Skip to content

Affaire luc besson

Affaire luc besson; L’appel du non-lieu pour violation a été examiné et une décision sera rendue le 24 mai. Le non-lieu pour “violences” prononcé par un juge d’instruction en faveur de Luc Besson devait être réexaminé par la cour d’appel de Paris mardi matin, selon des informations. La décision devrait être prise le 24 mai. L’examen du non-lieu pour “violation” rendu par un juge d’instruction en faveur de Luc Besson par la cour d’appel a eu lieu mardi 19 avril. Selon un rapport de l’AFP citant une source judiciaire, la cour d’appel de Paris rendra sa décision le 24 mai.

Affaire luc besson
Affaire luc besson

Sand Van Roy, étudiante en droit et comédienne, a porté plainte contre Marie-Claire Noiriel, juge d’instruction, quatre mois après qu’elle ait prononcé un non-lieu en faveur du cinéaste Luc Besson. Noiriel fait l’objet de la plainte. Une plainte contre le cinéaste a été déposée le 18 mai contre le réalisateur pour “violation”, et une plainte au civil a été déposée contre le magistrat et contre le réalisateur, X, pour “faux en écriture publique par dépositaire de l’autorité publique, usage de faux, altération de document public de nature à faciliter la découverte d’un crime, escroquerie au jugement », selon un reportage dans « Complément d’enquête » de France 2.

L’avocat de Sand Van Roy, Antoine Gitton, a confirmé le dépôt de cette plainte auprès du doyen des juges d’instruction du Tribunal judiciaire de Paris, lundi 25 avril. Les équipes de “Complément d’enquête” et de franceinfo ont pu examiner les 62 -dossier de pages.

“J’espère que cette affaire sera prise au sérieux

« Sand Van Roy » n’a pas été compris. “Les éléments qu’elle souhaite signaler n’ont pas été entendus ni intégrés”, déclare Antoine Gitton dans un entretien à franceinfo, accusant un “refus de lui donner accès à la salle d’audience et une flopée d’actes ordonnés par la justice”. “… .. Sand Van Roy se plaint dans sa plainte du fait que Marie-Claire Noiriel, qui sera assignée au dossier en 2020, ne l’a pas encore rencontrée tout au long de cette enquête et « refusera même de participer à la audition », selon Sand Van Roy.

L’ordonnance de non-lieu, obtenue par franceinfo, rappelle les cinq auditions de Sand Van Roy (chacune avec un juge différent) et précise qu’« en l’absence d’élément nouveau, une sixième audition [par la nouvelle magistrate Marie-Claire Noiriel] a fait ne semblent pas être utiles à la présentation de la vérité.”

De plus, l’actrice et étudiante est déçue que Luc Besson, qui conteste les allégations, n’ait pas été évalué par un psychiatre. Dans cette affaire, il n’a pas fait l’objet d’une enquête formelle, mais s’est vu attribuer le statut de témoin assisté.

L’appel de l’actrice néerlando-belge Sand Van Roy contre l’ordonnance de non-lieu qui a été accordée au cinéaste et producteur en décembre, qu’elle accuse d’enfreindre la loi depuis mai 2018, a été entendu par la chambre de l’instruction.

Selon une source judiciaire, le ministère de l’Intérieur a demandé confirmation de l’ordonnance de non-lieu lors de cette audience publique.

L’un des développements les plus importants de l’affaire Luc Besson s’est produit. La juge administrative du dossier, Marie-Claire Noiriel, a prononcé mercredi un non-lieu en faveur de Luc Besson, accusé de viol par l’actrice Sand Van Roy.

Affaire luc besson
Affaire luc besson

« Les éléments de la procédure ont été jugés insuffisants pour établir des preuves graves ou concordantes de nature à justifier la détention de Luc Besson, que ce soit pour les violences commises dans la nuit du 24 au 25 septembre 2016 à Londres ou pour les violences commises le 18 mai 2018, à Paris », écrit la magistrate dans son ordonnance de non-lieu.

Il en résultera “une décision de non-lieu” pour les faits de viol recherchés par Sand Van Roy contre Luc Besson, selon les précisions complémentaires du magistrat. « Le juge a agi conformément aux réquisitions de la Direction des parcs de Paris, qui avait demandé début octobre le classement sans suite de cette affaire très médiatisée.

Luc Besson, qui a toujours clamé son innocence, est placé sous la surveillance d’un témoin judiciaire depuis janvier de cette année. « Cela fait trois ans que Luc Besson se bat contre ces allégations calomnieuses et pour la vérité. Il espère qu’après le déni de sa présomption d’innocence dans cette affaire, son droit à la présomption d’innocence sera respecté et que son innocence sera reconnue. Il entend consacrer son temps et son énergie à ses films, selon l’entourage de Luc Besson.

Depuis début janvier, Luc Besson agit

Une ordonnance de non-lieu à l’encontre du célèbre réalisateur et producteur a été rendue le 9 décembre par un tribunal d’instruction parisien, conformément aux demandes du Parquet de Paris de Paris, dans cette affaire devenue emblématique du mouvement #MeToo.

Il a 63 ans vieux et rejette les accusations portées contre lui. Il n’a pas été mis en examen, mais a été placé sous le statut moins incriminant de témoin assisté le 25 janvier 2021, après une longue audition.

En raison des exigences du parquet général, Me Thierry Marembert, l’avocat du cinéaste, a déclaré à l’AFP avant la projection que “nous aborderons ce public avec sérénité”.

« Relation d’entreprise professionnelle » est l’abréviation de « relation d’affaires professionnelle ».

C’est le 34e anniversaire de la plaignante qui conteste en détail et longuement l’enquête de la justice française, qui, selon elle, a été biaisée et incomplète et a “dévasté” sa vie, selon la plaignante.

L’affaire a commencé par le dépôt d’une plainte pour mort injustifiée par l’actrice contre un puissant producteur et réalisateur français le 18 mai 2018, après une rencontre avec lui dans un château parisien la veille.

Affaire luc besson
Affaire luc besson

Deux mois plus tard, elle ressortait des allégations de nouvelles viols et agressions sexuelles, qui auraient été commises au cours de deux ans de “relation d’affaires” avec celui qui était au cœur de la création de la Cité du cinéma en le quartier nord-est de Paris.

Le cinéaste et l’actrice s’étaient déjà rencontrés une fois, en décembre 2018, dans le cadre d’une enquête préliminaire sur leur relation.

Selon Sand Van Roy, selon l’Associated Press, “aucune question difficile n’a été posée à M. Besson, et aucune question difficile ne m’a été posée au sujet de mes blessures au combat.”

Le parquet de Paris avait classé ses plaintes sans suite en février 2019, estimant qu’il n’avait pas “qualifié l’infraction qui avait été commise”.

L’actrice, qui apparaît dans le film de Luc Besson Valérian et la Cité des mille planètes, a déposé une plainte civile auprès de la Constitution de la partie civile et a réussi à faire confier l’enquête à un juge d’instruction en octobre de cette année.