme premier choix de l’équipe. Hormis les deux leaders, Lars van der Haar était le seul autre participant à se battre pour la deuxième place derrière eux.

Une bataille entre Pidock et Iserbyt Pidcock a fait une charge féroce dans la deuxième partie du quatrième tour pour déloger Iserbyt du sommet du classement de la Coupe du monde au quatrième tour. Malgré un retard de 13 secondes, Van der Haar s’est assuré la première position, Van Aert se hissant à la dixième place. Le champion de France Clément Venturini (AG2r La Mondiale) s’est qualifié pour les championnats du monde en terminant dans le top 20 des championnats nationaux.

Tom Pidcock est tout simplement trop puissant pour être géré par Iserbyt !

Dans la course suivante, Pidcock avait une avance de 4 secondes sur Iserbyt et une avance de 18 secondes sur van der Haar. Pour la deuxième saison consécutive, Toon Aerts (Trek Baloise Lions) est rétrogradé à la quatrième place. Corné van Kessel (Tormans Cyclo Cross Team) est sorti de la course après avoir subi une grave chute à Baal dimanche matin.

Pidcock a étendu son avantage sur Iserbyt à 6 secondes au sixième tour et à 28 secondes sur van der Haar au septième tour. Les deux leaders ont été très précis dans leur exécution, ne faisant qu’un petit nombre d’erreurs. Le champion d’Europe ressemblait à un cran vu d’en bas. Wout Van Aert, qui a terminé en septième position, a été accusé d’un retard d’une minute et six secondes.

Lors de leur retour dans les sables d’Hermans au septième tour, le champion de Grande-Bretagne avait gagné trois secondes sur ses poursuivants, tandis que Van Aert était revenu en sixième position puis dans les sables d’Aerts au tour suivant à la cinquième place.

Tom pidcock poids
Tom pidcock poids

Au final, après plus d’une heure de course, Tom Pidcock (INEOS Grandiers) remporte sa deuxième victoire en Coupe du monde de la saison, après Rucphen, avec 12 secondes d’avance sur Éli Iserbyt (Pauwels Sauzen – Bingoal). Sa victoire au titre général de la Coupe du monde est intervenue après seulement deux tours de compétition. Lars van der Haar (Trek Baloise Lions) a pris la troisième place avec un temps de 34 secondes.

Wout Van Aert (Jumbo Visma) a terminé quatrième en 1 minute et 9 secondes, devant Toon Aerts (Trek Baloise Lions) et Michael Vanthourenhout (Trek Baloise Lions), respectivement troisième et quatrième (Pauwels Sauzen-Bingoal).

Malgré le fait que Pidcock ait été imposé au Superprestige de Gavere la semaine dernière, il ne s’en va pas, et il continuera à faire parler de lui dans un avenir proche. Après avoir terminé deuxième derrière van der Poel aux championnats du monde de cyclocross cette année, Pidcock a terminé les Mondiaux d’Ostende début janvier, une véritable ambition pour lui. Le champion du monde dans trois disciplines cyclistes est son ambition : le cyclo-cross, bien sûr ; mais aussi le cyclisme sur route et le contre-la-montre (VTT) ! Plus impressionnant encore est le fait que ce touche-à-tout vérifie tout ce qu’il a montré auparavant auprès des jeunes…

Dans la course Paris-Roubaix, le nombre

Tom Pidcock a remporté le Tour d’Italie Espoirs en 2020, remportant trois étapes sur la route. Il a terminé à la 1ère place du classement général du “Baby Giro”. Henri

Vandenabeele (Lotto-Soudal U23) de Belgique a été battu, confirmant sa belle performance sur le Tour de l’Avenir 2019, qu’il a dû abandonner après avoir terminé quatre fois dans le top cinq sur six étapes avant de s’effondrer et d’être hospitalisé.

Les talents des passionnés de vélo ne sont plus à l’honneur sur la côte nord de Long Island. Pidcock l’a déjà démontré en prenant la première place de la course junior en 2017 et la deuxième place de la course Espoirs en 2019.

Tom pidcock poids
Tom pidcock poids

un total de trois fois où il a été appliqué sur la course de cyclo-cross de Namur
Comme le montre le fait qu’il a déjà été imposé sur les juniors en 2016, et sur les Espoirs en 2017 et 2018, le circuit namurois semble séduire les jeunes Anglais. Après Mathieu van der Poel de Belgique et Corné Van Kessel des Pays-Bas, il s’est classé quatrième lors de sa première participation aux Elites l’an dernier. Il a terminé devant des joueurs tels que Tim Merlier et Lars van der Haar, qui étaient tous deux dans les trois premiers à l’époque.

5 : le nombre de Mondiaux auxquels il participera en 2020, selon son site internet.
Cette saison, il a participé à cinq championnats du monde, dont la course sur route d’Imola (élites), les championnats du monde de cyclocross (élites), les championnats du monde d’e-sport (via Zwift), les championnats du monde de VTT (Espoirs) et les championnats du monde de VTT. Championnats… avec des vélos électriques. Bien qu’il ait terminé deuxième et troisième lors des deux dernières courses, son statut de vice-champion du monde de cyclo-cross à Dübendorf, en Suisse, l’a le plus marqué. Mathieu van der Poel a remporté la course et est l’actuel champion du monde de cyclo-cross.