Skip to content

Audrey azoulay premier ministre

Audrey azoulay premier ministre; Le 13 mai, le Premier ministre Jean Castex quittera officiellement ses fonctions et le nom d’une femme candidate à ce poste semble être sur toutes les lèvres. Il s’agit d’Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture. L’anniversaire d’Audrey Azoulay est le 4 août et elle est née à Paris en 1972. Elle a grandi dans une famille juive qui avait ses racines à Essaouira, qui est située au Maroc. Après avoir fait carrière dans la finance, son père, André Azoulay, était non seulement un journaliste bien connu, mais a également été un conseiller de confiance du roi Hassan II et du roi Mohammed VI du Maroc. Son père est né au Maroc. Sa mère est l’écrivain Katia Brami, avec qui son père est marié depuis 1966. Katia Brami est aussi une dame de lettres.

Audrey azoulay premier ministre
Audrey azoulay premier ministre

Diplômée de l’université Paris-Dauphiné, de Sciences

Po Paris puis de l’ENA, Audrey Azoulay intègre la haute fonction publique en 2000 : elle est nommée administratrice civile, affectée au secrétariat général du gouvernement. Plus tard, elle rejoint le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), où elle exerce plusieurs fonctions, jusqu’à en être nommée directrice générale déléguée.

En 2006, elle décline l’offre du Premier ministre Dominique de Villepin d’intégrer son cabinet ministériel. Proche de François Hollande, elle devient sa conseillère en 2014, chargée de la culture et de la communication. Elle est ensuite nommée ministre de la culture en 2016, dans le gouvernement de Manuel Valls.

Le Premier ministre Jean Castex devrait remettre sa démission dans les jours qui viennent probablement lundi. Qui pour le remplacer à Matignon ? Les rumeurs vont bon train. Parmi tous ces bruits, une hypothèse se démarque : celle d’une nomination d’Audrey Azoulay, l’ancien ministre de la culture de François Hollande. Celle qui est actuellement directrice générale de l’Unesco doit-elle être considérée comme une candidate sérieuse au poste de Premier ministre ? C’est ce qu’affirment, depuis mercredi 11 mai, plusieurs médias.

Le nom d’Audrey Azoulay est apparu simultanément chez deux de nos confrères : mercredi 11 mai, le Canard Enchainé a offert un encadré à sa probable nomination à Matignon. Le même jour, les journalistes de RMC ont émis le même pronostic. Ils s’appuient sur des indiscrétions recueillies lors de la grande journée de formation des candidats de la majorité présidentielle aux législatives, mardi 10 mai à Aubervilliers. Au milieu de ce condensé de macronie, RMC affirme que deux noms viennent à l’esprit quand on pense à Matignon : celui d’Audrey Azoulay et celui de Marisol Touraine. Pour l’instant, Audrey Azoulay ne s’est pas prononcée publiquement sur cette hypothèse.

Audrey Azoulay est diplômée du prestigieux lycée Janson-de-Sailly à Paris et a ensuite obtenu une maîtrise en sciences de gestion de l’Université Paris-Dauphine ainsi qu’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Lancaster au Royaume-Uni après avoir terminé son l’enseignement secondaire là-bas. Uni. Elle débute sa carrière universitaire en s’inscrivant à Sciences Po en 1996 puis poursuit à l’École nationale d’administration en 2000.

Audrey azoulay premier ministre
Audrey azoulay premier ministre

Un administrateur civil a été nommé au secrétariat général du gouvernement l’année suivante, et Audrey Azoulay a été affectée à ce poste au sein du gouvernement. Elle a ensuite travaillé pour la Commission européenne en tant qu’experte tout en occupant divers postes au sein de la Direction générale des médias et des industries culturelles au cours des années 2000 à 2003.

Une promotion au poste de ministre de la Culture

Audrey Azoulay par François Hollande en février 2016. Sa sélection avait créé la polémique à l’époque du fait qu’elle était une amie de Julie Gayet, et beaucoup se demandaient à quoi servait la compagnon du chef de l’Etat avait eu dans ce choix. Après, Audrey Azoulay n’a pas tardé à se défendre contre l’accusation d’avoir été choisie en raison de sa connaissance de Julie Gayet. “J’ai fait sa connaissance pour la première fois sur le plan professionnel alors que je travaillais dans l’industrie du cinéma. Pour faire simple, je la connais bien”, a-t-elle mentionné lors d’une conversation avec Le Parisien.

Cependant, en 2016, la ministre de la Culture a fait l’objet d’une attention particulière car elle a commis une erreur importante dans la déclaration de patrimoine qu’elle a soumise. En réalité, ce dernier avait réclamé environ 670 000 euros… ce qui était bien trop ! La ministre a révélé que son mari, le haut fonctionnaire François-Xavier Labarraque, et président du cabinet Garum Conseil, disposait de 702 240 € sur leur compte courant commun au dernier relevé. Pourtant, dans un communiqué qui a clarifié la situation, Audrey Azoulay a évoqué le montant de 33 282 euros. C’était une différence significative, car au lieu d’être valorisés à 2,5 millions d’euros, ses actifs étaient à l’époque évalués à 1,7 million d’euros, ce qui restait une différence significative. L’année suivante, l’ancien occupant de la rue de Valois est passé de la deuxième à la sixième position dans la liste des ministres les plus riches du troisième cabinet créé sous François Hollande.

Sur le même chemin que son père avant lui
En 2006, Audrey Azoulay rejoint le Centre national du Cinéma (CNC), où elle est promu au rang de directeur général adjoint en 2011. Audrey Azoulay est bien connue de la scène politique française, ayant précédemment exercé comme magistrat à la Cour des commissaires aux comptes avant de rejoindre le CNC en 2006. Audrey Azoulay est née de parents marocains – son père est l’un des conseillers actuels du roi du Maroc, Mohammed VI – mais elle n’avait aucune envie de suivre les traces de son père.

Audrey azoulay premier ministre
Audrey azoulay premier ministre

Pourtant, il était précisé à l’époque par L’Express que l’incident qui l’avait déclenché s’était produit en avril 2014 alors que le président était en voyage au Mexique. Au cours de ce voyage, François Hollande a probablement été captivé par l’individu charismatique qui est l’actuel directeur général de l’Unesco. Il a dit: “C’est une fille merveilleuse, nous devons lui trouver un emploi”, et a ensuite fait l’annonce.

En février 2006, elle intègre l’équipe du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC) en qualité de Directrice Adjointe de l’Audiovisuel. Après avoir travaillé à la direction financière et juridique du CNC de mai 2007 à 2011, date à laquelle il a été promu à son poste actuel, il a pris la responsabilité des contrôleurs du secteur audiovisuel et numérique.

Après avoir été conseillère à la culture et à la communication du président François Hollande de 2014 à 2016, Audrey Azoulay a pris les fonctions de ministre de la Culture et de la Communication en 2016. Elle a ensuite accepté le poste de ministre de la Culture dans le second cabinet de Manuel Valls, qui a duré de février 2016 à mai de l’année suivante.

Audrey Azoulay a été présentée comme candidate au poste de directeur général de l’Unesco par François Hollande, qui purgeait les derniers jours de son mandat de président de la France. Elle a été officiellement investie le 13 novembre 2017, malgré le fait que sa nomination ait rencontré une opposition. Dans le même temps, elle est devenue la deuxième femme élue à cette fonction, remplaçant ainsi Irina Bokova.